1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Traitement fertilité et allaitement ?

Discussion dans 'Grossesse - Co-allaitement' démarrée par Bazinette, 8 Janvier 2017.

  1. cerise

    cerise Modératrice Adhérent(e) LLLF

    Pour le duphaston, ce que j'ai lu (sur un autre forum), c'est que ça ne change rien. Ça ne provoque que des saignements de privation et absolument pas d'ovulation (qui ne revient que quand elle doit revenir).
    Mais je sais que c'est souvent prescrit dans le but de faire revenir des cycles... Je ne fais que rapporter des choses que j'ai lues et moi-même je ne sais pas ce qu'il en est.
    Bref tu peux toujours le prendre "au cas où" quitte à stopper si tu vois un effet sur ta lactation, à toi de voir.
     
  2. Bazinette

    Bazinette Montée de lait

    Merci pour l'info cerise.

    Je suis d'accord pour l'utilité tu Duphaston....
    Au mieux ça va provoquer le retour de couche (et encore c'est pas sûr). Mais retour de couche ne veut pas dire ovulation....

    C'est certainement pour ça que le gynécologue m'a suggérer que deux mois d'essai... Et que si je n'étais pas enceinte dans les deux mois de reprendre rendez vous pour prévoir un traitement pour stimuler l'ovulation.

    Je suis déjà super heureuse qu'il ne m'ai pas demandé de sevrer avant toute chose.
     
    Christine13 aime ce message.
  3. Nouchka23

    Nouchka23 Montée de lait

    Bonjour, je me permets d'intervenir dans votre discussion, j'ai moi-même posté un message concernant un éventuel recours à la PMA tout en continuant d'allaiter, et je serais également très intéressée de recevoir le coin du prescripteur au sujet de la PMA.... Je vois dans un premier temps mon endocrinologue début mars, il m'a prescrit tout un bilan hormonal sachant que je n'ai toujours pas mon rdc alors que mon fils va avoir 1 an. Et je n'arrive pas à le sevrer (allaitement le soir et durant la nuit).... Merci beaucoup !
     
  4. Myriam

    Myriam Modératrice Membre de l'équipe Animatrice à la retraite

    C'est envoyé :) par messagerie privée.
     
  5. Bazinette

    Bazinette Montée de lait

    Bon voici les nouvelles :

    J'ai eu Duphaston qui m'a redonné des pseudo règles artificielles... Sans retour de fertilité ou de cycle normaux.

    J'ai donc repris rdv avec le gynécologue pour envisager une stimulation ovarienne, comme il était convenu.

    Il a finalement refusé, plaidant le fait que tant que j'allaiterais, la stimulation ne fonctionnerais pas à cause de la prolactine.

    Je ne peux me résoudre à sevrer mon garçon qui va bientôt avoir un an.

    Je suis déçue de devoir choisir entre l'allaitement ou un second bébé. Je tiens vraiment à avoir deux enfants proches.... Mais je vois que mon petit à encore beaucoup besoin de téter.... Et que je n'ai vraiment aucune signe de fertilité (l'échographie chez gygy confirmant cela).

    Que puis je faire ?
     
  6. Bazinette

    Bazinette Montée de lait

    Connaissez vous des gynécologues dans les hauts de France qui n'exigent pas à un sevrage avant d'entreprendre une stimulation ovarienne ?
     
  7. Nouchka23

    Nouchka23 Montée de lait

    Bonsoir Bazinette, je me permets de te répondre même si je n'ai hélas pas de solution à t'apporter, mais je suis exactement dans le même cas que toi, j'ai lancé une discussion similaire sur le forum. Mon fils a 14 mois et c'est très dur pour moi d'envisager le sevrage, je ne l'allaite plus que le soir mais ce sont des tétées difficiles à arrêter pour le moment, il est toujours très accro. Demain j'ai rdv pour une écho chez une gynéco pma, je sais très bien qu'elle va restée campée sur ses positions, à savoir aucun traitement si je continue l'allaitement. Je n'ai pas entendu parler non plus de gynéco qui n'exigerait pas le sevrage...
     
  8. Bazinette

    Bazinette Montée de lait

    Oui je viens de lire ton post justement ...

    Je trouve ça terrible d'en arriver à ce point. D'autant que notre demande ne me paraît pas "abusive" puisqu'il y a des problèmes de fertilité à la base.

    Il ne m'a pas demandé de sevrer mais il m'a dit que tant que j'allaiterais je n'aurais pas de stimulation ovarienne. Alors que suis repartie avec 3 mois de "Duphaston"... Ce qui crée des règles artificielles mais n'influe pas sur l'ovulation.

    Y a t il des gynécologues qui acceptent de prescrire un traitement contre l'infertilité aux femmes qui allaitent ? Si c'est le cas il y a peut être moyen d'avoir des coordonnées ?
     
  9. cerise

    cerise Modératrice Adhérent(e) LLLF

    Pourriez-vous envisager de ne pas dire la vérité à votre gynéco ?
     
  10. Bazinette

    Bazinette Montée de lait

    Maintenant oui. Ce qui m'ennuie c'est de devoir rencontrer un nouveau gynécologue, sans être sur qu'il accepte la stimulation et qui me mette encore sous Duphaston pendant des mois avant d'envisager toute stimulation ovarienne.

    Enfin on a rien sans rien, mais maintenant oui j'envisage de mentir par omission.
     
  11. Bazinette

    Bazinette Montée de lait

    Je regrette de devoir en arriver là.

    Mais aujourd'hui trois solutions s'offrent à moi :

    - sevrer mon fils et attendre sagement un retour à la fertilité naturelle (qui n'est pas sur de revenir à cause du SOPK),

    - attendre que mon fils se sèvre seul et espérer un retour à une fertilité (suivant le SOPK donc non sans mal), et accepter d'avoir deux enfants avec beaucoup d'écart d'âge,

    - Mentir par omission à un nouveau gynécologue, qui acceptera peut être de démarrer une stimulation ovarienne. Et donc sans avoir à sevrer mon fils.

    Autant dire la première est inenvisageable pour moi. Pour mon fils aussi à ce jour
     
  12. Bazinette

    Bazinette Montée de lait

    Voilà j'ai pris rdv avec 3 gynécologues différents d'ici à la fin du mois.... Ça va multiplier les chances de trouver un docteur qui veuille bien nous donner un coup de pouce pour avoir BB2.

    Je regrette de devoir en arriver là.
     
  13. SEmilie

    SEmilie Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Je ne sais pas trop comment ça marche. Mais est-ce que les gynécologues ne refusent pas pour une raison de coût - efficacité et non pour un risque pour l'enfant allaité?
     
    Axb aime ce message.
  14. Bazinette

    Bazinette Montée de lait

    C'est une bonne question.... Coût du traitement ? C'est pas évident ce serait intéressant de savoir quel est le coût d'une boîte de clomifen.

    Efficacité je pense qu'elle a été largement prouvée. L'argument de dire qu'il y a un excès de prolactine ne me convainc par vraiment personnellement car visiblement a un an d'allaitement le taux de prolactine est équivalent au taux d'avant grossesse. Donc n'est pas sencé influé sur la fertilité... Après c'est difficile de savoir quand on est pas du métier.

    En tout cas ce refus des gynécologues en ce qui me concerne va finir par coûter cher car je dois y retourner plusieurs fois, et à chaque rendez vous j'ai le droit à une écho et à du Duphaston (qui ne résout pas vraiment la problématique)
     
  15. SEmilie

    SEmilie Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Après j'ai jamais dit que c'était logique. C'est juste la question que je me posais.
    Les médecins ont des recommandations avec des arbres décisionnels et parfois ils ne cherchent pas plus loin.
    Mais je te souhaite vraiment de trouver un médecin à l'écoute.
    Si les mamans ne tombaient pas enceintes quand elles allaitent, ça se saurait.
     
    Toulouzheine aime ce message.
  16. cerise

    cerise Modératrice Adhérent(e) LLLF

    Je pense que SEmilie pointe en effet la principale raison du refus des médecin.
    Cependant, ça ne veut pas dire que cette raison est justifiée.
     
  17. Bazinette

    Bazinette Montée de lait

    Je ne sais même pas quoi dire, quel discours tenir pour espérer avoir un traitement pour stimuler les ovaires tout de suite.

    Si jamais mes trois rendez vous n'aboutissent pas, je retournerais voir le miens en lui faisant croire que j'ai sevrer mon fils.
     
  18. Nouchka23

    Nouchka23 Montée de lait

    Je rebondis car ma médecin m'a certifié mordicus qu'il était impossible de retomber enceinte si on allaitait toujours. Bah disons que vu tous les témoignages sur le forum je ne comprends pas trop du coup.... Sinon Bazinette mes examens sanguins ne montrent pas que j'allaite toujours, mon taux de prolactine est dans la norme (haute certes) donc si je n'avais pas dit que j'allaitais, elle ne l'aurait pas su....
     
  19. Nouchka23

    Nouchka23 Montée de lait

    En gros soit tu joues l'honnêteté et tu viens avec une copie de la revue du prescripteur mais c'est quitte ou double... Ou sinon tu mens par omission....
     
  20. Bazinette

    Bazinette Montée de lait

    Jusqu'ici pour ma part c'était quitte.... Et une perte de temps.

    Alors je vais jouer la carte du mensonge
     

Partager cette page

Chargement...