• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

Allaitement après hystérectomie ou traitement conservateur en cas de placenta accreta

minute-papillon

Montée de lait
Bonjour,

Après bien des péripéties, me voilà de nouveau enceinte.
Mon deuxième bébé est prévu pour octobre.
J'ai pu allaiter mon premier pendant près de deux ans et demi, sans difficulté importante. Il a adoré cela (moi aussi !) et s'est sevré de lui même.

Je suis inquiète pour l'allaitement de mon petit deuxième.
Les médecins ont découvert que j'avais un placenta accreta, c'est une situation à haut risque hémorragique pour l'accouchement.
2 options sont possibles :
- l'hystérectomie : retrait de l'utérus pendant la césarienne... Nous voulions 3 enfants...
- le traitement conservateur : dans le cas le placenta est laissé en place et on attend qu'il se nécrose tout seul, cela peut durer des semaines voire des mois. Dans ce cas une grossesse est possible ultérieurement mais avec un risque de récidive important. Je ne sais pas si je prendrai le risque.
En cas de traitement conservateur, l'ablation de l'utérus peut quand même être envisagée si une hémorragie survient ou bien une infection ce qui est relativement fréquent.

Je suis paniquée mais je n'ai pas d'autre choix que de faire confiance à l'équipe médicale qui me suit.
J'ai pu trouver des témoignages de mamans qui ont pu allaiter après une hystérectomie mais cela semble très rare.
En revanche, après un traitement conservateur, l'allaitement semble compromis car le placenta continue de produire des hormones de grossesse ce qui bloque la montée de lait.
Qu'en pensez-vous ? Qui aurait déjà vécu cela ?
Je n'avais pas du tout envie de passer par un accouchement chirurgical mais là, je n'ai pas le choix.
Mais j'aimerais tant pouvoir l'allaiter quand tout cela sera fini.
En vous remerciant pour vos réponses.
 

AnneB

Animatrice LLL
Animatrice LLL
Bonjour minute-papillon

Quelle nouvelle !
Pas facile d'apprendre cela, et de réussir à envisager la suite ! Tu dois te sentir bien inquiète de manière générale, pas seulement pour l'allaitement...

J'ai commencé à rassembler des informations.
J'ai trouvé dans ce document que le traitement conservateur est le méthotrexate.
le crat le donne comme compatible avec suspension de 24h00 de l'allaitement suite à l'injection d'une dose. Il faudrait quand même s'assurer qu'il s'agit bien de ce médicament que l'équipe médicale va utiliser ainsi que du dosage et du nombre d'administration car cela peut changer des choses au niveau de la compatibilité.
le site e-lactancia le donne comme aussi comme "relativement sûr" et conseille de suspendre l'allaitement durant 4 j (en tirant le lait et en le jetant).

Reste qu'en cas de traitement conservatoire le placenta reste en place et donc la monté de lait est compromise, mais d'après ce que j'ai lu les seins peuvent produire du colostrum.
J'ai lu qu'une animatrice avait été contactée par une mère avec un placenta accreta il y a 1 an, je vais la contacter pour voir comment ça c'est passé.
J'ai aussi lu le témoignage d'une animatrice qui expliquait qu'elle avait accompagné une mère qui avait tiré son colostrum avant l'accouchement et l'avait congelé en seringue pour pouvoir l'administrer après la naissance (c'était dans le cadre d'une toute autre situation). Peut être une piste pour avoir quelques réserves ?

Concernant l'hystérectomie, à priori, s'il n'y a pas d'ablation des ovaires en même temps, cela ne change pas le climat hormonal, il est donc possible d'allaiter. Ce qui peut être problématique c'est la convalescence suite à l'anesthésie générale et l'opération. Il faut à la fois se remettre de l'anesthésie et de l'opération ce qui est plus dur qu'une "simple" césarienne...
As tu lu les documents sur césarienne et allaitement sur le site de lllfrance ? ca pourra sans doute te donner déjà quelques pistes.

Sauras tu avant la date de terme l'option thérapeutique choisie ?

Je me renseigne pour savoir si j'arrive à trouver des études, des cas cliniques ou des témoignages sur le sujet et je reviens te dire.
En attendant je t'envoie un peu de sérénité ^^
 

minute-papillon

Montée de lait
Merci beaucoup AnneB pour ton soutien et les recherches que tu as effectuées pour moi.
A priori, l'équipe qui me suit est davantage partisane du traitement conservateur qui a l'avantage d'être moins mutilant (l'utérus reste en place) même s'il nécessite un suivi intensif car des complications peuvent survenir tant que le placenta n'est pas évacué. Cela dit, en fonction de ce qui se passera pendant la césarienne, l'hystérectomie peut être envisager à tout moment et même dans un second temps en cas d’hémorragie à distance après le traitement conservateur.
Oui, tout cela est difficile et angoissant à envisager. Surtout que ma grossesse est déjà compliquée, avec une hémorragie qui a déjà nécessité une transfusion et 5 semaines d'hospitalisation au second trimestre. Je suis anémiée et je me sens très faible, j'appréhende d'autant plus les suites de couches.
A priori, le méthotrexate n'est plus utilisé en cas de placenta accreta car trop d'effets secondaires graves mais je demanderai.
Merci beaucoup beaucoup pour les documents sur la césarienne, j'ai appris des choses !
Donc, je ne pourrais donc pas allaiter en cas de traitement conservateur... Cela me peine beaucoup car pour mon premier l'allaitement avait permis de réparer une grossesse et un accouchement ratés (avec hémorragie et transfusion déjà, sans problème de placenta pourtant. Eh oui, je consomme beaucoup de culots de sang...).
Moi qui rêvais d'un accouchement "normal" et serein pour ce deuxième enfant.
Je ne produis pas de colostrum. Je ne me souviens pas en avoir produit pour mon premier pendant la grossesse.
Quelles sont les seringues à utiliser pour le congeler ? Cela ne sera pas grand chose, une ou deux seringues congelées au regard d'un allaitement de 2 ans mais si je peux faire au moins ça, je le ferai.
Je te remercie encore. A bientôt.
 

AnneB

Animatrice LLL
Animatrice LLL
Bonsoir minute-papillon,

Une hémorragie en plus du reste, quelle angoisse ! Ca fait beaucoup de chose à digérer en peu de temps...

Si tu peux connaitre le nom de la molécule pour le traitement conservateur, je te dirais si je trouve des informations dessus.

Au niveau du colostrum, ce n'est pas parce que tu n'as pas de perte que tu n'en produis pas. Peut être peux tu essayer l'expression manuelle qui est douce et nécessite aucun matériel spécifique. Tu trouveras un feuillet de lll quebec ici qui explique comment procéder. Tu peux extraire directement dans un verre (propre !) et ensuite aspirer avec une seringue avant de congeler.
Les seringues se trouvent tout simplement en pharmacie ou sur certains sites pour la fabrication des cosmétiques "maison". C'est exactement comme une seringue pour une injection mais sans aiguille. Il en existe de divers volumes (1-5-10-20-50mL par exemple).

Si le traitement conservateur est compatible avec l'allaitement il est également possible de mettre ton bébé au sein (avec un délais ou pas) afin qu'il prenne le colostrum et de le compléter avec du lait artificiel avec un DAL : http://www.lllfrance.org/Feuillets-...DAL-ou-dispositif-d-aide-a-l-allaitement.html

S'il y avait une hystérectomie et cela quelque soit le date post accouchement il est également possible d'induire une lactation. Tu trouveras des infos là : http://www.lllfrance.org/Circonstances-particulieres/Relactation-et-lactation-induite.html
Le but peut être de produire du lait pour le donner au bébé via un biberon (ou autre) ou bien de tenter de le remettre au sein.

C'est sûr que tout ce que je te donne comme info est bien loin de l'allaitement classique. C'est "un poil plus compliqué" (^^') que de mettre son bébé au sein... C'est un sacré deuil à faire en plus du reste.
Tu as une animatrice vers chez toi ? Tu l'as déjà contactée ?

J'ai de mon côté lancé un message sur une des listes de discussion des animatrices pour avoir des retours d'expériences, mais c'est les vacances... je n'ai eut le retour que d'une animatrice qui me dit qu'elle a connu une mère qui a pu allaiter sans soucis suite à une embolisation... Pas d'autres retours pour l'instant.

J'espère que tu trouveras des choses qui te parlent dans toutes ces informations.
Je reste disponible pour développer certains points si tu le souhaites et je repasse si j'ai des infos en plus.

BeLLLe fin de soirée
 

minute-papillon

Montée de lait
Bonsoir minute-papillon,

Si tu peux connaitre le nom de la molécule pour le traitement conservateur, je te dirais si je trouve des informations dessus.
Je ne suis pas sûre qu'ils injectent un produit spécifique. Ils m'ont parlé de ligatures vasculaires pour prévenir l'hémorragie. Mais je vais quand même avoir une anesthésie générale, morphine et compagnie...

Au niveau du colostrum, ce n'est pas parce que tu n'as pas de perte que tu n'en produis pas. Peut être peux tu essayer l'expression manuelle qui est douce et nécessite aucun matériel spécifique. Tu trouveras un feuillet de lll quebec ici qui explique comment procéder. Tu peux extraire directement dans un verre (propre !) et ensuite aspirer avec une seringue avant de congeler.
Les seringues se trouvent tout simplement en pharmacie ou sur certains sites pour la fabrication des cosmétiques "maison". C'est exactement comme une seringue pour une injection mais sans aiguille. Il en existe de divers volumes (1-5-10-20-50mL par exemple).
Je n'y arrive pas ! Même avec le tire-lait manuel que j'ai gardé de mon premier allaitement.
Si j'y arrive et que je mets le colostrum dans des pots en verre, ça irait aussi ?


Si le traitement conservateur est compatible avec l'allaitement il est également possible de mettre ton bébé au sein (avec un délais ou pas) afin qu'il prenne le colostrum et de le compléter avec du lait artificiel avec un DAL : http://www.lllfrance.org/Feuillets-...DAL-ou-dispositif-d-aide-a-l-allaitement.html

S'il y avait une hystérectomie et cela quelque soit le date post accouchement il est également possible d'induire une lactation. Tu trouveras des infos là : http://www.lllfrance.org/Circonstances-particulieres/Relactation-et-lactation-induite.html
Le but peut être de produire du lait pour le donner au bébé via un biberon (ou autre) ou bien de tenter de le remettre au sein.

C'est sûr que tout ce que je te donne comme info est bien loin de l'allaitement classique. C'est "un poil plus compliqué" (^^') que de mettre son bébé au sein... C'est un sacré deuil à faire en plus du reste.
Oui, le DAL, j'en avais entendu parlé...
Tu crois qu'il faut que je l'achète avant ? Si j'en ai besoin je serai ainsi parée ?
Mais j'aurai besoin d'aide pour l'installer, surtout après une opération chirurgicale...
C'est vrai que ça ne fait pas envie mais s'il faut en passer par là, je le ferai.

Tu as une animatrice vers chez toi ? Tu l'as déjà contactée ?
Non, pas encore mais cela me semble indispensable. Comment faire ?

J'ai de mon côté lancé un message sur une des listes de discussion des animatrices pour avoir des retours d'expériences, mais c'est les vacances... je n'ai eut le retour que d'une animatrice qui me dit qu'elle a connu une mère qui a pu allaiter sans soucis suite à une embolisation... Pas d'autres retours pour l'instant.
Merci, merci, merci ! J'espère que tu auras des retours car je n'ai pas trouvé de retours d'expériences sur le net...

J'espère que tu trouveras des choses qui te parlent dans toutes ces informations.
Je reste disponible pour développer certains points si tu le souhaites et je repasse si j'ai des infos en plus.

BeLLLe fin de soirée
Merci encore Anne, à bientôt. Bonnes fin de vacances si tu pars quelque part.
 

AnneB

Animatrice LLL
Animatrice LLL
Je ne suis pas sûre qu'ils injectent un produit spécifique. Ils m'ont parlé de ligatures vasculaires pour prévenir l'hémorragie. Mais je vais quand même avoir une anesthésie générale, morphine et compagnie...
C'est une intervention lourde mais la plupart des produits utilisés en anesthésie ne posent pas de problème pour l'allaitement. D'ailleurs on peut parfaitement allaiter après une césarienne.
Il doit exister un coin du prescripteur sur le sujet, je peux te l'envoyer par mail si tu veux.

Je n'y arrive pas ! Même avec le tire-lait manuel que j'ai gardé de mon premier allaitement.
Si j'y arrive et que je mets le colostrum dans des pots en verre, ça irait aussi ?
Mince, c'est dur tout cela. Et comme le stress bloque l'éjection du lait, c'est un peu un cercle vicieux.
Tu as essayé en regardant la tv, en lisant un bouquin, en regardant des photos de ton premier enfant bébé ?
Et si tu y arrive, oui tu peux congeler dans des pots en verre. En faite n'importe quel contenant alimentaire propre convient. C'est juste que la seringue est pratique et d'un petit contenant, elle permet donc ne pas gâcher de colostrum et de l'administrer ensuite facilement.

Oui, le DAL, j'en avais entendu parlé...
Tu crois qu'il faut que je l'achète avant ? Si j'en ai besoin je serai ainsi parée ?
Mais j'aurai besoin d'aide pour l'installer, surtout après une opération chirurgicale...
C'est vrai que ça ne fait pas envie mais s'il faut en passer par là, je le ferai.
Si tu es partie pour utiliser un DAL, il vaut mieux le commander avant, en fonction de où tu habites il peut être difficile de le trouver dans une pharmacie en urgence. Ce n'est pas aussi répandu qu'un biberon ^^
Il est aussi possible de réaliser des DAL de fortune avec des sondes (qu'ils ont dans les hôpitaux) et un biberon.
Sur cette chaine youtube (réalisée par une animatrice LLLF), tu trouveras plein de vidéo sur l'utilisation, le montage du DAL. Et plus particulièrement cette vidéo sur comment fabriquer un DAL de fortune.
En fonction de où tu accouches il est aussi possible qu'on te propose ce système pour nourrir ton bébé. Certains hôpitaux utilisent ce type de matériel (avec une sonde).
Peut être pourras tu discuter lors d'un prochain rdv avec quelqu'un du service de maternité pour savoir ce qu'ils mettent en place pour l'allaitement ?

Non, pas encore mais cela me semble indispensable. Comment faire ?
En fonction de ton département, tu cliques et tu trouves les coordonnées d'une animatrice.
S'il n'y a pas d'animatrice dans ton départements tu peux regarder dans les départements autour.
http://www.lllfrance.org/Nous-contacter/Une-animatrice-benevole-pres-de-chez-vous.html

Merci, merci, merci ! J'espère que tu auras des retours car je n'ai pas trouvé de retours d'expériences sur le net...
J'ai eut plusieurs retour d'animatrices qui ont accompagné des mères qui ont pu allaiter suite à une hystérectomie. Une animatrice m'a même préciser qu'on pouvait allaiter même après une hystérectomie avec ablation des ovaires.
Par contre je n'ai rien eut de spécifique sur le placenta accreta.
J'ai trouvé un cas cliniques avec une rétention placentaire (à priori avec un placenta accreta passé inaperçu) et un début d'allaitement difficile, je peux te le retrouver si tu veux.

Bonnes fin de vacances à toi aussi.
BeLLLe journée
 
Haut