• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

A l'aide! parents séparés

EmyLina

Colostrum
Bonjour à tous et merci de me lire et de répondre :) je dis tout ça avant parce que je suis tellement sens dessus-dessous que j'ai peur d'oublier ensuite...
Alors voilà ma fille a 11 mois. Son père et moi sommes séparés depuis mes 8 mois de grossesse. (Il m'a trompé avec la moitié de la ville, pendant 2 ans, jusqu'à ce que je le quitte donc. Et ne s'est jamais impliqué dans ma grossesse)
Lors de mon accouchement je lui ai permis de venir rencontrer lina après que j'aie été recousue (il me reproche de lui avoir volé son accouchement). Je l'ai laissé la reconnaître et depuis sa naissance il vient la voir à CHAQUE fois qu'il en a envie! Pendant une semaine c'était tous les jours. Puis 15 min toutes les semaines et depuis 3,4 mois c'est 20 min tous les 15 jours. Seulement, quand il vient, il veut que Lina "s'occupe" de lui, qu'elle le regarde, qu'elle le "reconnaisse" mais ils ne se connaissent pas, il ne sourit même pas, on a l'impression qu'il porte tous les malheurs du monde (bien entendu c'est de ma faute j'ose le priver de sa fille). Quand je veux lui parler d'elle il me dit toujours "je sais" donc j'ai arrêté de parler. Et elle refuse systématiquement de rester seule avec lui. Pas même une minute.
Je l'allaite et pratique le "maternage proximal", c'est une enfant éveillée, curieuse et aventurière au tempérament bien trempé. Elle va volontiers avec des gens qu'elle apprécie.
J'ai la chance de pouvoir rester au rsa et passer tout mon temps avec elle (je me serre juste ENORMEMENT la ceinture ;))
Je lui ai proposé dès le début de voir Lina dans un lieu publique il refuse. Je suis allée chez lui et même chez sa mère mais cela s'est mal passé. Donc je lui ai demandé de venir la voir chez mes grands parents qui sont impartiaux et en même temps je me sens plus en sécurité.
Il ne s'est jamais trop preoccupé de la vie de Lina mis à part son sempiternel texto que je reçois environ tous les 15 jours "comment va Lina?"
Nous sommes (ma fille et moi) parties habiter à 100 km mais revenons quand même tous les 15 jours à sa demande pour qu'il la voie.
Voilà vous avez une vision globale de la situation.
Il me dit maintenant qu'il va "se battre pour avoir sa fille" après une discussion où je lui explique que je pense que le mieux pour Lina c'est d'abord qu'ils apprennent vraiment à se connaître ici (sous entendu avec moi le plus discrètement possible) puis qu'il la prenne une heure, puis une après midi, une journée et enfin une nuit le tout se tablant environ sur deux, trois ans ce qui laisse le temps à notre fille de le connaître, de parler et de devenir "propre" afin que leurs rencontres se passent pour le mieux. Lui voudrait que je la force et il compte voir un juge. Que puis je faire? Est ce que j'ai raison? Est ce que je fais vraiment ce qu'il faut pour ma fille? Aidez moi je vous en prie je suis perdue, je culpabilise vraiment et en même temps j'ai cette bouffée de haine quand je pense à lui et à ses reproches, j'ai du mal à passer au dessus j'ai tellement peur que Lina souffre de cette situation...
 
Dernière édition:

EmyLina

Colostrum
Je précise que je ne parle pas en mal de lui devant ma fille, que j'essaie de rester le plus neutre possible. Et que j'arrive même à dire à ma fille qu'elle "va voir son papa" etc... De manière presque enjouée. Enfin je fais de mon mieux et vraiment, vraiment j'en peux plus...
 

Christine13

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Ma pauvre @EmyLina je compatis ta situation est vraiment stressante. Je ne sais vraiment pas ce que la loi impose dans votre cas mais ce dont je suis sûre c'est que si le père de ta fille a des droits il a aussi des devoirs.
Je te trouve très patiente avec lui et on voit bien que tu donnes tout pour ta fille, tu fais beaucoup de concessions. Si tu as quelqu'un qui peut garder ta fille pourrais-tu aller consulter un avocat dans une permanence ou à la pmi peut-être peuvent-ils te renseigner ?
Je t'envoie tout mon courage même si je te trouve terriblement forte déjà !!
 

Carrie.B

Hyperlactation
Je suis d'accord avec Christine ...îl a des droits ok Mais Et Ces devoirs alors ?et devant un juge un papa qui ne se préoccupe presque pas de sa fille ..
Pourquoi Lui ne vient-il pas ?et plus souvent ?c'est normal elle ne le voit que quelques minutes par mois ,elle ne va pas lui sauter dessus elle le connaît à peine Mais La Faute à Qui ?et un Enfant ça demande de la patience Ce n'est pas du tout En Lui forçant la main qu'il obtiendra quelque chose !
Ce n'est pas comparable mais mon beau frere (le mari de ma sœur ) ne comprend pas Que mon fils ne Va jamais vers Lui ,îl me dit l'autre tonton La tata îl eSt dans arret vers eux pi Moi ?
Sauf que Lui ne Va jamais vers eux,les ignorent ,ne s'en préoccupent pas ..donc îls le ressentent ils sont pas bête !ta fille aussi doit bien Tout ressentir ,alors qu'il prenne son mal en patience et assume !!!
Tu t'en sors vraiment super bien ,En Plus ne pas le critiquer devant elle malgres le mal qu'il t'a fait franchement tu es vraiment une super Maman ;-)
Bon courage ,je ne sais pas du tout Ce Que La Loi prévoit ,d'autres mamans t'aideront surement Mieux La dessus
 

bad mom

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
D'une manière pragmatique. Tu es séparée du papa donc c'est bien de parler de lui a ta fille mais n'en fait pas trop non plus. Il est bon pour un enfant de comprendre que si ses parents ne sont plus ensemble c'est que ça n'allait pas.

D'un point de vue technique. Tu ne parles absolument pas de pension alimentaire. Ce papa, s'il a des droits, à des devoirs qui vont avec. S'il passe devant le juge il aura forcément quelques chose à te verser.

Tu peux demander pour tout plein de raisons, que les rencontres se fassent en zone médiatisée (avec des intervenants extérieurs qui surveillent)

Sinon dans toutes les conventions c'est au papa de faire les trajets. Arrete de t'imposer ça ça va se retourner contre toi.

Je te rassure mais avant de voir le juge vous serez rapidement renvoyés vers un médiateur. Il devrait être refroidit ce papa.
 

Elleetmoi

Période de pointe
Coucou,
j'ai travaillé aux affaires familiales, les magistrats eux-mêmes mettent en place des droits de visite appelés "progressifs" dans ce genre de situation (d'abord quelques heures tous les quinze jours, puis une journée, puis un week-end mais au bout de plusieurs mois...), donc a priori il n'aura rien de plus en saisissant un juge que ce que tu lui proposes. Si tu peux arriver à l'en convaincre, ça vous éviterait toute une procédure...
Courage !!
 

bzoui

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
Il y avait un maison des maternelles vendredi sur la séparation des parents. Peut êtres quelques infos intéressantes à récupèrer. Replay France 5.
Entre autre ils parlaient des solutions de garde évolutives
 

EmyLina

Colostrum
Ma pauvre @EmyLina je compatis ta situation est vraiment stressante. Je ne sais vraiment pas ce que la loi impose dans votre cas mais ce dont je suis sûre c'est que si le père de ta fille a des droits il a aussi des devoirs.
Je te trouve très patiente avec lui et on voit bien que tu donnes tout pour ta fille, tu fais beaucoup de concessions. Si tu as quelqu'un qui peut garder ta fille pourrais-tu aller consulter un avocat dans une permanence ou à la pmi peut-être peuvent-ils te renseigner ?
Je t'envoie tout mon courage même si je te trouve terriblement forte déjà !!

Merci vraiment, merci beaucoup... Ça fait du bien de lire ça... J'ai rdv au bureau de l'aide juridictionnelle la semaine prochaine pour me renseigner on verra bien...
Merci encore :)
 

EmyLina

Colostrum
Merci à tout le monde pour vos réponses. Je précise quand même "je ne parle pas mal de son père et je lui dis qu'elle va voir son papa" mais ça s'arrête là hein! J'ai déjà assez de difficultés pour faire ça ;)

J'ai rdv chez un avocat de l'aide juridictionnelle la semaine prochaine, on verra bien ce qu'il dit.
Et je regarderai les Maternelles de vendredi en replay :)
J'ai évité une procédure judiciaire jusqu'à maintenant parce que je ne voulais pas entacher encore plus nos relations, que l'on puisse garder au moins un lien cordial pour Lina.
Mais aussi et surtout parce que j'avais peur que le juge me demande de mettre fin à l'allaitement et de forcer ma fille à aller chez son père.... maintenant il semble que je n'ai plus le choix...
Et puis si ça peut "fixer" les choses je serai peut être moins en stress, à voir.
Merci à vous en tous cas!
 
Dernière édition:

bad mom

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Un petit plus : l'allaitement ne doit pas être signifié pendant la procédure car cela pourrait se retourner contre toi.
Tu as un paquet de raisons de ne pas laisser ta fille a son père plus de quelques heures ne serait ce que par son jeune âge donc évite de parler d'allaitement. Des mamans qui biberonnent ont la garde de leur bb .... Rien à voir avec allaiter ou non :) bon courage pour la suite
 

Christine13

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Super le rdv avec l'aide juridictionnelle. Au moins tu sauras exactement à quoi t'attendre si vous devez en arriver là.
Effectivement je comprends bien que ce n'est pas de gaité de cœur, tu as laaargement autre chose à faire :confused:
Mais je me dis qu'il vaut mieux être préparée à tout pour vous protéger toi et ta petite chérie.
Viens nous donner des nouvelles ou te confier tant que tu as en envie ! Je t'envoie plein de courage !!
 

EmyLina

Colostrum
Coucou tout le monde! Bon ben me re voilà, le jour de l'aide juridictionnelle l'avocate m'a dit de ne rien faire car engager une procédure se retournerait sûrement contre moi. Mais aujourd'hui j'ai reçu le recommandé de convocation au tribunal de grande instance ça y est...
Donc je vois l'avocate jeudi. Par contre elle me dit que l'allaitement est une bonne chose. Du coup je ne sais pas si je peux lui faire confiance, enfin je veux dire c'est important je voudrai vraiment pas me tromper... En tous cas merci ça m'a vraiment fait du bien de lire vos messages, je me suis sentie moins seule.
J'attends la suite maintenant...
 

EmyLina

Colostrum
Merci, je l'avais déjà lu... Mais je n'en sais pas plus. Enfin je veux dire, on peut en parler ou pas, ça peut être important ou pas cela dépend du juge sur lequel on tombe... Le tableau est intéressant, c'est à peu près ce que je lui propose depuis des mois..
Mais il refuse la médiation. D'ailleurs dans le dossier de demande que sa mère a rempli elle dit que c'est moi qui refuse de discuter et que j'ai même menacé si il tente quelque chose de partir vivre à l'autre bout du monde avec ma fille! Mais MDR quoi!
 

Elleetmoi

Période de pointe
Bonjour ! Je pense que tu peux parler de l'allaitement, en imprimant un document (de préférence court et concis) expliquant ses bienfaits pour un bébé même "âgé", mais sans en faire un cheval de bataille. Cela doit représenter un argument parmi d'autres dans ton dossier, un argument certes solide mais qui ne doit pas donner l'impression d'être central (d'ailleurs il ne l'est pas). Montre-toi ouverte au dialogue, pondérée, mais ferme sur l'intérêt de ta fille. Je sais, c'est plus facile à écrire qu'à faire...
Les accusations de ce type (refus de discuter) sont légion dans les dossiers, tu es loin d'être seule à subir ça. Ce sera au juge de démêler le vrai du faux :s
Un petit conseil, totalement bidon mais j'ai vu de tout au tribunal... : arrive hyper bien habillée devant le juge (tailleur ou autre), ça paraît stupide mais ça joue sur l'image de sérieux que tu renvoies.
 

Elleetmoi

Période de pointe
Ah et aussi : tout ce que tu écris pourra être retourné contre toi. Dans les dossiers que j'avais, c'était les lectures des mails et SMS que les parents s'échangeaient qui me donnait le plus une opinion. Donc fais très attention à ce que tu lui envoies, et n'hésite pas à imprimer au juge les SMS que TU lui as envoyé pour voir Malya, ou les messages que tu as reçu de lui et qui vont dans ce sens.
 

EmyLina

Colostrum
Ah et aussi : tout ce que tu écris pourra être retourné contre toi. Dans les dossiers que j'avais, c'était les lectures des mails et SMS que les parents s'échangeaient qui me donnait le plus une opinion. Donc fais très attention à ce que tu lui envoies, et n'hésite pas à imprimer au juge les SMS que TU lui as envoyé pour voir Malya, ou les messages que tu as reçu de lui et qui vont dans ce sens.
D'accord Merci beaucoup pour ces précieux conseils...
Pour ce qui est des SMS il (enfin sa mère) a monté le dossier contre moi depuis novembre apparemment, est ce que le juge va en tenir compte lorsqu'il lira nos conversations? Parce que du coup il ne m'a plus manqué de respect ni rien. Nos conversations sont plutôt concises. "Quel jour tu veux la voir. Oui tu le prendras avec toi mais lorsqu'elle sera prête et que vous aurez appris à cous connaître" pour ma part et lui "tu veux m'empêcher de voir ma fille, oui je veux l'AVOIR"etc.. maintenant je comprends mieux qu'il m'ait "demandé de ses nouvelles assez régulièrement depuis novembre etc...
Rien d'intéressant d'un cas comme dans l'autre.. Mais comme je n'étais pas au courant au moins j'étais naturelle. Je ne sais pas j'essaie de m'accrocher aux branches...
Comment dire qu'il est irresponsable sans lui manquer de respect ou sans passer pour une mauvaise mère? Le fait qu'il fume ou que ce soit mes parents les garants de son appartement ça peut aider? Et que ce soit sa mère qui ait rempli le dossier?
 

Elleetmoi

Période de pointe
A ta place, je n'essaierai pas de le décrédibiliser en tant que personne car les juges sont très attachés à conserver la relation entre le père et l'enfant même si le papa est alcoolique, dépressif, violent ou tout simplement irresponsable comme tu dis, tant que l'enfant et la mère ne sont pas en danger physique ou psychologique. Tu peux évoquer des éléments comme le fait que ses parents soient beaucoup derrière lui (le juge peut alors se dire qu'en fait lui-même n'est pas si intéressé que ça), mais de toute façon ça ne change pas le fond du problème, qui est que l'intérêt de l'enfant est de développer des relations privilégiées avec chaque parent. Donc, ce que tu devrais faire selon moi, c'est d'essayer de prouver ce que tu nous décris dans ton premier post : "Et elle refuse systématiquement de rester seule avec lui. Pas même une minute.". Peux-tu disposer de témoignages qui décrivent le comportement de Malya quand elle est avec son père ? Tes parents par exemple, ou une amie... C'est sur Malya qu'il faut mettre l'accent, pas sur ton ex, même si tu peux en parler bien sûr.
Au pire, si vraiment ça se passe si mal que tu l'expliques, tu peux demander un droit de visite en lieu neutre : le père rendra visite à sa fille sans toi, mais en présence de travailleurs sociaux dont c'est le métier. Souvent, c'est un droit de deux heures tous les quinze jours, donc c'est peu et ton ex n'en voudra sûrement pas si sa mère est derrière, car cette dernière ne bénéficierait pas beaucoup de la présence de sa petite-fille dans ce contexte, mais c'est au juge de décider et il peut l'imposer. C'est une mesure Tu peux aussi demander à ce que le droit de visite se déroule dans un premier temps en présence d'une personne déterminée (souvent, la grand-mère paternelle de l'enfant, même si de ce que j'ai lu c'est pas non plus top avec elle, mais ce serait mieux que rien peut-être...).
 
Haut