1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Réflexions sur le couple

Discussion dans 'Vie de famille' démarrée par Doobida, 10 Août 2019.

  1. Doobida

    Doobida Période de pointe

    J'ai eu des périodes très noires la première année de Petit Grec malgré quelques périodes plus sereines... On revit depuis quelques mois et bien-sûr on oublie et on commence à réfléchir à un deuxième... ça me fait cogiter à nouveau.. Est-ce que ça ébranlera notre quotidien autant que la première fois ? Les compromis, la communication, les pas qu'on a fait vers les valeurs de l'autre seront-ils intacts ou à nouveau mis en question ?

    Bref j'aimerais beaucoup échanger sur la question du couple quand la famille se construit.

    Ce à quoi j'ai réfléchi l'année dernière :
    — la fatigue est une torture, elle nous rend irritable et irritant. La moindre minute de "pause" de l'autre me rendait verte de jalousie. Je lui en voulais de me dire qu'il était fatigué par le boulot, non mais LOL. Peu d'empathie
    — confrontations de valeurs éducatives différentes... Il a mis de l'eau dans son vin sur beaucoup de choses et me le faisait sentir régulièrement. Nos familles sont assez semblables et s'entendent très bien, et pourtant nos mamans n'ont pas fait du tout les mêmes choix éducatifs : allaitement et réponse aux besoins des bébés immédiatement chez nous ; biberons, laisser pleurer, rendre indépendant dès la petite enfance chez eux. Peu de modèles parmi les amis car nous sommes presque les premiers à avoir sauté le pas.
    — même si ce n'est pas exactement notre génération, nous avons dans nos représentations un modèle de mère dévouée qui fait tout pour tenir sa famille debout, et le papa pas forcément
    — pourtantes nouveaux codes de notre génération montrent des papas hyper impliqués, un partage de la parentalité de la même manière que le partage des tâches. D'un côté je voulais ça de l'autre je sentais que c'était mon rôle les premiers mois.
    — chez moi, modèle familial où "tout va bien", peu d'expression de sentiments négatifs
    — on s'attend à trouver le même confort dans notre vie de famille, on s'attend à trouver le même bonheur familial, et déception parce que ce bonheur était peut-être un peu feint mais les enfants ne s'en rendaient pas compte
    — nous sommes la première génération d'enfant de parents divorcés
    — facilité de la séparation, tout paraît plus simple, si on se sépare tôt, l'enfant en souffrira moins ?
    — dans les discussions entre copines on parle beaucoup de ce qui ne va pas dans le couple, si tout va bien on en parle à peine, de peur de fanfaronner ? Peu de modèle de ce qui va bien finalement, on ne sait pas tellement pourquoi ça marche chez les autres
    — les mecs de mes copines que je trouvais macho ou débiles ou horribles avec elles, je ne voyais plus clair et me disais "ben oui mais au moins LUI il fait à manger le soir et avec des restes pour le lendemain" je confondais, voyais tout le noir chez nous et ne prenais que le blanc chez les autres

    Ce qui m'a aidé
    - se rappeler qu'on s'est choisi, qu'on s'est marié pour une raison, pour plein de raisons
    - savoir que le "baby clash" est au summum la première année
    - comprendre (pour moi en tout cas) que l'équilibre dont tout le monde me parle et que je vais trouver, n'existe pas. Je marche sur un fil qui me fera prendre beaucoup de temps avec mon fils, ce fil s'usera un peu trop je change de fil pour prendre du temps avec mes copines, je vois le fil de mon couple qui me fait des signes et je saute dessus, puis je me raccroche de nouveau au fil de mon fils, je favorise des moments de vie de famille.
    Je n'arrive pas à faire une jolie natte de tous ces fils, mais je parviens à les utiliser un peu tous, à des moments différents, et j'arrête de croire qu'il faut les entremêler.

    Pfiouf merci d'avoir lu
    Et vous ?
     
    Tags:
  2. bad mom

    bad mom Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Chaque enfant ébranle la famille a sa façon. Mais là famille c'est ca. S'adapter en permanence à tout ce qui la bouleverse à l'intérieur où a l'extérieur.
    Ici on est une famille recomposée alors là facilité de la séparation .... Tu m'as bien fait rire ....
     
  3. Doobida

    Doobida Période de pointe

    J'espère que ce n'était pas maladroit je ne voudrais surtout pas froisser qui que ce soit ce sont des réflexions que j'ai eu l'année dernière j'aurais pu expliquer mieux ce que j'entendais par là. Je ne dis pas que c'est facile de se séparer, mais qu'à l'époque je pensais que ce serait peut-être plus simple...
    Et facilité dans le sens où c'est courant autour de nous et que ça ne paraît pas marginal au contraire limite dans nos connaissances.
     
  4. bad mom

    bad mom Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Non il m'en faut bien plus pour me froisser ^^
    Je te rassure (ou pas) c'est un leurre. Quand on se sépare on traine ça pendant des années et des années.... Et puis quand bb est petit il y a le syndrome (si je puis dire) d'idealisation de lautre ....lourd à porter pour l'enfant
     
    Doobida aime ce message.
  5. Doobida

    Doobida Période de pointe

    Oh oui j'imagine bien que c'est un leurre...!
    Pour le moment je suis heureuse d'avoir surmonté ces moments difficiles et on s'en trouve grandis. Même si la vie à deux, puis la vie de famille n'est pas quelque chose d'inné !
     
  6. bad mom

    bad mom Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Si c'était simple ce serait beaucoup moins drôle
     
    Mik, Belfée et Doobida aiment ce message.
  7. Tchii29

    Tchii29 Lactarium

    Pour mon cas le deuxième enfant a moins ébranler mon couple sur le premier. Même si ça a été difficile, on appris de nos erreurs et cafouillage.
    Déjà de une j'étais super alaise avec le mini donc moin de stress .
    Le papa a beaucoup plus participer notamment au ménage et a compris que c'était normal que le bébé soit scotcher à moi les premier temps. Je pense que ça l'angoissais terriblement pour le premier donc source de conflits.....(car Mr ne verbalisais pas mais me faisais beaucoup de reproche).
    J'ai aussi appris a relativiser plus (pas tous le temps quand même) .

    Après les premières année d'un enfant sont intense et comme tu le dit la fatigue joue énormément sur l'ambiance du couple.
    Et puis tous dépend du bébé que tu a ....on peut pas prévoir ....
    Au prochain je veut la même que celle de @Sorcelica :D
     
  8. Sorcelica

    Sorcelica Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Ahh non mais je confirme elisabeth c’est genre un bébé comme dans les livres elle dort 18h / 24h le reste du temps elle sourit et fait la tété x) j’ai même le luxe de pouvoir la poser dans son lit après la tété et elle dort genre vraiment mini 6h voir l’autre fois elle a dormir de minuit à 7h51 :eek:
     
  9. Mik

    Mik Voie lactée

    Beau topic, merci @Doobida :)
    Pour nous aussi, le deuxième a ébranlé moins, nous sommes plus soudés, nous avons beaucoup appris de notre expérience, surtout qu'il faut parler, expliquer +++
    Après, comme tu dis, ce n'est pas inné.
    Je trouve très juste ta définition de la famille, @bad mom
    Une chose que m'a dite récemment mon homme et qui m'a permis de mieux comprendre son point de vue : les papas de sa génération se sentent souvent très seuls. Ils n'ont pas vraiment de modèles dans leurs propres pères, et tout le discours institutionnel porte sur les difficultés des mères et le soutien aux mères. On parle très peux par exemple de dépression post partum chez les hommes, alors qu'apparemment ça touche 10% des papas.
     
  10. Lumi

    Lumi Lactarium

    Nous on a eu la bonne idée de cumuler premier enfant et construction d'une maison... :rolleyes: enfin c'est surtout l'hippocampe qui a attendu qu'on prévoie un nid un peu sympa pour se décider à s'installer :whistle:

    Mais du coup on a traversé une période difficile il y a un an, quand on était dans les peintures de la maison fraîchement livrée avec un hippocampe de huit mois et des contraintes de temps très fortes => beaucoup de stress et de fatigue.

    Pour le reste je me reconnais dans la jalousie du temps libre et dans le manque d'empathie. J'ai aussi souvent eu du mal à "entendre" les plaintes de mon mari (par exemple quand il me dit qu'il est fatigué) parce que j'avais l'impression que ça signifiait que je devais en faire plus pour y remédier. Du coup ça virait souvent à la compétition... Et inversement je n'aimais pas qu'il me parle de sa propre fatigue quand j'évoquais la mienne, je voulais du soutien et de la compassion, moi :rolleyes:

    On a beaucoup parlé de tout ça. La communication : la base :lol:
    Et puis je crois aussi que nous sentir mieux dans notre rôle de parents nous a vraiment aidés. Notamment mon mari avait très peur de ne pas trouver sa place de père et se mettait beaucoup de pression. Aujourd'hui il ne doute plus du lien forgé avec son fils :)

    C'est vrai que j'ai un peu peur de tout remettre sens dessus dessous avec un deuxième enfant mais je nous sens aussi plus forts...

    Après c'est sûr que la fatigue et le manque de temps de qualité sont un poison (dit celle qui s'est disputée avec son mari plusieurs dimanches de l'année, alors que le dimanche était leur seul jour de weekend commun... :rolleyes::ennui:).
     
    Mamangâteau, Lili059 et Doobida aiment ce message.
  11. mamanbonheur

    mamanbonheur Lactarium

    Tout pareil! Ça a été très dur à l’arrive De notre 1er car il a beaucoup souffert (allergique) donc il pleurait beaucoup ne dormait que sur nous et très peu! Rien que ça c’est hyper dur à vivre quand on est jeune parent mais à ça s’est rajouté de gros problèmes au taf de mon chéri donc il n’etait Pas vraiment disponible psychologiquement... on s’en ai sortie plus fort! Et l’arrivee de notre 2ème à juste rendue notre famille encore plus soudée, épanouie et remplie d’amour et de bonheur! C’est notre petit rayon de soleil! Je n’ai pas du tout eu les mêmes sentiments de rancoeur que pour mon premier, de jalousie... j’ai profiter de chaque sieste pour dormir avec mon bébé, donc j’etais Beaucoup moins fatiguée et plus disponible. Lui s’occupait du grand et de la maison! En plus on a commencé un agrandissement quand le petit avait 6mois! Mon homme n’etait Plus beaucoup là mais je l’ai bien vécu malgré un peu de fatigue! Ici l’arrivee du 2ème a embellit notre vie, ça a rajouté de l’amour. Même pour mon grand ça lui a fait beaucoup de bien de ne plus avoir maman et papa sur le dos :lol: bon par contre niveau temps pour soi c’est mort, j’aurais jamais cru dire ça un jour mais vivement la rentrée :lol:
     
  12. Apicobi

    Apicobi Lactarium

    Ici je me suis beaucoup trompée avant, mais j'ai fini par trouver le papa idéal. A part qu'il fait des horaires de dément, j'ai au final assez peu de trucs à lui reprocher ...

    Mais par contre, ce qui est difficile à mes yeux avec l'arrivée d'une descendance, c'est que ca grève quand même sérieusement le temps alloué auparavant à la fornication ....
    ... Et ça c'est duuuuuuur !
     
  13. Mik

    Mik Voie lactée

    Le gros souci c'est la coordination. Quand j'ai envie, il veut dormir, quand il est partant, je suis crevée. Et les horaires de dément de papa, on connaît ici aussi :p:D
     
  14. Mik

    Mik Voie lactée

    Mais surtout, l'arrivée de la descendance plombe sérieusement les moments calmes pendant lesquels on pouvait discuter, réfléchir, lire ensemble, regarder des choses esthétiquement plus intéressantes que des briques Lego...:ennui:
     
    Léonide :), Liliju, Belfée et 6 autres personnes aiment ce message.
  15. cerise

    cerise Modératrice Adhérent(e) LLLF

    Pour nous, la deuxième a réveillé les crises de manière encore plus intense que le premier, mais ils étaient rapprochés et je pense qu'on n'avait simplement pas eu le temps de résoudre la crise du 1er quand la deuz' est arrivée.
    J'appréhende pour la troiz'... Même si on a eu le temps de prendre du recul, au fond nos désaccords ne sont pas réglés car nous n'avions pas vraiment réussi à trouver de compromis à l'époque. Je suppose que notre couple y survivra car notre amour est très fort, mais on risque de repasser par des crises...
     
    Badabouprincess et Doobida aiment ce message.
  16. Apicobi

    Apicobi Lactarium

    Au moins vous pourrez vous appuyer sur l'expérience et les choix faits pour les aînés ...
     
  17. mini loup

    mini loup Période de pointe

    Comme @cerise pour le 1er tout c'est très bien passé peu de "crises" beaucoup de communication et assez de temps pour nous.

    En revanche l'arrivée de mini a été très difficile un bébé 22/24h au sein, l'homme handicapé, maman débordée, le grand en pleine crise des 2 ans.

    Comme chez chez-toi @Doobida ça nous a questionné sur la répartition des tâches sur le fait de se séparer ou non... comme tu le dit on a eu aussi l'impression que ce serait "plus simple" d'être séparé mais au final je vois ce qu'il ne fait pas et regarde que trop peu ce qu'il fait!

    Nous aussi on a éprouvé de la jalousie envers l'autre qui prend une pause pendant que je suis dans "le jus" je me reconnais vraiment dans ton témoignage!

    A cela s'ajoute les problèmes de santé de l'homme qui ne peut faire certaines choses et moi qui aimerait qu'il prenne le relais...

    Je pense que c'est different pour chaque famille comme chaques enfants est différents et qu'il ne faut pas sous-estimer l'ampleur de la tâche d'avoir des enfants rapprochés...
     
    Grou et Doobida aiment ce message.
  18. Mik

    Mik Voie lactée

    Ce que j'espère ne plus revivre pour notre deuxième : les discussions épuisantes sur les choix éducatifs. Maintenant le papa est plus apaisé car il a vu les bons résultats et a fait un gros travail sur soi e son rapport à ses propres parents, mais comme chaque enfant est différent et pose des défis différents, j'appréhende un peu...
     
    Doobida aime ce message.
  19. cerise

    cerise Modératrice Adhérent(e) LLLF

    Euh j'ai pas dit que ça s'était bien passé pour le 1er. On a eu de grosses crises, mais après la naissance de la deuz' elles sont revenues encore amplifiées...
     
    mini loup aime ce message.
  20. Mik

    Mik Voie lactée

    Et là je me dis que je me sens optimiste, qu'il y a eu de réels changements, qu'il s'occupe de tout mais vraiment tout pour que je puisse être avec le petit tout en continuant à materner un maximum le grand, et moi je suis plus compréhensive, plus à l'écoute de ses besoins... On apprend, on mûrit...
     
    Doobida et Symphorine aiment ce message.

Partager cette page

Chargement...