1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Probleme a la naissance : passage au biberon...

Discussion dans 'Les premiers jours - les bases' démarrée par venna, 16 Mars 2011.

  1. venna

    venna Montée de lait

    Mon bébé est né à terme +2. Il a dû faire un séjour en néonat à cause d'un accouchement très difficile. Sous antibiotique dès la naissance, avec problème respiratoire, Alexandre n'a pas pu avoir de contact au sein immédiatement. J'ai du attendre environ 20h pour amorcer l'allaitement.
    De mon côté, j'ai eu le droit à une épisio de taille très conséquente, à en croire les infirmières, qui a nécessite des anti-inflammatoires pendant 7 jours.
    En gros la montée de lait ne s'est faite que le 5eme jour de sa naissance.
    Alexandre à tout de suite très bien pris le sein, même si j'ai dû avoir recours à un bout de sein pour palier à un téton plat. Il restait environ 1h au sein pour dormir 4 heures de suite et les couches étaient bien pleine, donc les 3 premiers jours se sont bien passé.
    Le quatrième jour de vie de mon bébé, tout à changé. Il réclamait sans cesse. Je restais deux heures assise sur les chaises inconfortables de la néonat pour lui donner le sein. Jamais il n'arrivait à trouver le sommeil. On m'imposait de partir pour aller me reposer pour que la montée de lait puisse se faire. je devais donc le laisser dans les bras des puéricultrices, en pleurs. Il a dû être complémenté en lait artificiel à trois reprises pour lui permettre de dormir.
    Au 5 éme jour : la montée de lait. Mon bébé est très fatigué et à perdu beaucoup trop de poids. Il n'arrive plus à prendre mon sein et à téter malgré les bouts de sein. Je n'ai plus le choix, je dois tirer mon lait. C'est ce jour où je récupère enfin mon bébé.
    Une amie puéricultrice qui travaille à la maternité m'a beaucoup épaulée dans cette démarche. Elle à pris le temps de faire du "sein paille" pour aider mon bébé à s'alimenter. Un fin tuyau est glissé entre la bouche du bébé et le sein. Au bout du tuyau : un seringue avec mon lait. Le bébé aspire seul le lait. Je garde alors espoir de le remettre au sein rapidement. On pratique du gavage de cette manière afin de lui refaire prendre du poids.
    A la fin de la journée, mon amie rentre chez elle et est remplacée par une autre puéricultrice qui n'a pas autant de temps. Elle insiste et affirme que mon bébé pourra reprendre le sein après avoir pris le biberon. Donc plus de "sein paille" seulement du biberon.
    Mon bébé récupère vite du poids, nous sortons enfin de la clinique à son 7eme jour de vie. J'ai dû louer un tire lait électrique à la pharmacie de mon quartier. Je n'ai pas eu le choix dans le modèle. Arrivée chez moi, je découvre un vieux modèle avec une seule arrivée. Le pompage se fait par l'utilisatrice qui doit boucher le trou avec son doigt sur la tèterelle puis relâcher. C'est beaucoup plus douloureux que le Medela de la clinique, et c'est beaucoup plus long... Mais j'ai toujours l'espoir que mon bébé reprenne le sein vite, alors je continue à lui présenter le sein à chaque fois. Les tétées sont de moins en moins efficace... Je lui donne le biberon, qu'il avale goulument, puis je tire mon lait...ça me prend 1h30 environ à chaque fois. Le tirage n'est pas toujours très efficace, il faut que je soit détendue pour obtenir la quantité nécessaire à un biberon au moins. J'oscille entre 40 ml et 120 ml à chaque tirage.

    Aujourd'hui mon bébé à 11 jours, je prends de moins en moins de plaisir à lui présenter le sein. La tété devient une corvée. Je suis fatiguée et je désespère de le voir revenir au sein.
    Je sais à quel point le lait maternel est meilleur pour la santé de mon petit loup. Mais je n'imaginais pas ça ainsi et j'ai la sensation d'être une vache qui doit se traire régulièrement pour donner à manger à son bébé par l'intermédiaire d'un tube en plastique.
    Je ne sais plus où me tourner mon avoir des conseils, du soutien, et de l'aide. Combien de temps je peux encore tenir ? Je dois bien avouer que ce message est le signe que je suis en train de lâcher prise et que pour mon bien moral je vais devoir abandonner l'alimentation de mon bébé au producteur de lait infantile qui se gavent sur le dos de parents qui n'ont pas toujours le choix.

    Si quelqu'un a un avis... Un conseil... ou une expérience de reprise d'allaitement réussit à me faire communiquer, j'attends de pouvoir vous lire avec impatience.
     
    Dernière édition par un modérateur: 9 Septembre 2011
  2. choubichette

    choubichette Voie lactée

    Bonjour venna! Et bien quelle histoire... :-( On sent bien que tu es à bout! Je ne sais pas si je peux t'aider mais je sais que dans la "boutique" de la leche league il y à un dispositif le "DAL" qui aide à la remise au sein peut être que ca pourrait t'aider! Mais en cherchant bien dans les discussions tu trouvera surement d'autres mamans qui ont eu ce type de difficultés!! Jsper que ces quelques mots pourront te réconfortées mais surtout ne perds pas espoir Et n'hésites pas si tu as besoin de réconfort! Je t'envoi plein de courage...
     
  3. Alli

    Alli Voie lactée

    Ouh là là quel début ma pauvre... Je pense qu'une animatrice va vite venir te donner de bons conseils....
     
  4. linette649

    linette649 Guest

    Ca me met toujours en colère de voir que le choix d'allaiter n'est pas toujours bien respecté dans les maternités et les néonat... le sein paille, c'était très bien !

    Je te comprends... mais je n'ai pas vécu la même chose, je ne suis pas sure de pouvoir faire plus que de t'encourager...

    Si, tout de même une chose : pour le tire lait, il t'en faut un efficace, et le plus rapidement possible. Rend ton vieux coucou (là aussi au passage, ça montre bien l'intérêt que le pharmacien de ton quartier porte à l'allaitement). Va sur le site grandir nature, et contacte les. Ils louent des tire lait, c'est remboursé comme tu as une ordonnance. Ils peuvent te l'envoyer vite, il sera chez toi après demain si tu fais ça aujourdhui. Ils sauront te conseiller sur quel tire lait est le plus adapté à ta situation. Il te faut un double pompage. une heure et demi, ça ne peut plus durer :! surtout qu'il faut que tu tires au même rythme que les tétées normales, donc toutes les 3h, y compris la nuit, si tu tires allaites exculsivement (pour le moment, c'est provisoire), pour reproduire au plus près la stimulation d'un bébé.

    Ensuite, il faut que tu arrêtes les biberons et que tu passes au DAL. Pour aider ton bébé à réapprendre à téter. Sur grandir nature, ils doivent avoir ça aussi, mais peut être que dans certaines pharmacies de ta ville... pour que ce soit plus rapide. Tu peux faire la tournée de s pharmacies au tel pour le savoir rapidement. Le DAL, ça va surement changer ta vie. et sauver ton allaitement. Ton bébé va progressivement reprendre ses marques auprès de tes seins.

    Fait un max de peau à peau, de câlins les seins à l'air, pour qu'il te sente et que ça stimule son envie. Propose lui le sein, mais pas forcément pour qu'il le tète : pour qu'il recommence à avoir envie. N'attends rien de particulier au début, détends toi, je sais que ce n'est pas facile, mais les bébés sont des éponges, ton stress et ta détresse, ton bébé la ressens. Donc, détend toi, parle lui, dis lui que ce n'est pas de sa faute, que tu l'aimes et que tu es là pour lui faire des gros calins. souris lui, beaucoup, caresse le, bisouille le. il a besoin de te sentir toute proche... et malheureusement, le stress et la détresse peuvent faire qu'on est moins présente (on est là, mais on est pas là... j'ai connu ça). Laisse le dormir sur toi, se reposer sur toi. et toi, repose toi avec lui. Accepte la situation comme elle est, et dis toi que vous allez réussir. D'ici 48h, quand tu auras le matériel adapté, vous pourrez tous les 2 remonter la pente. Repose toi,dès que tu peux. délègue un maximum à ton homme, laisse de côté les tâches ménagères, on s'en fiche pour l'instant ! la priorité, c'est toi, le bébé, le papa.

    Voilà, tout ce que je te dis, n'est pas forcément facile...mais je suis sure que tu vas réussir. tu as tout ce qu'il faut pour réussir, ce qu'il te manque, c'est la confiance, aie confiance en tes capacités à nourrir ton petit, tu les as car ru es une maman, et aie confiance en ton petit, il va se débrouiller, il va réapprendre. Dès qu'il aura redécouvert le bonheur du sein... il ne voudra plus s'en passer !

    Courage !
     
  5. venna

    venna Montée de lait

    Merci pour votre soutien les filles.

    J'ai fait un tour sur le forum et c'est vrai que le DAL parait être ce qui pourrait m'aider le plus.
    Pour mon tire lait, la location est pour 15 jours, il faut peut être que je termine ce temps avant de passer à un autre tire lait ? Le remboursement de la location est il integral ? Sinon à combien ça revient pour moi ? sur le site grandir nature, il n'y a pas de DAL, je vais passer une commande sur le site de la leche league en espérant l'avoir rapidement.
    Mon bébé ne sait plus téter au sein directement. Je met des demis écran tout en lui présentant le sein d'abord. ça reviendra peut-être avec l'allaitement.
    Je vais essayer de reprendre contact avec mon bébé par le peau à peau et le portage.
    Encore merci pour vos messages. Je vais continuer à espérer que rien n'est encore perdu.
     
  6. linette649

    linette649 Guest

    non, rien n'est perdu si tu le souhaites, et oui, je pense que c'est urgent pour ton confort, pour ta lactation et pour ton moral, de prendre un tire lait de compète. Il te sera remboursé intégralement, téléphone à grandir nature, ils savent. et franchement, dans ta situation, même si j'avais à mettre d ema poche pour les 15 jours de tire lait de m***, je le ferais.

    ta vie va changer avec un nouveau tire lait, tu verras !
     
  7. Isabelle

    Isabelle Fontaine de lait

    Bienvenue venna, c'est vraiment très bien tout ce que tu fais, mais je me demande comment tu es suivie, en vrai, pas que sur le forum. Est-ce que tu as pu contacter une animatrice LLL vers chez toi ou une consultante en lactation ?

    Pour le DAL, c'est une bonne idée en effet, ce que tu utilises c'est un "DAL de fortune", un tuyau simple qu'on achète en pharmacie et qu'on glisse dans un récipient. Le SNS de medela en vente sur le site LLL ou auprès de toutes les animatrices LLL est beaucoup plus pratique.

    Ne t'inquiètes pas, tu vas y arriver, mais on peut aussi simplifier tout ça pour éviter que tu ne perdes courage. La fatigue est très mauvaise pour le moral et ta volonté. Donc quand tout va mal, essaye de te reposer le plus possible.

    Pour les mises au sein, effectivement, le biberon a probablement aggravé la situation, mais ne t'inquiète pas, rien n'est perdu. Mais il faut savoir pourquoi ton bébé n'arrive pas à téter et pourquoi tu as eu une montée de lait aussi tard. Il est donc très important que quelqu'un observe une tété et dans la bouche de ton bébé, pour savoir si il peut téter mieux.

    Est-ce que ton bébé a par exemple vu un ostéopathe ? L'ostéopathe peut contrôler si le bébé a des douleurs ou blocages qui pourrait empêcher le bébé de bien ouvrir la bouche ou de bien tirer la langue. Donc piste 2 : ostéopathe. La piste 1 c'est voir une animatrice LLL et aller à une réunion LLL pour trouver soutien, infos et réconfort.

    La taille des mamelons, bizarre, on parle souvent que madame a les mamelons non adaptés à la bouche du bébé, bizarre... et a-t-on regarder sous la langue de bébé ou son palais ? Il faudrait que tu vois quelqu'un qui connait les soucis de frein de langue court, leur impact sur la succion et la lactation. Si tu ne connais personne, essaye d'en parler avec une animatrice LLL ou une consultante en lactation, sinon on pourra déjà explorer quelques pistes ici sur le forum. Mais voir quelqu'un en vrai ce serait bien aussi, surtout qu'aux réunions LLL tu trouveras du soutien d'autres mères, ce dont toutes jeunes mamans ont besoin !

    Pour le DAL, si tu as des soucis d'utilisation, n'hésites pas, je connais bien.

    Si ton petit a du mal à téter, il est important de voir quel calibre de tuyau va lui convenir, avec ton SNS, il y aura 3 calibres. Tu peux tester le plus gros tuyau et si c'est trop rapide, tu prendras le moyen par exemple. Il ne faut pas prendre le petit pour que bébé travaille plus, tout dépend de ses capacités et il ne faut pas qu'il s'épuise au sein. Au contraire, il faut qu'il soit repu au sein, qu'il soit assuré qu'il mangera à sa faim. Donc pour favoriser une mise au sein fréquente et ne pas distendre son petit estomac, tu pourras proposer un petit DAL toutes les 2h et donner jusque satiété. Tu peux même garder le SNS autour du cou et garder le bébé au sein, avec le DAL, à volonté, en continu, sans regarder la montre, te fier au bébé, si il n'a pas faim, il ne mangera pas. Mais donner de petits compléments pour assurer un nombre plus élevé de tétés. Tu peux garder le bébé au lit avec toi, et donner le DAL couchée, tranquille, et te reposer avec bébé.

    Pour ta lactation, c'est vraiment très bien que tu tires ton lait, vraiment bravo ! Tu réagis super vite, donc tu vas pouvoir avoir une bonne lactation de départ. Si ton bébé ne peut pas bien téter ( et les bouts de sein je déconseille si bébé peut faire sans ), c'est très important de vider tes seins souvent, très souvent, même si tu n'as que 5 minutes. Ces vidéos peuvent t'aider :
    http://newborns.stanford.edu/Breastfeeding/MaxProduction.html
    http://newborns.stanford.edu/Breastfeeding/HandExpression.html
    Si tu as un tire lait qui te fais mal, alors essaye à la main, tu verras, même si tu as un peu de mal à amorcer le sein, au début, il faut apprendre et tu vas y arriver, même à la main, en attendant d'avoir un bon tire lait.
    http://www.allaitementpourtous.com/tire-laits.html

    Est-ce que tu peux faire téter ton doigt au bébé et me dire comment il tète, si ton doigt va au fond sur le palais mou ou si il va dans le trou du palais ?

    Quand tu proposes le sein, comment ça se passe ? Est-ce que tu vois sa langue en gouttière sous le mamelon ? Est-ce que tu as besoin de bouts de sein ?

    Il est possible que ton bébé ne réclame pas même si il a faim, c'est déroutant, mais j'ai ça avec ma petite, à cause de souci de succion, elle était tellement frustrée au sein, qu'au lieu de demander à manger au sein, elle prend ses doigts. Donc observe bien ton bébé et propose lui souvent un petit DAL, si il n'a pas faim, il ne mangera pas. Tu fais des petits compléments pour ne pas trop jeter, 30ml par exemple. Et tu proposes souvent.

    Continues de tirer ton lait, mais sans te faire mal. C'est super !

    Tu as commandé ton SNS aujourd'hui ?

    Au fait, j'ai eu besoin du SNS pour mes 2 petits, Paul qui a été sevré totalement quand il avait 6 mois, il prenait 4 bibs de 210ml et je l'ai remis au sein avec le SNS. Pour la petite qui ne pouvait pas téter efficacement, tout est rentré dans l'ordre après la frenotomie. Ils tètent tous les deux... et je n'ai plus besoin du DAL depuis longtemps.

    Pour commencer, en attendant d'avoir ton SNS et le tire lait adapté, tu peux essayer de fractionner les compléments, la même quantité mais en 6 à 8 petits compléments et si bébé refuse le sein, tu donnes tout au doigt. La succion au doigt est le plus proche du sein. Si il n'y arrive pas avec le petit doigt, tu me dis, et tu essayes avec l'index. Et dis nous comment il tète ton doigt ( 1 ou 2 phalanges ? ).
    http://www.dailymotion.com/video/x8tmw3_biberon-au-doigt-dal-1ere-partie_lifestyle
    http://www.dailymotion.com/video/x8tn07_biberon-au-doigt-dal-2eme-partie_lifestyle

    Tu peux aussi chercher du soutien sur Allaitement pour tous, un forum privé pour les utilisatrices de DALs.
    http://www.allaitementpourtous.com/index.html
    http://aptforum.forumactif.com/

    A bientôt super maman
     
    Dernière édition: 16 Mars 2011
  8. venna

    venna Montée de lait

    Au niveau du suivi, je n'ai personne vers qui me tourner pour le moment. Dans mon entourage, personne n'a allaité de manière réussit. Je vois ma sage femme demain. Nous allons mettre Alexandre au sein pour voir comment il se débrouille. J'en saurais plus demain.
    Je n'utilise plus le sein paille depuis mon retour à la maison puisque je n'ai pas le matériel. Mon bébé ne prend ces repas qu'au biberon. Je pense que ça vient de là ses difficultés.
    Ma montée de lait à été retardée par les anti inflammatoire que j'ai dû prendre ainsi qu'une mise au sein tardive. Alexandre à eu très faim au quatrième jour et n'arrivait pas à se combler à mon sein. A la monté de lait, il était très fatigué et c'est désintéressé du sein. En plus mes seins était beaucoup plus tendu et donc plus difficile à prendre.
    Sinon j'ai vu un micro kinésithérapeute de très bonne réputation pour Alexandre : pas de traumatisme physique. Par contre une très grande anxiété qui devrait s'atténuer avec le temps.
    Je viens de passer commande du DAL, je pense l'avoir dans 2 jours. Maintenant que j'entrevois une issue je suis prête à attendre.
    Pour le tire lait, je compte appeler dans la journée de demain pour connaitre les modalités de location. Mais c'est vrai que je ne peux pas continuer avec celui que j'ai.
    Pour ce qui est de la tété du petit doigt, mon bébé prend pratiquement deux phalanges. le bout de mon doigt se cale dans le creux de son palais. Au sein, sa langue formait une gouttière avant le biberon. Aujourd'hui, c'est moins visible. Il a pris de mauvaises habitudes. Il n'ouvre plus autant la bouche qu'avant et quand je lui présente le sein, il n'aspire plus aussi bien le téton. Il le relâche très vite pour arriver à tétouiller le bout du téton. Je suis obligée de mettre des bouts de seins en permanence pour qu'il prenne le sein.

    Il faut que je me renseigne pour trouver une conseillère près de chez moi. J'habite Nantes, j'imagine que ça ne devrait pas être trop difficile.

    A bientôt
     
  9. Myriam

    Myriam Modératrice Membre de l'équipe Animatrice à la retraite

    Bonjour Venna et bienvenue sur le forum LLL.

    Que ton démarage d'allaitement a été compliqué par bien des bâtons dans tes roues.
    Il y a de nombreuses animatrices en Loire atlantique n'hésite pas à en contacter une.
     
  10. Isabelle

    Isabelle Fontaine de lait

    OK, donc ce qu'il faut garder en tête quand tu donnes à manger au petit, c'est qu'il a peut-être beaucoup de mal à téter, parfois même avec un biberon ! Donc il doit faire beaucoup d'efforts et c'est épuisant pour lui. Certains bébés comme ma petite, sont tellement frustrés au sein qu'ils ne réclament plus à manger. Quand ma petite a faim, même après la frenotomie, au lieu de demander le sein, elle patiente avec son pouce et ne dit rien, elle ne pleure pas. Donc quand je la vois prendre son pouce, je propose le sein. Si elle a très faim, elle ne réclame toujours pas, elle se mord les poings, mais ne demande pas le sein. On me l'aurait dit, j'aurais pas cru ! On dit toujours qu'un bébé ne se laisse pas mourir de faim, avec Eléonore, je vois bien que si. Quand je ne propose pas assez le sein, elle ne prend pas assez de poids.

    Donc un bébé qui peut téter réclame le sein. Mais un bébé qui ne peut pas téter, pour lui le sein est vide car il n'arrive pas à l'amorcer, donc le sein n'a pas la fonction de le nourrir, donc il ne réclame pas, et si la maman ne s'en rend pas compte, il s'affaiblit, dort de plus en plus, se déshydrate et ça peut devenir très grave surtout pour un nourrisson. Donc il faut proposer du lait ( soit ton lait tiré, soit du lait pour nourrisson en poudre ), souvent car il fatigue vite.

    Si il ne fini pas son petit complément, c'est peut-être de fatigue. Donner de gros compléments distend l'estomac donc il vaut mieux proposer un petit complément plus souvent.

    Quand le petit pleurera de faim, ce sera signe qu'il réclame enfin, donc ce sera plutôt un bon signe, au moins il réclame !

    Si le petit dort trop, il faut l'observer pour lui proposer du lait aux signes d'éveil, si il grogne, hop, à manger.

    Pour le tire lait, j'ai emprunté à ma pharmacie, j'ai demandé un medela, et sur l'ordonnance il était précisé tire lait électrique double pompage. En réalité je n'ai pas eu besoin de tirer les deux seins en même temps car je tirais mon lait pendant les tétés pour gagner du temps. Bébé d'un côté avec DAL, tire lait de l'autre. Force sur le minimum pour ne pas me blesser. Tirer le lait plus fort n'est pas forcément plus efficace, il ne faut pas que tu aies mal.

    Quelques documents et témoignages sur le souci de l'ankyloglossie :
    http://www.allaitementpourtous.com/frein-de-langue-lecircvre-supeacuterieur-palais-creux.html

    Si tu as besoin de bouts de sein pour que bébé arrive à prendre le sein, alors fais comme ça, mais tu peux aussi stériliser les bouts de sein, 1 ou 2 fois par jour pour prévenir de la candidose, c'est plus prudent, ce champignon aime les tétines artificielles et tu as déjà assez de soucis comme ça. Tu peux donner le DAL avec bouts de sein, tu donnes le sein normal, avec bout de sein, et tu glisses le gros tuyau ( teste le plus gros tuyau vu les soucis du petit ). L'emplacement du tuyau importe peu, moi je glissais par le coin des lèvres.

    Sur la vidéo du DAL au doigt, on voit très bien comment le papa ouvre le 2e tuyau qui n'est pas dans la bouche du bébé, c'est pour que ça coule plus facilement. Mais attention, si le bébé a un frein de langue trop court, il a aussi des soucis pour avaler, donc le plus gros tuyau n'est pas forcément le plus adapté, il est possible que le flux continu soit trop rapide pour ses capacités. Avec ma petite, je devais faire un flux facile, mais clamper souvent, à chaque gorgée, pour lui laisser le temps d'avaler.

    Après la frenotomie tout est rentré dans l'ordre.

    Bises
     
  11. venna

    venna Montée de lait

    Je viens de voir ma sage femme. Nous avons mis Alexandre au sein pour voir comment il tète.
    Au sein directement c'est pas très probant. Par contre avec les bouts de sein impeccable mais il se fatigue vite et donc s'endort rapidement. Elle a vérifier sa succion avec mon doigt et m'a dis qu'il met toujours sa langue comme il faut et qu'il tète assez fort pour prendre le sein correctement. Ces recommandations : Laisser tomber le biberon. Ne plus présenter le sein directement tant qu'il ne tète pas exclusivement le sein afin de ne pas le lasser ou l'agacer trop pour la suite de la tété. Donner le sein autant qu'il demandera, même si ça revient à le mettre toutes les heures. Donner de temps des compléments de mon lait tiré par seringue puis par le Dal dès que je l'aurais reçu.
    Alexandre a 12 jours aujourd'hui et pèse 3kg980. D'après elle, il a de la marge et assez de résistance aujourd'hui pour peiner deux ou trois jours.
    Elle m'a aussi donné une nouvelle ordonnance pour une tire lait électrique digne de ce nom ! Je le commande demain et je devrais l'avoir rapidement.
    Sinon j'ai pris les coordonnées d'une dame de la leche league qui habite pas très loin de chez moi. Je compte la contacter demain.

    Je me sent à nouveau d'attaque pour réussir cet allaitement. Merci beaucoup pour tous vos conseils
     
  12. Isabelle

    Isabelle Fontaine de lait

    C'est parfait, bravo venna !

    Donc stop le biberon, oui, si bébé arrive a prendre du lait au sein avec bouts de sein alors fais comme ça. Sinon si il fatigue trop au sein, tu finis au doigt, et tu proposes un petit complément plus souvent, toutes les 2h si tu veux, car si il fatigue vite, il arrivera mieux avec des petits compléments. Ne t'inquiètes pas, on ne gave pas un bébé avec un DAL, si il n'a pas faim, il refusera le complément.

    Pour la lactation, tire lait, super ! Les vidéos vont bien t'aider aussi pour augmenter ta lactation, amorcer plus facilement le sein et bien vider.

    Pour la succion, il faudrait aussi voir un ostéopathe, c'est déjà fait ?

    Comment était la succion du bébé ? Comment il tète le doigt ? Comment il bouge la langue, sur les côtés, tirer la langue, ect... Pour bien voir le frein de langue, on regarde quand il pleure, la langue se lève et est en extension. Est-ce que le frein de langue est visible ? Est-ce que quand on passe le petit doigt sous la langue du bébé de gauche à droite, on sent une "barrière" ?

    Un frein de langue court est difficile à voir, mais on peut le sentir avec le doigt.

    Même avec un bébé qui tire la langue et tète fort en apparence, même si c'est pas évident, un frein de langue même un peu trop court peu empêcher le bébé de téter efficacement. Si il a besoin de bouts de sein, c'est qu'il y a un truc qui cloche. Donc soit blocage ou tension ou douleur et voir avec un ostéopathe, soit frein de langue court et la sage-femme ne voit pas.

    Ton petit n'a que 12 jours, donc il peut faire des progrès, mais si le frein de langue est trop court, c'est très fatigant pour lui, et ça ne va pas se remettre tout seul.

    Il est très fréquent que le frein de langue court passe inaperçu. Un frein de langue court n'est pas toujours traité si c'est pas trop handicapant. Mais un frein de langue court, même si il ne poserait pas de souci d'élocution, peut suffire à empêcher le bébé de téter. Une succion fort n'est pas signe qu'il tète bien. Il compense avec les gencives le manque de puissance de la langue. Donc un bébé qui tète fort n'est pas forcément un bébé qui tète bien. Par exemple ma petite tétait tellement fort qu'elle avait des fossettes aux joues, on voyait bien les tensions au niveau des joues et des lèvres. Le mamelon se rétractait, bref, des tensions apparentes.

    Par exemple ma petite tirait la langue milieu du menton, en pointe et elle mettait bien sa langue en gouttière sous le bout du mamelon. Mais on voyait les tensions. Après la frenotomie, elle tire beaucoup plus loin, le milieu de la langue va beaucoup plus loin, donc on ne regarde pas que le bout de la langue, mais toute la mobilité de la langue, si il bouge bien sur les côtés par exemple...

    En attendant de résoudre le souci de succion, quand tu auras le SNS, tu pourras prendre le gros tuyau pour faciliter l'écoulement, pour que bébé ne s'épuise pas au sein, qu'il ait "facile", avec bouts de sein si il faut. Pour faciliter l'écoulement, sur la vidéo du DAL au doigt tu vois bien comment le papa ouvre le 2e tuyau qui n'est pas dans la bouche du bébé, ça fera couler plus vite. Mais attention, le flux continu peut gêner le bébé, avec un frein de langue trop court, le bébé a aussi du mal à avaler, donc tu pourras favoriser un écoulement facile, mais pas en flux continu, donc clamper à chaque gorgée si il faut pour lui laisser le temps d'avaler. Si ça coule trop vite pour lui, tu pourras tester le tuyau moyen, mais toujours ouvrir le 2e tuyau pour que ça coule plus facilement.

    Voir une animatrice LLL près de chez toi, super !

    Bises
     
    Dernière édition: 18 Mars 2011
  13. linette649

    linette649 Guest

    Peut être qu'on pourrait prendre les problèmes dans l'ordre avant d'en suggérer de nouveaux?

    La sage femme a dit qu'il plaçait bien sa langue, donc peut être que ça ne sert pas à grand chose d'inquiéter venna avec cette question pour le moment? On peut peut être voir comment ça évolue avec le tire lait et le DAL, puisqu'il a un poids suffisant et place bien sa langue?

    Je suis sure que Venna suit la question de près et garde la question du frein en tête... mais ne peut-on pas l'encourager sur la voie qu'elle prend avant de lui faire entendre de nouveaux problèmes dont on est pas sures de l'existence?

    Venna, le suivi de ta SF est précieux et la conseillère LLL que tu verras sera attentive à la question de la succion. MAis les paroles de la SF sont plutot rassurantes et je suis sure que tu vas y arriver !!!
     
  14. Isabelle

    Isabelle Fontaine de lait

    En effet, il n'y a pas que la piste du frein de langue court, c'est pour ça qu'il est important de voir une sage-femme ou consultante en lactation, une animatrice LLL et un ostéopathe.

    Quand on ne trouve pas pourquoi le bébé n'arrive pas à téter, il reste la piste du frein de langue trop court.

    Ce n'est pas grave, il ne faut pas non plus dramatiser, tout le monde a un frein de langue plus ou moins court. Quand on a un frein de langue trop court, ça peut causer différents soucis comme de dentition ou élocution ou digestion, mais tous les freins de langue court ne sont pas traités si on ne veut pas, on vit avec. Ainsi certains adultes se font couper le frein de langue et pour d'autres ils vivent avec. J'ai une amie par exemple qui a un frein de langue court, je le sais car quand elle tire la langue, elle a la langue enroulée au bout, et elle a une diction déformée des "ch" et "s" . Mais ça ne la gêne pas. Donc un frein de langue court n'est pas dramatique, sauf si il est très handicapant, mais là encore, il peut passer inaperçu, même quand un enfant a des soucis d'élocutions, on ne pense pas toujours à libérer sa langue.

    Dans la famille de mon mari ( c'est héréditaire ), il y a beaucoup de frein de langue plus ou moins court, et beaucoup de menton retrognathe. Beaucoup ont une mauvaise dentition, et la grand mère de mon mari a le même frein de langue que ma petite, type 4, trop court pour atteindre le palais mou, exactement les même capacités.

    Donc ce n'est pas très grave d'avoir un frein de langue un peu court, quand c'est très gênant, le bébé peut aussi avoir du mal à téter au biberon, il y a des cas très difficiles et très handicapants et d'autres moins gênants. Parfois le bébé ou la personne, ne peut même pas sortir la langue de la bouche, on dit que des gens ont une petite langue, mais en fait ce n'est pas la taille de la langue, juste qu'elle est attachée par un frein de langue court.

    On ne voit pas un frein de langue court comme une anomalie sous la langue, on voit juste un frein de langue comme tout le monde, et pour savoir si il est trop court, les professionnels savent le voir à l'oeil pour les cas les plus évidents, et parfois on doit le sentir au doigt. Mais on ne se fie pas qu'à la langue, on peut aussi regarder la forme du palais, car quand la langue n'a pas une mobilité normale, le palais n'a pas une forme normale. Selon la mobilité de la langue, il y a aussi plusieurs formes de palais creux, parfois trèèès creux, tellement que ça gêne pour boire au verre ou pour manger, car la nourriture se coince dans le trou du palais et la langue avec une mobilité réduite n'arrive pas à faire le vide dans la bouche, du coup quand bébé boit il y a plus de risque de fausse route et quand bébé mange, quand la nourriture se coince dans le trou, il peut avoir des haut le coeur par exemple.

    Donc le frein de langue court n'est pas rare, mais avec un bébé non allaité, ça gêne beaucoup moins. Et il va souvent avec frein de lèvre court aussi.

    Mais pour téter efficacement au sein et accéder au lait de fin de tété, il faut une bonne mobilité de la langue et quand on ne trouve aucune explication au souci de succion, alors c'est que probablement le frein de langue est trop court. Pour un bébé allaité, ça peut être très gênant.

    Il y a plein de petits signes à observer quand bébé tète, pas juste regarder la langue, et c'est pour ça que c'est important de voir une animatrice LLL ou une sage-femme ou une consultante en lactation, elles ont l'habitude de voir beaucoup de bébés qui tètent et repèrent plus facilement quand ça cloche. L'ostéopathe peut s'assurer que le bébé n'a pas de blocage, ça peut arriver, et empêcher le bébé de tirer la langue ou ouvrir la mâchoire, c'est pour ça qu'il ne faut pas forcer, pour ne pas faire mal au bébé.

    Donc c'est du cas par cas, selon les capacités du bébé, les soucis de lactation ou de santé du bébé ( coliques, poids.. ), selon la fréquence des tétés, le comportement du bébé au sein...

    Bises
     
    Dernière édition: 18 Mars 2011
  15. linette649

    linette649 Guest

    oui mais isabelle, je suis d'accord avec toi, mais regarde : pendant des milliers d'années, les freins de langues étaient tout aussi fréquemment plus ou moins courts, et on n'avait pas la possibilité ni l'idée de le raccourcir, et pourtant, les bébés tétaient, et pourtant, l'espèce humaine a prospéré. C'est surement parce que pour la majorité des bébés, ce n'est pas grave, j'entends par là que ça n'empêche pas de manger et de pousser ! c'est mieux si c'est repéré parce que c'est un plus grand confort pour le bébé et aussi pour la maman, mais dans de nombreux cas, ça ne pose pas de problèmes graves ! Par exemple, mon petit quand je te lis, probablement qu'il a un frein de langue trop court. Mais ça ne l'a jamais empêché de manger et de pousser... par contre, pour moi le confort était aps toujours top. Mais cela n'a pas eu de conséquences sur sa santé !

    Et dans les cas où ça pose réellement problème, les animatrices LLL en générale, y pensent et savent conseiller les mamans !

    Donc, en fait, c'est une piste intéressante bien sur, ton expérience est précieuse et tu fais bien de rappeler la question du frein de langue, mais selon la façon dont on le dit, la maman peut garder ça à l'esprit et y repenser si besoin, ou bien penser que si il y a un frein trop court et que personne ne fait rien, son bébé ne va pas prendre assez de poids, sa lactation baisser et qu'elle va être obligée de donner des compléments... alors que c'est loin d'être obligé !
     
  16. Isabelle

    Isabelle Fontaine de lait

    Non, ce n'est pas une question de confort, mais de capacités. Avant les sages-femmes savaient très bien le repérer et coupaient avec leur ongle dès la naissance. Il y avait aussi un taux de mortalité plus élevé, et quand un bébé ne pouvait pas téter, on lui donnait des bouillies, ce qui n'est pas bon non plus pour sa santé, c'est pour ça que le LA est devenu important quand les mères ne pouvaient pas nourrir leur bébé au sein, donner du LA était mieux pour la santé du bébé que donner des bouillies, ou chépaquoi. Mais après donner le LA est devenu une mode et allaiter est devenu arriéré, ma mère m'a dit qu'elle avait peu d'amie qui avaient allaités comme elle. Et ma grand mère on lui a coupé le lait tout de suite avec des bandages aux seins. Donc l'expérience a été perdue avec ces générations, et il faut tout re apprendre. Vu que ce souci est héréditaire, la technique devait se passer aussi de mère en fille. Et le souci était bien plus connu que de nos jours, où il n'est pas assez pris au sérieux.

    Bises
     
  17. Isabelle

    Isabelle Fontaine de lait

    Si tu peux allaiter, et que c'est juste un peu gênant, alors c'est pas grave, mais quand on ne peut pas mettre le bébé au sein du tout ou qu'on a mal quand il tète ou qu'on a de gros soucis de lactation, ou bébé qui prend pas de poids ou qui prend ses doigts et refuse le sein... bref, ton petit n'a peut-être pas besoin de frenotomie tout simplement. Moi avec ma petite j'ai essayé de l'aider, mais même avec l'ostéopathe, on n'avait pas assez de progrès, donc plutôt que de galérer des mois à essayer de la nourrir au sein, j'ai préféré voir direct un professionnel pour avoir son avis. C'est toujours du cas par cas et on ne sait pas à l'avance quels seront les améliorations après la frenotomie. Pour les cas très difficiles, ça met plusieurs semaines à se remettre, c'est parfois très long.

    Si tu y arrives, alors c'est bon. C'est quand on n'y arrive pas ou qu'on a les mamelons arrachés que c'est le plus utile.

    Pour ton petit, oui, c'est peut-être juste pour le confort. Peut-être qu'en l'aidant avec la position asymétrique, ça suffi pour ton petit.

    D'ailleurs allaiter c'est un très bon moyen pour dépister les freins de langue trop court !

    Bises
     
  18. linette649

    linette649 Guest

    Je crois que je me suis mal exprimée : tu fais bien de souligner la question du frein de langue ! mais je me mets à la place des mamans, et entendre que les médecins et SF ne savent pas reconnaitre les freins de langue, que le bébé risque de manquer de lait, que la lactation risque de chuter rapidement... j'aurais vraiment paniqué, alors que je venais ici pour être au contraire rassurée !

    C'est bien de penser au frein de langue, mais il faut aussi faire confiance aux animatrices LLL pour guider la maman vers la solution appropriée. Pour moi il faut d'abord faire confiance aux SF et professionnels de l'allaitement, et si le problème semble persister, proposer d'aller plus loin. Je pense qu'on peut toujours dire les choses sans ajouter du stress aux mamans qui sont déjà stressées !

    Mais encore une fois, tu as raison de souligner la question du frein !
     
  19. Isabelle

    Isabelle Fontaine de lait

    Coucou venna, c'est encore moi, je change de sujet, donc pour aider la remise au sein, ton bébé n'a que 11 jours, est-ce que tu connais les documents sur l'importance du peau à peau ?

    http://www.perinat-france.org/porta...ons/nidcap-et-soins-de-developpement-487.html

    http://www.mamancherie.ca/fr/info/newman/01a-peau.htm

    http://www.lllfrance.org/Allaiter-Aujourd-hui/AA-11-Les-bebes-kangourous.html?q=kangourou

    Par exemple, moi j'ai pas de bandeau prémas, mais je mettais la petite en écharpe comme ça, comme dans le bandeau prémas, au chaud, entre les seins, en couche. Comme le nourrisson ne tient pas sa tête, je calais le cou en mettant en torchon roulé derrière le cou. C'est important que le bébé ait bien chaud, donc pas de bain tous les jours, je me suis aperçue que ma petite perdait du poids quand je donnais le bain, donc bébé bien couvert ou en peau à peau ( bonnet et chaussons en laine, maison bien chauffée 20°c au moins).

    Ensuite, DAL et animatrice LLL, tu vas voir que tu vas y arriver ! Ta lactation n'est pas encore mise en place, il est très tôt, tu peux démarrer une bonne lactation, avec tire lait si bébé ne tète pas bien, portage intense bébé près des seins, avec accès aux seins, et DAL.

    L'importance du peau à peau, tétés fréquentes, cododo, portage, pour comprendre l'impact de l'ocytocine et de la prolactine sur la lactation :
    http://www.lllfrance.org/Dossiers-d...n-de-la-grossesse-au-sevrage.html?q=lactation

    Tu sais qu'aller à une réunion LLL motive les bébés à reprendre le sein ? ça sent le lait maternel dans toute la pièce et le bébé retète !

    Courage, téléphone à une animatrice LLL et renseignes-toi sur les réunions.

    Bises
     
    Dernière édition: 18 Mars 2011
  20. Sylvie

    Sylvie Modératrice Membre de l'équipe Animatrice LLL

    Bonjour à toutes,

    Comment te sens-tu, Venna ? comment ça va pour ton petit ?

    Merci Isabelle pour toutes les infos que tu donnes : c'est important d'avoir de nombreuses références pour trouver ce qui correspond le mieux aux soucis rencontrés. Parfois, comme le souligne Linette, c'est aussi une source d'angoisse ! on se dit qu'on ne s'en sortira jamais avec tout ces problèmes "probables" ! Le dosage entre le "trop" et le "pas assez" d'information est difficile à trouver ! et on a tellement peur d'oublier une piste importante quand on veut très fort aider quelqu'un !
    Vanna saura prendre les informations qui lui parlent et laisser de côté ce qui ne lui convient pas : comme nous le disons pour les réunions, c'est comme au supermarché, vous prenez ce qui vous convient et vous laissez le reste sur les rayons ;-)

    Linette, je reprends ce que tu as écrit là :" pendant des milliers d'années, les freins de langues étaient tout aussi fréquemment plus ou moins courts, et on n'avait pas la possibilité ni l'idée de le raccourcir, et pourtant, les bébés tétaient, et pourtant, l'espèce humaine a prospéré."
    Des écrits de l'an 1000 en Chine parlent des freins de langue des bébés qui étaient coupés dès la naissance par les matrones. Et j'ai un livre sur les sages femmes au Moyen-Age qui parlaient d'un ongle coupé en biais pour qu'elles puissent sectionner le frein de langue à la naissance. Je pense que là encore, nous avons perdu de notre savoir faire ancestral tout simplement parce que l'allaitement s'était perdu également. Je ne pense pas que le frein de langue soit un problème "nouveau", j'ai l'impression qu'on le "redécouvre", tout comme on redécouvre l'art de l'allaitement maternel.

    Je vous souhaite une belle journée,
     

Partager cette page

Chargement...