1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

vomissements, allaitement et déshydratation

Discussion dans 'Grossesse - Co-allaitement' démarrée par Ayla, 28 Janvier 2015.

  1. Ayla

    Ayla Montée de lait

    Bonjour,
    Je suis à un peu plus d'1 mois de grossesse, et je vomis énormément. Pour ma première grossesse j'ai fait de l' hyperémèse gravidique, c'est à dire que je ne retenais rien, ai perdu toutes mes forces, 12% de mon poids, me suis déshydratée et ai dû être perfusée à l'hôpital. J'espérais ne pas rencontrer la même chose pour ma deuxième grossesse, mais voici qu'elle commence pareil. J'ai quelques pistes supplémentaires pour éviter d'arriver au point extrême de la dernière fois (techniques d'expérience, shiatsu, acuponcture), mais n'empêche que j'ai déjà perdu 5% de mon poids et une partie de mes forces. Je suis aidée pendant quelques jours pour me reposer. Mais j'allaite toujours l'aîné (2 ans), et je me demande dans quelle mesure l'allaitement ne va pas accélérer ma perte de poids et déshydratation? Je limite mon bambin au soir et au matin, il accepte +/- et tête très longuement à ces moments-là. Dans les documents LLL, j'ai lu que l'allaitement pendant la grossesse n'avait aucune conséquence sur le foetus, sauf dans les cas de malnutrition en Afrique. Mais la malnutrition concerne-t-elle uniquement les personnes qui sont carencées toute l'année, ou bien étant donné que je ne mange à peu près que des biscottes depuis quelques temps, suis-je également concernée par cette clause?
    Je rêvais au départ d'un sevrage naturel. Mais je ne sais pas si c'est réaliste dans mon cas?
    Y a-t-il une animatrice sur le forum qui connaîtrait ce genre de cas?
    D'avance merci
    Ayla
     
  2. mamanbonheur

    mamanbonheur Fontaine de lait

    Je ne peux pas t’apporter de réponse désolé :( mais je t’apporte tout mon soutien je sais à quel point c’est dur le début de grossesse!
    Bon courage, j’espère qu’une animatrice pourra t’aider.
    Prends soin de toi
     
  3. Sophie-LLLAix

    Sophie-LLLAix Animatrice LLL Animatrice LLL

    Oh la la, ce doit être une situation difficile. Nous nous renseignons.
     
  4. Alison

    Alison Animatrice LLL Animatrice LLL

    Bonsoir Ayla,
    Quelle galère les vomissements pendant la grossesse... C'est épuisant :(
    Il y a peu d'études ou de témoignages sur la question.
    Je me permets de partager mon expérience personnelle. J'ai connu l'hyperémèse gravidique pour mes 2 grossesses, et lors de la seconde, j'allaitais ma bambine, qui avait alors 2 ans et demi. J'ai été hospitalisée environ 5 fois une semaine pour des perfusions, elle a continué de téter. Lors de la dernière hospi, on m'a donné un traitement particulier, j'ai suspendu l'allaitement et quand elle a voulu re téter, elle ne savait plus, elle a continué, symboliquement plutôt.
    Je n'ai pas vu de différence dans ma perte de poids, conséquente dans les 2 cas, allaitement ou pas. Les gynécos qui m'ont suivi n'ont jamais dit que l'allaitement accélérerait la perte de poids ou la déshydratation.
    Ma seconde fille est née en bonne santé et se porte bien :)
    J'espère que d'autres mamans pourront apporter leur témoignage, le mien n'est qu'une expérience parmi d'autres.
    Je pense effectivement qu'il faudrait une carence très ancienne, que si en temps normal, tu t'alimentes correctement, ton corps a les réserves. Peut-être qu'une prise de sang pourrait te rassurer?
    Un sevrage naturel ne me semble pas irréaliste. En sachant que les 3/4 des enfants se sèvrent pendant la grossesse, car dans tous les cas, vomissements ou pas, la maman connait une baisse de lactation. Certains enfants continuent de téter malgré tout, même s'il n'y a plus de lait. D'autres s'arrêtent et reprennent à la naissance. Tous les cas de figure existent.
    J'espère que ces techniques alternatives que tu essayes pour cette grossesse pourront t'aider à soulager ces vomissements qui gâchent la grossesse, et le quotidien.
    Une animatrice à qui nous avons posé la question suggérait d'essayer de boire ton propre lait, qu'en penses-tu?
    Et également, d'écarter toute cause médicale particulière à ces vomissements. As-tu fait une écho récemment? (une grossesse multiple par exemple peut entrainer plus de vomissements). Une prise de sang, par exemple pour vérifier ta thyroïde, vérifier la vitamine B6?
    Sais-tu que tu peux demander une aide à domicile aussi si besoin, via la CAF? Pour te reposer au maximum, garder des forces.
    Prends soin de toi!
     
  5. Ayla

    Ayla Montée de lait

    Merci à toutes pour vos réponses, mamanbonheur et Sophie pour votre soutien, et Alison pour tout ton témoignage. Ca m'a fait du bien de vous lire (même si je ne peux pas rester longtemps devant l'écran :-@)
    Alison ton témoignage me rassure, car je ne connaissais personne d'autre qui ait connu l'hyperémèse, et encore moins en allaitant! Merci beaucoup d'avoir pris le temps de m'expliquer tout ça.

    La B6, j'en ai en suppo (le seul médicament qui passe puisque le reste est à l'oral, malins ces fabricants). Merci pour les autres pistes, que je pourrai aborder avec ma gynécologue que je devrai rappeler lundi. J'ai maintenant perdu déjà 4kg en 2 semaines, et je ne sais pas ce qu'ils attendent pour me trouver une autre solution que les médicaments oraux. La dernière fois, j'étais déjà complètement déshydratée et je ne tenais plus debout depuis longtemps quand ils m'ont hospitalisée, j'ai mis longtemps à me retaper, alors j'espère bien qu'ils ne me laisseront pas descendre si bas avant de me perfuser. Impossible au niveau pratique de revivre la même chose. Mais je suis en Suisse, et ici, ils hospitalisent beaucoup plus tard. Pareil pour la CAF, il n'y en a pas ici, et l'aide à domicile c'est seulement pour ceux qui ont prévu (bien en avance si on veut que l'assurance nous prenne) une assurance privée spécifique. Donc à ma charge. Donc pour le moment j'ai prévu un tournus d'amis qui passent pour les prochains jours et ensuite, on verra.

    Pour les carences, j'imagine que mes réserves étaient bien bonnes, puisque je mangeais équilibré jusque-là, mais je me demande ce qu'il en est de ce que le corps ne peut pas stocker, comme les vitamines? Le foetus ne va-t-il pas en manquer? La première fois il n'avait manqué de rien (juste caractère stressé). Mais cette fois, mon corps va-t-il donner le peu de vitamines ou sels minéraux disponibles au lait de mon bambin ou bien au foetus? C'est là où j'imagine qu'il manque bien d'études. Donc ton témoignage me rassure face au vide.

    Je suis tout de même un peu inquiète pour bb2, mais pour le moment je calcule que limiter davantage mon bambin serait ingérable pour lui et donc pour moi aussi, et que non seulement il n'y a pas besoin de ça mais en plus je risque d'être encore plus vite totalement épuisée. Je me dis qu'en continuant à l'allaiter j'économise aussi des kcal. Vu que mon bambin dort déjà très mal depuis qu'il me voit malade...
    Comment réagissait ta bambine?

    Pour le moment j'ai encore +/- le moral, je relativise le laps de temps qui sera difficile. Mais ça me stresse de gérer mes annulations d'engagements professionnels, (je suis violoniste), le plus pratique est de m'y rendre en avance car les remplaçants sont délicats à trouver, mais j'espère toujours bien que ça ira mieux dans quelques jours! Ca me soulagerait d'annuler des engagements ultérieurs, et pourtant ça me déprimerait de condamner en avance l'évolution... Et difficile d'annuler assez en avance sans expliquer, or le milieux ne doit pas savoir que je suis enceinte trop tôt...
    Travaillais-tu? Si oui comment gérais-tu? Y a-t-il d'autres personnes qui ont dû gérer arrêts de travail au 1er trimestre et confidentialité de grossesse?

    D'avance je vous remercie beaucoup pour vos témoignages!
     
  6. Alison

    Alison Animatrice LLL Animatrice LLL

    Bonsoir Ayla, comment ça va ce soir?
    Je connais d'autres mamans qui ont souffert d'hyperémèse gravidique mais sans allaiter, en France, les antiémétiques sont disponibles sous forme de suppos.
    Ca n'a pas l'air facile en Suisse d'obtenir de l'aide! Quelle chance d'avoir des amis qui puissent venir ainsi t'épauler!
    Par ici, la prise en charge est très variable selon les hôpitaux. Certains hospitalisent rapidement, d'autres vraiment tardivement pour les mamans, qui se trouvent dans cet état de faiblesse que tu as connu :( Est-ce qu'un autre hôpital ne réagirait pas différemment? Ou peut-être une hospitalisation à domicile (HAD) serait possible?
    Je comprends que tu trouves l'allaitement plus reposant! Un chagrin, une tétée, un bobo, une tétée, pas besoin de mettre en place d'autres astuces, de porter, bercer plus (courir plus après le bambin aussi ;) ). Pour te répondre, ma bambine avait des réactions très contrastées: toujours ce petit air inquiet :( , et tantôt prévenante, câline, calme, tantôt en colère, peu à l'écoute... Pas facile pour eux de voir leur maman dans cet état...
    Très culpabilisant aussi pour la maman, avec à la fois l'impression de ne pas être disponible pour l'ainé, et de ne pas donner ce qu'il faut au bébé qui grandit... C'est vraiment difficile à vivre.
    Personnellement, je travaillais pour ma 1ère grossesse, j'avais été mise en arrêt, je n'avais pas dit pourquoi à mon employeur, nous n'avons pas en France d'obligation de le dire, ce n'est pas écrit sur le feuillet à remettre à l'employeur. Ca doit être bien difficile pour toi à gérer, surtout, ne pas savoir combien de temps ça va durer, annuler, ne pas annuler... La décision est difficile à prendre! J'espère que tu y verras vite plus clair :)
     
  7. Ayla

    Ayla Montée de lait

    Merci Alison pour ton message.
    Je suis sortie il y a 2 jours de 6 jours d'hospitalisation, et, pour le moment, ça va beaucoup mieux, encore fragile mais j'arrive à remanger, ô miracle! J'espère que ça va tenir parce que je ne suis qu'à 8 SA. Mais je suis beaucoup plus sereine que quand ça m'est arrivé pour la 1ère grossesse, beaucoup moins d'angoisse, c'est déjà ça. Ils m'ont proposé un soutien psychologique, et je vais prendre rendez-vous, ça pourra peut-être aider qui sait.
    Professionnellement ça s'arrange, parce que la médecin de l'hôpital m'a fait un long arrêt, donc pas besoin de décider moi-même ce que je pourrai faire en avance, ça se dessine plus facilement et je suis un peu soulagée.
    Je croise les doigts pour garder l'amélioration que m'a apportée l'hôpital, et ne pas retomber! Au pire, je commence à connaître... Tu sais ce dont je parle je pense :)
    Merci pour tes messages qui sont un précieux soutien car je ne connaissais personne dans mon cas et me sentais du coup drôle d'oiseau :)
     

Partager cette page

Chargement...