1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Témoignages : Sevrage et décalage....

Discussion dans 'Sevrage' démarrée par Apicobi, 1 Janvier 2019.

  1. Pmda

    Pmda Hyperlactation

    Aviez-vous une durée d'allaitement définie en tête dès le départ ?
    Minimum 6 mois en exclu

    Quand pensiez-vous arrêter ?
    Je l'ignore, j'avance au jour le jour mais je souhaite le sevrage naturel

    Finalement combien de temps avez-vous allaité ?
    Allaitement toujours en cours, ça va faire 1 ans

    Qu'est-ce qui a fait évoluer votre choix ?
    Mon choix n'a pas vraiment évolué

    Vous trouvez-vous satisfaite de ce changement ou de ce non changement de durée d'allaitement ?
    Pleinement

    Selon-vous, qu'est-ce qui a été difficile dans votre allaitement, et à quels moments ?
    La désinformation qu'ont fait certains professionnels de santé les premiers jours, le manque de connaissance, les bobos de l'allaitement (REF, RED, RGO), l'entourage critique mais auquel je me fait un plaisir de remettre les idées en place.

    A contrario, qu'est-ce qui vous a aidée dans votre allaitement, et à quels moments ?
    Mon mari qui m'a poussé à m'écouter avant tout, LLL (la documentation, les réunions, le forum, le groupe fb) m'écarter des professionnels incompétents, ne pas tenir compte des commentaires malveillants, l'humour ;)

    Quelles sont les qualités qui, selon vous, permettent à une maman d'allaiter comme elle le souhaite ?
    La détermination

    Avez-vous lu les réponses des autres participantes avant de répondre ?
    Partiellement

    Ok pour stats
     
    Nerialka et Apicobi aiment ce message.
  2. boulie06

    boulie06 Montée de lait


    Aviez-vous une durée d'allaitement définie en tête dès le départ ?

    Jusqu a la reprise du travail c est à dire 3 mois

    Quand pensiez-vous arrêter ?
    Apres je me suis dit aux prochaines Vacances c est à dire à ses 5 mois puis apres a 9 mois puis 1 an......
    Finalement combien de temps avez-vous allaité ?
    23 mois tjs allaitée
    Qu'est-ce qui a fait évoluer votre choix ?
    Le lien privilégié, le fait que ma fille adore téter, que cela lui fait du bien dans tous les sens du terme ( alimentation , câlin, réconfort qd maladies...)
    Vous trouvez-vous satisfaite de ce changement ou de ce non changement de durée d'allaitement ?
    Oui tres satisfaite et jamais je n aurai pensé allaité aussi longtemps
    Selon-vous, qu'est-ce qui a été difficile dans votre allaitement, et à quels moments ?
    Au début quand elle tetait bcq, tétées groupées du soir, les réveils nombreux la nuit à partir de 3 mois et de ne pas pouvoir passer le relais
    Reprise du travail et tirer son lait et que ma fille ne voulait pas prendre biberon chez la nounou
    Quand on me disait d arrêter car ma fille ne faisait pas ses nuits, car je reprenais le travail, quand j étais fatiguée.... ( meme ma maman me disait d arrêter )
    A contrario, qu'est-ce qui vous a aidée dans votre allaitement, et à quels moments ?
    Mon conjoint par son soutien en me répétant ds les moments de doute et fatigue que c etait le mieux pour notre fille la première annee
    Ma sage femme qui m a donné bcq de conseils et m a encouragé surtout 6 premiers mois
    Et ce forum
    Quelles sont les qualités qui, selon vous, permettent à une maman d'allaiter comme elle le souhaite ?
    Déterminée, maternante, courageuse, généreuse, ( je ne suis pas avare de compliments pour nous mamans allaitantes, ca fait du bien )
    Avez-vous lu les réponses des autres participantes avant de répondre ?
    Oui toutes
    Ok Stats
     
    Apicobi et MamanRose aiment ce message.
  3. Tika

    Tika Colostrum

    Salut, voilà, j'ai fait un copié-collé avec mes réponses, et pas de souci pour les stats :

    Aviez-vous une durée d'allaitement définie en tête dès le départ ?

    Je m’étais dit « on essaie » tant pis si ça marche pas, tant mieux si ça se passe bien. J’avais plusieurs exemples d’allaitement de quelques mois à un an parmi mes soeurs et amies proches.

    Quand pensiez-vous arrêter ?

    Je pensais arrêter après quelques mois. J’avais trouvé qu’au bout d’un an, mes soeurs et amies qui allaitaient étaient épuisées, et semblaient plus reposées après le sevrage.

    Finalement combien de temps avez-vous allaité ?

    J’ai commencé un sevrage vers 4-5 mois, on est passées en mixte et au bout d’un mois il n’y avait plus qu’une tétée par jour. Puis j’ai changé d’avis et ré-augmenté le nombre de tétées. Je comptais arrêter définitivement vers ses 1 an, mais j’ai repris le boulot et elle a demandé de plus en plus à téter. Elle a arrêté le biberon vers 21 mois et aujourd’hui, à 2 ans et demi, elle tète plusieurs fois par jour et la nuit.

    Qu'est-ce qui a fait évoluer votre choix ?

    Plein de choses : il y a eu plusieurs allers-retours suivant ses demandes, mon état de fatigue, celui du papa, les regards de l’entourage (jugeants ou bienveillants), la difficulté à l’endormir, la reprise du travail… mais surtout ses demandes à elle.

    Vous trouvez-vous satisfaite de ce changement ou de ce non changement de durée d'allaitement ?

    Oui, aujourd’hui, mais ça dépend des périodes.

    Selon-vous, qu'est-ce qui a été difficile dans votre allaitement, et à quels moments ?

    Je ne connais personne de mon entourage à avoir allaité si longtemps, donc pour échanger sur les astuces du quotidien, ça me manque parfois.

    A contrario, qu'est-ce qui vous a aidée dans votre allaitement, et à quels moments ?

    Des lectures (livres, sites de la LLL) au début. Le soutien du papa. Pour les expériences du quotidien, je lis souvent le forum de la LLL (sans ce forum, j’aurai l’impression d’être une extra-terrestre, je n’aurais peut-être pas poursuivi ou en doutant beaucoup).

    Quelles sont les qualités qui, selon vous, permettent à une maman d'allaiter comme elle le souhaite ?

    Être bien accompagnée, dans les débuts (mise en place) et au quotidien (intendance), être suffisamment sûre de son choix pour ne pas tenir compte des remarques déplacées ou des regards.

    Avez-vous lu les réponses des autres participantes avant de répondre ?

    Non.
     
    Nerialka et Apicobi aiment ce message.
  4. AngyRegg

    AngyRegg Période de pointe Adhérent(e) LLLF

    Je réponds mais j'imagine qu'il faudra que je recommence dans quelques mois pour que ça réponde vraiment à la question de départ :D


    Aviez-vous une durée d'allaitement définie en tête dès le départ ?
    Non, ce n'est pas dans mon caractère de me fixer ce genre d'objectif. Et j'avoue que je trouve très étrange que tant de gens me pose cette question :D

    Quand pensiez-vous arrêter ?
    Je ne pense pas m'arrêter à un moment particulier mais juste si j'en ressent le besoin (ou s'il y a une raison extérieure qui m'y oblige bien entendu)

    Finalement combien de temps avez-vous allaité ?
    J'en suis à six mois pour le moment

    Qu'est-ce qui a fait évoluer votre choix ?
    Au départ je voyais surtout les bienfaits liés à la santé (meilleure immunité, diminution des risques allergiques et de soucis ORL pour bébé vu nos antécédents, diminution du risque de cancer du sein pour moi...), puis ça m'a apporté énormément dans mon rôle de maman puis pour supporter la reprise du travail, et maintenant ça m'aide à mieux vivre la diversification (j'ai quelques soucis avec l'alimentation et j'angoisse beaucoup de mal gérer ça..). On verra ce que les prochains mois me feront découvrir comme bienfaits :p

    Vous trouvez-vous satisfaite de ce changement ou de ce non changement de durée d'allaitement ? Il n'y a pas vraiment de changement, mais en tout cas je suis satisfaite que ça dure ;)

    Selon-vous, qu'est-ce qui a été difficile dans votre allaitement, et à quels moments ? Il y a eu des petites difficultés (petite complication suite à la péridurale, jaunisse pour bébé, candidose, REF..) mais clairement le plus dur c'est la fatigue et la difficulté dans notre société à accepter de suivre le rythme du bébé..

    A contrario, qu'est-ce qui vous a aidée dans votre allaitement, et à quels moments ? Au départ, les lectures qui m'ont évitées les surprises et les conseillères en lactation qui m'ont beaucoup rassurées (et maintenant ce forum). Le papa aussi bien sur qui est d'un grand soutien. A la reprise du travail la nounou qui a été très enthousiaste alors que c'était nouveau pour elle et l'infirmerie de mon travail qui me donne un lieu pour tirer dans une ambiance bienveillante. Et de manière plus globale notre sage femme et l'haptonomie qui nous donne cette assurance que notre fils est capable de nous guider vers ce qui est bon pour lui et qu'à partir de là tout ne peut que bien se passer :D

    Quelles sont les qualités qui, selon vous, permettent à une maman d'allaiter comme elle le souhaite ? De ne pas avoir trop d'attente justement, de savoir lacher prise. Ce n'est pas l'allaitement qui est difficile mais cette société qui voudrait que tout soit sous contrôle et parfait;)

    Avez-vous lu les réponses des autres participantes avant de répondre ? Oui (et j'hésite entre l'admiration et l'inquiétude (pour ce qu'il me reste a parcourir) face à tout ces témoignages d'allaitements longs :rolleyes:)

    Ok pour les stats
     
    Elyuna et Apicobi aiment ce message.
  5. MamanTroll

    MamanTroll Hyperlactation

    Aviez-vous une durée d'allaitement définie en tête dès le départ ?
    Ainé : non, on démarre et on verra ce que ça donne. Je ne m'étais pas projetée plus loin que le démarrage.
    Mais je n'avais pourtant acheté aucun équipement si ça ne marchait pas.

    Cadette : environ autant que son frère au minimum (2,5) tant que ça nous convient.

    Quand pensiez-vous arrêter ?
    Je n'ai jamais réfléchi en ces termes puisque c'est un continuum de la grossesse. Pour moi c'est comme demander quand est-ce que tu vas arrêter cette amitié ou quand est-ce que tu vas arrêter de respirer. On ne se pose jamais ce genre de question.

    Finalement combien de temps avez-vous allaité ?
    Ainé: 2,5 ans
    Cadette : en cours (23 mois)

    Qu'est-ce qui a fait évoluer votre choix ?
    Ras

    Vous trouvez-vous satisfaite de ce changement ou de ce non changement de durée d'allaitement ?
    Ainé : Oui, cette durée me convient.

    Selon-vous, qu'est-ce qui a été difficile dans votre allaitement, et à quels moments ?
    Aine : les 5-6 premiers mois mon fils galerait à s'endormir de jour et de nuit et réclamait puis s'enervait sur le sein. J'avais l'impression de lui faire du mal. J'avais un REF non lié à une hyperlactation (sans lait qui gicle partout... mais juste dans sa bouche) mais il avait des rots coincés, il ne supportait donc pas la position allongée, ne voulait pas être posé, se réveillait souvent, écharpe ok mais que en mouvement permanent et s'il etait fatigué provoquait encore plus le REF (cercle vicieux). Je n'arrivais pas à solutionner ce problème, les conseils habituels pour le ref n'y faisaient rien et les medocs contre le reflux non plus.
    Il a aussi fait une grève diurne aussi vers 13 mois de 3 semaines je crois. J'avais en sentiment de rejet très difficile à encaisser. En fait il avait juste mal aux dents je pense et craignait de me mordre.

    Ma fille : de 2-3 semaines 2 à 3 mois le même problème de Ref et un bébé qui dort que sur maman à téter quasi en continu. Pas possible de la poser non plus (enfin éveillée si mais pas endormie). La position BN a vraiment aidé pour sortir des rots et la soulager.
    Ce qui est dur avec elle c'est que je n'arrive pas à lui faire lâcher le sein pendant la sieste sans la réveiller et l'endormissement sans le sein je n'arrive pas à la convaincre, je me sens prisonnière.

    A contrario, qu'est-ce qui vous a aidée dans votre allaitement, et à quels moments ?

    Je ne connaissais rien aux bébés et rien aux laits artificiels. Je n'avais jamais entendu des fausses rumeurs de lait maternel non nourrissant ou qui pouvait se tarir comme par enchantement. Je ne me suis pas posée de mauvaises questions.

    Le papa : il m'a suivie de A à Z et me soutient sans jamais de jugement négatif.

    2 rdv avec une consultante en lactation au chu les 2 premiers mois.

    Pas de critique des proches voire des encouragements. Il y a une tradition de l'allaitement dans ma famille : mon père a tete jusqu à 4 ans parait il, ma soeur a allaité d'autant son fils. Ca ne donne pas de complexe et je n'ai jamais entendu de critique de l'allaitement dans ma famille (ni du biberon).

    J'ai parfois des conseils ou écoute ou compréhension de ma soeur.

    Belle famille qui ne connaît que le biberon mais qui s'intéresse ou ne critique pas trop cette façon de faire ouvertement voire qui la valorise parfois. De toutes façons on est loin de tous donc on fait comme on veut plus facilement !

    La LLL : site web, revue allaiter aujourd'hui, réunions, animatrices forum et ses forumeuses ... c'est énorme !

    3 collègues qui ont tiré leur lait donc bons plans pour trouver le lieu et l'organisation (en toute discrétion) à la reprise du travail (5 -6 mois pour les 2).

    Quelles sont les qualités qui, selon vous, permettent à une maman d'allaiter comme elle le souhaite ?
    Assumer sa féminité intrinsèque (pas seulement celle des aparas) et le fait d'être un mammifère comme les autres. Motivée pour se renseigner, chercher les infos pour aller au delà de l'inculture sur l'allaitement dans notre pays sans crainte du non conformisme.

    Avez-vous lu les réponses des autres participantes avant de répondre ?
    Épisodiquement.

    Ok pour les stat.
     
    Apicobi et MamanRose aiment ce message.
  6. Apicobi

    Apicobi Lactarium

    Très intéressant, la réflexion s'élargit avec ces derniers témoignages. Effectivement les questions que je pose reflètent la vision que j'ai pu avoir, c'est vraiment cool de voir que d'autres paradigmes existent :)
     
  7. anicetlaviolette

    anicetlaviolette Hyperlactation

    Aviez-vous une durée d'allaitement définie en tête dès le départ ?

    Au moins deux ans.


    Quand pensiez-vous arrêter ?

    Quand bébé arrêterait de lui-même, le plus tard possible (et pas avant deux ans).

    Finalement combien de temps avez-vous allaité ?

    Pas encore de sevrage complet. Co allaitement
    1er : 33 mois and counting...
    2e : 2 mois et demi+


    Qu'est-ce qui a fait évoluer votre choix ?

    Mon choix m'a pas évolué sur la durée. Mais en fait une fois commencé l'allaitement, je ne me voyais plus arrêter.
    Mais à partir de la grossesse ma relation avec mon aînée est devenue tendue pendant l'allaitement.

    En revanche, je ne me voyais pas allaiter enceinte ni co-allaiter. Car je savais que la grossesse modifie le lait et diminue la lactation. Et c'est priver Paul de nourriture pour concevoir Pierre. J'étais de manière générale contre la volonté de tomber enceinte en allaitant. Donc j'ai évolué sur le co-allaitement. Ce qui m'a fait évoluer est que je voyais que l'écart entre mes enfants serait surement plus important que prévu, et que je n'aurais peut être pas tous les enfants que je souhaitais. Mais surtout, c'est que je suis tombée enceinte alors que j'allaitais encore. Ca a été difficile au départ à admettre, je craignais de léser l'aînée et l'enfant à naître, mais pas le choix.

    Vous trouvez-vous satisfaite de ce changement ou de ce non changement de durée d'allaitement ?

    Oui.

    Selon-vous, qu'est-ce qui a été difficile dans votre allaitement, et à quels moments ?

    Crevasses, douleurs du début du 1er.
    Doutes sur prise de poids de l'ainée. relation avec le pédiatre.
    Conflits conjugaux

    Mais surtout. La grossesse. Tétée pas agréable. Rejetter physiquement violemment l'aînée.
    Le co allaitement, gérer les besoins des deux enfants. Négociations violentes avec l'aînée. Faire passer l'aînée avant les besoins vitaux du petit.

    A contrario, qu'est-ce qui vous a aidée dans votre allaitement, et à quels moments ?

    Mon mari au début
    Ma volonté de fer et bornée
    Être persuadée que l'on fait ce qui est juste et bon.
    Le bonheur des tétés!
    L'allaitement comme havre de paix face aux conséquences d'un accouchement difficile.
    les co-siestes
    LLL! Livre de chevet, forum, réunions, animatrice LLL

    Etre déjà allaitante a aider à avoir un démarrage doux pour l'allaitement du nouvel enfant
    L'accouchement facile du 2e m'a aidée à gérer deux allaitements

    Mon aînée qui est accro aux tétés
    Mon cadet qui est un amour, mais moins accro

    Quelles sont les qualités qui, selon vous, permettent à une maman d'allaiter comme elle le souhaite ?

    la VOLONTÉ absolue et non négociable
    Etre bien informée préalablement
    Ne pas se laisser influencer par son entourage qui vous incite à sevrer ou par le personnel de maternité, le personnel médical qui suit votre enfant.

    Avez-vous lu les réponses des autres participantes avant de répondre ?[/QUOTE]

    Oui.
     
    Nerialka aime ce message.
  8. Nerialka

    Nerialka Hyperlactation Adhérent(e) LLLF

    Bon, c'est confirmé, quatre ans pour le grand. Faudra que je revienne pour Petit Twistou :D ;).
     
  9. Apicobi

    Apicobi Lactarium

    Félicitations pour avoir atteint... Attends, un an ça fait 12 mois, fois quatre... Heu... Ving-quatre et vingt-quatre, donc quarante huit... Ah nan arg ça tombe pas juste ! Bon calculette...-tiens si je jouais à worms-48/3=ah bah si ça tombe pile :16. Zute je connais pas le mot... Bon, en gros tu as seize-uplé la durée moyenne d'allaitement (c'est trois mois je crois) en France, joli score. ;)
     
  10. Éole

    Éole Période de pointe


    Aviez-vous une durée d'allaitement définie en tête dès le départ ?

    Pour A : non mais je fumais et une consultante en lactation après m'avoir énumérer tout le mal que je faisais a mon bébé, m'avait dit que je n'arriverai pas à allaiter longtemps à cause de mon addiction.... Le mieux pour elle était un allaitement long.
    Pour B : on part en se disant qu'on a réussi une fois alors pourquoi pas 2!

    Quand pensiez-vous arrêter ?
    Quand mes enfants l'auraient décidé.

    Finalement combien de temps avez-vous allaité ?
    Pour A : 16 mois c'est elle qui a fait la grève
    Pour B : on a dépassé les 16 mois,

    Qu'est-ce qui a fait évoluer votre choix ?
    Pour A: Un petit d'homme de notre entourage proche a failli mourir, mon système d'alimentation s'est branchée en mode la famille, et maman allaitante. Comme beaucoup de ças d'intolérance au lactose on s'est dit allaitement
    Le lien privilégié, le fait que les enfants adorent téter, c'est le doudou qui endort... ( alimentation , câlin, réconfort qd maladies...)
    Pour B :L'allaitement est tellement naturel pour le deuxième... La tété de bienvenue exceptionnel.

    Vous trouvez-vous satisfaite de ce changement ou de ce non changement de durée d'allaitement ?
    Ne pas avoir d'objectif quand on est parent est indispensable , en allaitement c'est pareil.


    Selon-vous, qu'est-ce qui a été difficile dans votre allaitement, et à quels moments ?
    Pour A : Le début avec une faible prise de Poids donc à la mater il lui avait collait biberon et sucettes... Allaitement mixte pendant 3 mois,,, accepter de faire corps avec bébé c'est a dire tétées longues, nuits pourries ou cododo... Mon hospitalisation a était compliqué mais a Forgé mon caractère auprès de mes proches et du personnel médical. Je reste deux jours sans pouvoir faire téter ni voir ma fille (elle avait 4 mois et 4hoo de route) j'ai trouvé nuit et jour quelqu'un ou quelqu'une pour me tirer mon lait'. REF.
    La reprise des travail aussi est stressant meme si moi je me suis débrouillée pour faire téter a la creche.
    Le sevrage aussi car ma fille n'a jamais voulu prendre un biberon de lait. Il a fallut etre vigilant a sa dose de calcium.
    Pour B . Les vomis ++++ dysoralité alimentaire. Avec du recul heureusement qu'il s'est accroché
    Pour les deux je dirais le personnel médical malveillant avec. L'allaitement




    A contrario, qu'est-ce qui vous a aidée dans votre allaitement, et à quels moments ?
    Mon mari a tout les instants.
    beaucoup de lecture j'ai la biblio quasi complète de l'allaitement et maternage
    Et ce forum
    Quelles sont les qualités qui, selon vous, permettent à une maman d'allaiter comme elle le souhaite ?
    Déterminée, maternante, courageuse, généreuse, ( je ne suis pas avare de compliments pour nous mamans allaitantes, ca fait du bien )
    Avoir du temps' les premiers mois, accepter le cododo. Vivre pleinement en tant que femme, c'est être un mammifère est donc allaiter.. Écouter ces enfants.... Ne pas écouter tout le monde mais se documenter et vive le forum.


    Avez-vous lu les réponses des autres participantes avant de répondre ?
    Non pas toute mais je lirai une autre fois
    Ok Stats
    Pe pardon pour les fautes mais il est tard et nouveau telephone....
     
    anicetlaviolette aime ce message.
  11. Apicobi

    Apicobi Lactarium

    Merci pour ta réponse et félicitations pour ta persévérance malgré ce parcours semé d'embûches...

    Pour l'orthographe c'est sans importance, et c'est dit de la part de quelqu'un qui hait la correction automatique pourrie des téléphones... Et les claviers tactiles.. (ça me rend folle !)

    Le personnel soignant qui se croit tout puissant et pense savoir mieux que la maman c'est vraiment une plaie...
     
    Belfée aime ce message.
  12. Éole

    Éole Période de pointe

  13. Éole

    Éole Période de pointe

    Bug allô ici la terre! Je finis la phrase. On a toutes un parcours compliqué. C'est jamais finger un ze nose!
     
    Apicobi et Liliju aiment ce message.
  14. Sekhmet

    Sekhmet Hyperlactation Adhérent(e) LLLF

    À mon tour, mais peut-être que je posterai une version "mise à jour" dans quelques années... :D
    Pas de soucis pour les stats, même si ici tu vas avoir un avis quelque peu biaisé xD.

    Aviez-vous une durée d'allaitement définie en tête dès le départ ?
    Plus ou moins. J'avais une vague idée mais pas de limite stricte (cf plus bas). Clairement si on m'avait dit, au début de ma grossesse, qu'à 11 mois j'allaiterais encore j'aurais ouvert des yeux ronds.

    Quand pensiez-vous arrêter ?
    Au début, je m'étais dit au moins 4 mois, jusqu'à reprendre le boulot. Puis au fur et à mesure qu'avançait la grossesse, je me suis dit que 6 c'était bien, et que je pouvais tirer mon lait. Puis quand ça a commencé, je me suis dit "et pourquoi pas plus"... Mais toujours sans me donner de truc strict, genre si ça se passait mal je pouvais arrêter quoi.

    Finalement combien de temps avez-vous allaité ?
    Là il en est à 11 mois et c'est pas fini, on verra jusqu'où ça va :D. Pour le moment je ne me vois pas allaiter pendant 6 ans, mais "wait & see". On verra comment tout se passe (la vie, Petit Loup et ses choix, si j'en ai marre, si il y a un autre bébé et comment ça se passe avec, si...)

    Qu'est-ce qui a fait évoluer votre choix ?
    Des témoignages physiques autour de moi, une copine + des réunions LLL (j'en ai fait deux, il y a ça dans ma ville !). Des recherches internet (LLL mais pas que) qui donnaient les bénéfices d'un allaitement long. Des témoignages en ligne sur le plaisir qu'allaiter apporte, y compris passé un certain âge, ça me faisait envie de vivre ça. Toujours sans me prendre le chou : si j'en avais plus envie, je pouvais arrêter quand je voulais.
    La soeur de mon homme, qui a allaité chacun de ses 3 enfants 9 mois environ, était un bon modèle car elle travaille à plein temps dans un milieu masculin (BTP) et n'a pas pris de congé parental.
    Je pense surtout à une copine et collègue, qui m'avait beaucoup parlé de LLL et qui m'a passé plein de matos bébé, est très pro-allaitement long. Elle m'a raconté à quel point passé un certain stade c'est zéro soucis, que des bons côtés, plus de lait à tirer, même si bébé zappe une tétée c'est pas grave, etc. Ça m'a beaucoup aidé à me projeter, parce que le tire-lait à imaginer pendant une durée très longue, ou ne pas pouvoir sortir sans organiser la gestion du lait ne me faisait pas envie...

    Ah et les deux scandales au lait infantile ces derniers temps, au cas où j'avais un doute, ça ne me donnait pas envie de le sevrer xD.

    Vous trouvez-vous satisfaite de ce changement ou de ce non changement de durée d'allaitement ?
    Ben oui sinon j'aurais arrêté ! :D

    Selon-vous, qu'est-ce qui a été difficile dans votre allaitement, et à quels moments ?
    - Au tout début, quand on ne sait pas mettre un bébé au sein et qu'on est explosée par son accouchement et le bouleversement qui va avec, sans compter le stress de la prise de poids.
    - À deux mois, engorgement douloureux quand j'étais en camping. Ça m'a fait très peur parce que j'ai eu une copine qui a eu ce truc là, sauf que ça s'est infecté grave (mastite et tout) et elle avait dû être opérée en urgence.
    - Vers 5 mois et quelques, quand j'avais repris le boulot et que ça se passait mal avec Petit Loup à la crèche (en plus il avait des problèmes digestifs). J'avais du mal à tirer mon lait. Je n'en pouvais plus, je me suis posée pas mal de questions, j'avais l'impression de "mal" m'occuper de mon enfant et de m'accrocher pour rien à l'allaitement...
    - Vers 8 mois, candidose + muguet. Ça fait un mal de chien ! Du coup Petit Loup nous a fait une semi-grève de tétée, voyant que j'avais mal. Baisse de lait, stress donc baisse de réflexe d'éjection... pas cool.

    A contrario, qu'est-ce qui vous a aidée dans votre allaitement, et à quels moments ?
    Dans l'ordre des problèmes :
    - La maternité qui a été super pour ça, même si je ne pigeais pas tout, ils ont été humainement au top (on peut les appeler à 3h du mat' pour se faire aidée à mettre bébé au sein !)
    - Pouvoir en discuter avec d'autres femmes qui allaitaient ou avaient allaité (en plus pas en français xD), sur comment gérer un engorgement :D.
    - M'arrêter ! J'ai fait le point, j'ai pris un arrêt maladie de 10 jours (merci mon généraliste qui est pas ch***t là-dessus), et j'ai fait le tri sur ce qui était important pour moi dans le fait de m'occuper de mon fils. Allaiter était un moment cool pour moi, et tirer mon lait, même si c'était pénible, me permettait de me sentir "bien" car au moins j'étais sûre que ce lait-là, il était bon pour mon fils et que c'était le seul truc que je ne pouvais pas louper (alors que j'avais l'impression de ne rien faire de bien par ailleurs). J'ai laissé tomber d'autres "exigences" ou trucs secondaires, et on a discuté avec mon homme de charge physique et mentale et de gestion de l'appart et de Petit Loup. Ça ne pouvait plus durer comme ça. Et après ça a été mieux (il a encore fallu quelques vacances), surtout quand Petit Loup a enfin été diagnostiqué et soigné, on s'est sentis, avec mon homme "validés" en tant que parents (on avait bien vu qu'il avait mal au ventre, scrogneugneu !).
    Là encore, quand je sens que la charge mentale monte trop (on n'est pas trop mal déjà avec mon homme, je suis très loin d'être une nana qui doit tout organiser à la maison !), je dis à mon homme de s'occuper d'organiser un truc (par ex un rdv médical, ...) pour libérer un peu.
    - La connaissance scientifique du truc, et les bons conseils. J'ai potassé sur le net pour avoir une idée, puis appelé tour à tour une animatrice LLL et le lactarium pour leurs conseils. Puis rdv médecin, pour avoir un traitement (logique). C'est limite moi qui lui ai expliqué ce que j'avais xD. Ça a mis longtemps à guérir quand même (enfin quelques semaines). Suite à ça, j'ai demandé à la crèche s'il était possible de laisser tomber le dernier biberon tiré, parce que je galérais. Et ils ont été ok, ça a été la libération. J'ai profité du petit surplus de lait pour donner un dernier "lot" au lactarium, pour clore en "beauté" l'épisode tire-lait.

    D'un point de vue général, l'allaitement m'a aussi apporté une certaine gratitude et un respect pour mon corps (après avoir amené un bébé à terme, voilà qu'il continue à le nourrir !) qui sont vraiment très bons pour le moral, surtout quand la société passe son temps à essayer de vous le faire détester (vous êtes toujours trop grosse, trop maigre, trop grande, trop petite, les seins trop gros, trop petits, trop hauts, trop bas, les jambes trop courtes, trop longues, les fesses comme-ci, comme ça, les cheveux machins truc, les épaules par-là, etc etc).
    Comme donner son sang, allaiter me permet d'être fière de mon corps (et donner son lait c'est bien !).

    Quelles sont les qualités qui, selon vous, permettent à une maman d'allaiter comme elle le souhaite ?
    Aucune. Il faut juste en avoir envie, et faire son choix sans se sentir forcée (si on n'aime pas, hé ben on n'allaite pas !).

    Avez-vous lu les réponses des autres participantes avant de répondre ?
    Non, y'en a trop ! :D
     
  15. Cactus2002

    Cactus2002 Hyperlactation Adhérent(e) LLLF

    A mon tour :


    Aviez-vous une durée d'allaitement définie en tête dès le départ ?
    Quand j’étais enceinte, non pas du tout. En fait je ne connaissais rien à l’allaitement. Je pensais que j’allais essayer d’allaiter si j’avais du lait mais ne savais pas si cela allait fonctionner. J’imaginais l’allaitement comme les repas des adultes : 3 à 4 tétées par jour qui prennent chacune un petit quart d’heure et c’est tout, le reste du temps le bébé étant paisiblement endormi dans son lit….Je me suis pris la réalité en pleine figure avec un bébé qui devait (exigence des pédiatres à la maternité) être nourri toutes les deux heures minimum (plus s’il réclamait) car il devait absolument prendre du poids. Plus le tire lait après chaque tétée pour compléter avec un biberon de mon lait (car ma fille s’endormait au sein, trop faible pour téter).

    Quand pensiez-vous arrêter ?
    Quand j’ai commencé je pensais que ce serait pour 3 à 4 mois, le temps de passer à la diversification. Là encore, j’étais totalement ignorante et pensais qu’à partir du moment où on commençait la diversification, le bébé mangeait comme un adulte et n’avait plus besoin de lait. Puis mon pédiatre m’a conseillé de ne pas diversifier avant 6 mois, j’ai donc pensé que j’arrêterais à ce moment-là. Et à 6 mois, je me suis rendue compte que la demi carotte que ma fille avalait en dme ne suffirait pas à la nourrir. Je me suis un peu renseigné, ai vu qu’un enfant avait besoin de lait jusqu’à une année (les recommandations du pédiatre s’arrêtaient à une année) et me suis dit que ma fille serait allaitée une année. Ma mère, qui a allaité ses trois enfants, m’avait dit que je m’étais sevrée toute seule à dix mois. Je me suis donc dis qu’on verrait si ma fille arrêterait avant. Elle ne l’a pas fait. A un an, elle tétait encore énormément, je m’étais déjà inscrite sur le forum et j’avais compris que nous étions loin d’avoir terminé notre aventure.


    Finalement combien de temps avez-vous allaité ?
    Pour le moment nous en sommes à 18 mois et c’est loin d’être terminé. Petit castor tète, les jours où je travaille, matin, midi (je l’allaite à la crèche), soir, soir, nui, nuit , nuit, nuit, nuit, nuit, nuit. Et les jours de congé un peu plus. Je pense cependant à arrêter d’aller à la crèche pour l’allaiter car, même si nous apprécions toutes les deux ce moment, j’ai beaucoup de difficulté à tenir mes engagements professionnels (déjeuners de travail par ex.) et j’ai envie de retrouver un peu de liberté.




    Qu'est-ce qui a fait évoluer votre choix ?
    Il me semble y avoir déjà un peu répondu ci-dessus mais essentiellement les informations que j’ai trouvées en lisant, sur internet, sur le forum. Et le lien créé avec l’allaitement. Ma fille en a besoin et je ne vois pas pourquoi je le lui refuserai. Passé une année, l’allaitement est devenu beaucoup plus facile, je n’ai plus à la convaincre de téter (elle se déconcentrait facilement) et si elle refuse une tétée, ce n’est pas grave, elle se rattrapera à la prochaine ou mangera un peu plus au repas.



    Vous trouvez-vous satisfaite de ce changement ou de ce non changement de durée d'allaitement ?
    Oui, mais je suis tiraillée entre mon besoin de bien faire pour ma fille et de partager des moments avec elle et mon envie de reprendre ma liberté, d’avoir une journée, une nuit ou un weekend pour moi seule. Cependant, ce n’est pas uniquement lié à l’allaitement mais aussi au fait d’avoir un enfant.




    Selon-vous, qu'est-ce qui a été difficile dans votre allaitement, et à quels moments ?
    Au début : ma fille est née en avance, accouchement provoqué car retard de croissance intra utérin. Son petit poids a fait stresser le personnel soignant, d’autant plus qu’elle a perdu plus de 10% de son poids après la naissance. On m’a proposé de la nourrir avec une sonde. J’ai refusé. On a insisté pour que je donne du lait artificiel « plus nourrissant », j’ai refusé. On m’a donc dit, ok, mais pas d’allaitement au sein. J’ai donc tire-allaité pendant deux semaines pour gaver ma fille au biberon.

    Puis, sur conseil d’une sage-femme, j’ai voulu réapprendre à ma fille à téter. Cela a été très difficile car elle ne savait pas le faire et s’endormait au sein. Je devais donc tirer mon lait après chaque tétée, même la nuit, pour la compléter au biberon jusqu’au jour où son poids a été assez élevé pour qu’elle ait la force de téter elle-même.

    Le tire-lait a complétement détraqué ma production de lait et j’avais trop de lait, tout le temps. Je tirais donc pour désengorger, même la nuit, et plusieurs fois par jour. Je détestais le tire-lait et pourtant je l’ai utilisé jusqu’au huit mois de ma fille. J’ai 3 congélateurs (chez mes parents et beaux-parents) pleins de lait maternel et j’en ai également jeté des litres dans l’évier.

    La perte de poids est également difficile à vivre. Je ne suis pas grosse de base, mais là c’est catastrophique, je suis vraiment maigre. Et ça ne remonte pas. Depuis les 8 mois de ma fille, je stagne au même poids.

    La période des reflux. Ma fille a souffert d’un rgo jusqu’à ses neuf mois. Elle tétait et vomissait, tétait et vomissait. Pour s’apaiser, elle tétait en continu. Et la nuit, parfois, elle hurlait de douleur. Néanmoins, nous avons continué, sachant que le lait maternel est moins agressif que le lait artificiel en cas de régurgitation.

    Autre difficulté : le manque de liberté, surtout au début, où je n’avais pas la possibilité de laisser ma fille plus d’une demi-heure pour aller prendre l’air avant qu’elle ne veuille à nouveau téter. Et je ne voulais pas laisser de biberon au papa à cause du temps que j’avais mis à lui faire oublier ces satanés biberons.


    A contrario, qu'est-ce qui vous a aidée dans votre allaitement, et à quels moments ?

    Le regard bienveillant de tout mon entourage face à mon choix, les possibilités offertes par la crèche de ma fille (au début ils m’appelaient dès qu’elle avait faim pour que je vienne l’allaiter, puis nous avons mis des horaires un peu plus fixes), le soutien sur le forum

    Quelles sont les qualités qui, selon vous, permettent à une maman d'allaiter comme elle le souhaite ?
    Pas besoin de qualité, tout le monde peut allaiter, c’est physiologique.


    Avez-vous lu les réponses des autres participantes avant de répondre ?
    Seulement certaines.
     
    Apicobi, Lutindelouest, Belfée et 1 autre personne aiment ce message.
  16. Symphorine

    Symphorine Hyperlactation

    Je n'avais pas vu ce sujet ! Du coup, je ne réponds que maintenant. Et pas de soucis pour les stats.

    Aviez-vous une durée d'allaitement définie en tête dès le départ ?
    Pendant la grossesse, non, je voulais allaiter et c'est tout. Ou en tous cas, tenter d'allaiter puis voir ce qui allait se passer. Puis loulou est né et j'ai entendu parler des recommandations de l'OMS. Je me disais que 6 mois, ce serait chouette. Mon conjoint me parlait de 3 ans d'allaitement (!). A l'époque, je n'envisageais pas trop 3 ans non plus. Ensuite, loulou approchant des 2 ans, je me disais que j'avais bien suivi les recommandations de l'OMS et que je pouvais arrêter. Mais mon bambin et moi, on n'en avait pas envi.

    Quand pensiez-vous arrêter ?
    Au départ, je ne savais pas. Puis je me suis donnée comme objectif d'aller jusqu'à 6 mois, puis 1 an, puis 2 ans. Passés les 2 ans, je me suis dis que l'on se dirigeait vers un sevrage naturel, et que j'allaiterais jusqu'à ce que mon loulou se sèvre naturellement ou jusqu'à ce que j'en ai trop marre.

    Finalement combien de temps avez-vous allaité ?
    J'ai allaité 3 ans et 1 mois au final. Le sevrage a été plus ou moins naturel. Début février, loulou s'est mis à téter de moins en moins, avec plusieurs jours d'affilés où il ne tétait plus. Puis notre histoire de pollution est arrivée et j'ai décidé de ne plus lui donner le sein étant donné que je n'avais aucune idée de ce qu'on avait respiré et que je craignais que cela passe dans le lait. Je savais qu'arrêter allait le sevrer. Et effectivement, il a accepté de ne plus téter sans protester, m'a un peu redemandé mais sans plus. Il était prêt, même si ça l'a rendu un peu triste de ne plus pouvoir téter brusquement.

    Qu'est-ce qui a fait évoluer votre choix ?
    Les informations que j'ai lu sur le site LLL, et ma participation au forum. Echanger avec des mamans allaitantes a été très enrichissant et sans doute déterminant. Les lectures que j'ai pu faire sur le sujet aussi comme "l'art de l'allaitement maternel" et "allaiter au travail" (je ne suis plus très sûre du titre).

    Vous trouvez-vous satisfaite de ce changement ou de ce non changement de durée d'allaitement ?
    Tout à fait satisfaite ! Je suis tellement fière d'être aller au bout de cet allaitement. Les tétées nous ont tellement apporté à loulou, à moi et aussi au papa (merci le sein magique qui apaise, rendort, nourrit, déshydrate, câline, etc.). Je pense que l'allaitement m'a aidé à avoir une si belle relation avec mon p'tit bonhomme.

    Selon-vous, qu'est-ce qui a été difficile dans votre allaitement, et à quels moments ?
    Tout n'a pas été simple.
    Au début : son petit poids de naissance et le fait qu'il ait eu beaucoup de mal à prendre le sein à la maternité = compléments. Mais heureusement, ça l'a fait quand même, même si ça m'a donné une montée de lait tardive. La non détection de son frein de lèvre (problème qui nous a suivi longtemps) qui m'ont causé des crevasses à répétition au début.
    A 6 semaines : introduction de la tétine sur les conseil de la puéricultrice de la PMI. Il a continué à bien téter heureusement.
    A 3 mois : ma reprise du travail. J'ai eu la chance d'avoir de bonnes conditions pour tirer mon lait. Mais la période a été compliquée car j'étais tout le temps en flux tendu et je n'avais aucune réserve. Un jour, la crèche a du complémenter au LA (mais ce n'était pas nécessaire à mon avis), loulou a passé sa soirée à vomir.
    A 4 mois : suspicion d'infection de mon lait (en fait, j'avais un engorgement de dingue et une mononucléose). On a du, sur les conseils pourris d'un médecin, sevrer brutalement loulou et lui donner du LA au biberon. Ça a duré une semaine. Heureusement, loulou a repris le chemin du sein sans aucune difficulté mais j'ai très mal vécu cette période. Au même âge, changement de groupe à la crèche. Et un loulou qui s'énervait brusquement au sein. Je n'ai compris que plus tard que la crèche avait changé les tétines et n'utilisait plus celles que j'avais fourni pour que le lait coule plus vite. Je pense que c'est à cause de ça que la période a été si compliquée, à moins qu'il ait fait une confusion sein-tétine. Je ne saurais jamais vraiment.
    Les engorgements à répétition ont parfois été compliqués à gérer.
    A 5 mois : stagnation du poids sur les courbes du carnet de santé. La pédiatre a sorti l'artillerie lourde : complémentation au LA, début de la diversification (alors que l'on voulait attendre ses 6 mois), introduction des céréales à mettre dans le lait, pesées très régulières. Le stress ne s'est arrêté que lorsque je suis allée voir une conseillère en lactation qui m'a donné les courbes de l'OMS et m'a rassuré en me disant que mon bébé prenait parfaitement bien du poids et en balayant les conseils pourris de la pédiatre. Heureusement, on avait juste commencer la diversification et tenter une bouillie de céréales avec mon lait, mais surtout pas de complément de LA.
    A 9 mois, 14 mois et 2 ans et 4 mois : grèves de la tétée. Des moments vraiment durs pour tout le monde.
    Quand il a eu ses incisives : douleurs à la tétée, parfois insupportables, et traces marrons sur le sein. Merci au frein de lèvre non détecté. Heureusement, sa mâchoire a grandi et a fini par ne plus me faire mal (je ne sais plus trop à quel âge, je sais que les douleurs ont duré des mois).
    Des petits débuts de mastite et des crevasses par ci par là jusqu'au 15-16 mois de loulou environ. Après, j'ai été tranquille.

    A contrario, qu'est-ce qui vous a aidée dans votre allaitement, et à quels moments ?
    Le soutien sans faille du papa, il a été vraiment au top !! J'ai pu compter sur lui du début à la fin et il m'a souvent aidé. Vraiment, cet allaitement est aussi une réussite grâce à lui.
    Avant ma reprise du travail et vers ses 5 mois, j'ai vu une conseillère en lactation. Elle a été super. Par la suite, je l'ai appelé deux ou trois fois quand j'ai eu des douleurs ou autres. Elle a toujours été de bons conseils.
    Mon échange par mail avec une animatrice LLL aux 9 mois de loulou lorsqu'il a fait sa première grève : un échange qui met du baume au cœur et qui donne du courage.
    Ma découverte du forum vers les 1 an de loulou.

    Quelles sont les qualités qui, selon vous, permettent à une maman d'allaiter comme elle le souhaite ?
    Je pense qu'il faut savoir s'informer, et avoir un peu de sens critique pour arriver à ne pas tout accepter de la part du corps médical qui n'est pas toujours bien informé ou bien soutenant vis-à-vis de l'allaitement.


    Avez-vous lu les réponses des autres participantes avant de répondre ?

    Pas toutes, mais je reviendrais les lire une autre fois.

    Je trouve ton initiative très sympa en tous cas. ;):jap:
     
    Éole et Apicobi aiment ce message.
  17. mali&soso

    mali&soso Lactarium

    Quand pensiez-vous arrêter ?
    Sevrage naturel
    J'ai mal vécu l'arrêt à 10mois pour mon bb2 çar polyallergique très compliqué meme avec eviction ...

    Finalement combien de temps avez-vous allaité ?
    Bb1 14mois
    Bb2 10mois
    Bb3 en cour 3,5mois

    Qu'est-ce qui a fait évoluer votre choix ?
    J'avance au jour le jour et je réadapte

    Vous trouvez-vous satisfaite de ce changement ou de ce non changement de durée d'allaitement ?
    Oui

    Selon-vous, qu'est-ce qui a été difficile dans votre allaitement, et à quels moments ?
    Lors des mastites les premiers mois grr

    A contrario, qu'est-ce qui vous a aidée dans votre allaitement, et à quels moments ?
    Me dire que c'est çe qui a de mieux pour mon enfant, l'extase quand bb pleure et que je le met au sein avec ses yeux qui se leve au ciel.. les nichons qui nous suivent partout sa cest top moi qui oubli tout sa Cest une valeur sur..

    Quelles sont les qualités qui, selon vous, permettent à une maman d'allaiter comme elle le souhaite ?
    L'entourage lors de la découverte de l'allaitement ..


    Avez-vous lu les réponses des autres participantes avant de répondre ?
    La tienne pour l'instant:p
     
    Apicobi aime ce message.
  18. Apicobi

    Apicobi Lactarium

    Merci les filles. ;)

    @Symphorine, quel parcours, quelle persévérance ! Bravo ;)
     
    Symphorine aime ce message.
  19. mali&soso

    mali&soso Lactarium

    J'aimerai allaiter ma bb3 super longtemps.. surmonter les grèves de teté, tout, ..... genre 3 4 5ans
     
  20. bad mom

    bad mom Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Quand pensiez-vous arrêter ?
    Bb1 : aucune idée ... J'lai fait c'est tout.
    Bb2 : papa voulait 21 mois et sevrage s'est fait pour manque de lait a 21 mois avec ma grossesse
    Bb3 : ya 15 mois .... Je pensais arrêter comme pour les autres à 21 mois


    Finalement combien de temps avez-vous allaité ?
    Bb1 21 mois
    Bb2 21 mois
    Bb3 36 mois toujours en cours (sans déc !!o_O)


    Qu'est-ce qui a fait évoluer votre choix ?
    Rien je suis une tête de con ....

    En fait si, la vie a fait que pour "offrir" le meilleur a bb2 on l'a laissé faire. On le privé déjà de beaucoup de choses a cause du handicap de son frère alors ça au moins c'était rien qu'à lui.<3

    Vous trouvez-vous satisfaite de ce changement ou de ce nonchangement de durée d'allaitement ?
    Satisfaite ou non a vrai dire la vie étant ce qu'elle est, j'ai parfois maudit l'allaitement au cours de ces 36 mois mais bon c'est quand même tellement simple....:cool:

    Avec le recul j'aurai aimé allaiter mini plus longtemps mais ça aurait peut être cause des troubles de l'oralité chez lui. En tout cas il a certainement gagné bcp grâce au contact de l'allaitement dans son développement.

    Selon-vous, qu'est-ce qui a été difficile dans votre allaitement, et à quels moments ?

    Mon bb1. Première fois maman et toute la misère du monde.
    Réf, mastite et candidose....
    Pour les autres rodée et prête à tout.

    A contrario, qu'est-ce qui vous a aidée dans votre allaitement, et à quels moments ?
    Le forum pour tous les coups de mou et partager. Ne plus se sentir Extra terrestre.


    Quelles sont les qualités qui, selon vous, permettent à une maman d'allaiter comme elle le souhaite ?
    Sa volonté
    Sa persévérance
    Sa dextérité avec Internet pour trouver le forum
    Sa grande gueule pour envoyer tt le monde paître avec leurs conseils pourris


    Avez-vous lu les réponses des autres participantes avant de répondre ?
    Ça va pas :eek:
    Suis bien trop paresseuse !!!




    *Maigre contribution*
     
    Sekhmet, MamanRose, Apicobi et 3 autres personnes aiment ce message.

Partager cette page

Chargement...