1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

on a le droit de pleurer?

Discussion dans 'Sevrage' démarrée par Dorothée, 24 Juin 2011.

  1. Dorothée

    Dorothée Colostrum

    Voilà 8 mois que j'allaite mon fils. Je travaille et depuis 1 mois il y a une baisse de la lactation lorsque je tire. Du coup on a complété avec du lait de chèvre les bib'. Pas de problème pour Amaël. Mais depuis 4 jours, je ne tire plus rien du tout. Même quand les seins semblent pleins. Hier soir il s'est tellement énervé sur le sein que je lui ai fait un biberon. Et il a fait une nuit complète (lien de cause à effet?). Cet ap il a refusé le sein une fois et ce soir c'était carrément fin de non recevoir pour la tétée.
    Je crois que c'est fini. C'est ça le sevrage naturel?
    Mais moi je suis pas prête! J'ai beau me raisonner, me dire que 8 mois c'est bien, que c'est une première étape dans sa vie, que je veux être accompagnatrice et non castratrice... j'avoue que j'ai les boules. En plus j'ai l'impression -idiote je le sais- que le lien autour de l'allaitement est tellement fort que son arrêt va casser quelque chose.
    Je crois que je suis preneuse de quelques témoignages parce qu'autour de moi les gens ont allaité 2-3 mois, et je craque d'entendre "c'est déjà beaucoup 8 mois!" Oui c'est déjà beaucoup mais c'est un cap pas facile à passer, non?
     
  2. Mimi

    Mimi Modératrice Adhérent(e) LLLF

    Tu as le droit de pleurer, de crier, d'exprimer ce que tu ressens !

    Je ne suis pas du tout sûre que ton enfant se soit "sevré" naturellement.
    J'ai une nette impression de déjà vu :( : mon aînée à ses quatre mois s'énervait au sein (alors que j'introduisais des biberons dans la perspective de la reprise de mes études) : j'ai eu droit à tu vois elle n'en veut plus, 4 mois c'est déjà looonnnnnggg, finalement ce n'est pas si mal, etc. Et toutes ces phrases qui tentaient de me réconforter maladroitement me renvoyait à ma douleur car je sentais bien que je n'étais pas comprise.
    Plusieurs années plus tard, j'ai compris qu'elle avait fait une confusion sein-tétine qui avait débouché sur une grève de tétée que j'avais prise pour un sevrage. Bon les pros te diront que la confusion sein - tétine n'existe pas mais, elle préférait très nettement le débit du biberon à celui des tétées au sein, elle pleurait et se débattait au sein et je croyais qu'elle me rejetait : elle ne faisait que dire qu'elle ne savait plus obtenir le lait qu'elle aimait tant et qui d'habitude coulait si vite et qui là ne coulait presque plus. Plusieurs signes m'indiquent aussi a posteriori qu'elle avait probablement un petit problème de succion (elle avait en permanence des ampoules de succion sur son pouce et ses lèvres... il semblerait que cela indique un frein de lèvre trop serré) et dans ce cas le bib n'est pas vraiment un très bon ami. Bon je raconte ma vie mais ça ne t'aide pas.

    Alors en fonction de ce que tu as envie, en fonction de ce que tu ressens, ce peut-être la fin (si finalement au fond de toi tu penses que ça te convient ou que ça convient à ta famille) ou au contraire tu peux te battre et essayer de voir si tu peux envisager par exemple de supprimer le biberon (comme moyen de donner du lait. Il y a par exemple la tasse à bec, le DAL, la pipette, ...), de faire de nombreux tirages pour relancer ta lactation, mettre ton fils en contact proche avec toi (bain, peau-à-peau, proposer des tétées nocturnes dans son sommeil, ...)

    et surtout partager ta douleur avec quelqu'un ... le forum, une animatrice LLL, une amie, ...

    J'ai vécu le sevrage de mon aînée comme une véritable rupture : je n'étais pas prête, ce n'était pas mon choix (ni finalement celui de mon enfant), personne ne me comprenait, je l'ai vécu comme un véritable deuil. Alors non ton impression n'est pas idiote : c'est ton coeur de maman qui parle ! ton intuition !

    Je ne t'offre une épaule (virutuelle hélas) pour pleurer et je suis sûre que les mamans du forum pourront aussi de donner un peu de réconfort et t'aider.
     
  3. Sylvie

    Sylvie Modératrice Membre de l'équipe Animatrice LLL

    Bonjour Dorothée,

    J'entends tes larmes et OUI OUI OUI, tu as le droit de pleurer !
    Non.
    Tu as tout à fait raison : ça n'est pas un sevrage naturel.
    Et ta souffrance montre bien que ça n'en est pas un.
    Ce que tu vis est une grande souffrance, et elle se nomme "grève de la tétée".
    Du jour au lendemain,le bébé refuse le sein : c'est subit et inattendu, rien ne le prévoyait, et c'est un refus net.
    Personne n'y est préparé.
    Et bébé ne semble pas si serein que ça...

    Les petits grévistes peuvent reprendre le sein : nombreux sont les bébés qui ont repris la tétée après leur grève. Plusieurs discussions du forum parlent de grève de tétées ( voir le nuage de tags sur la page d'accueil en bas à droite ).
    L'article du site LLL peut aussi t'apporter des pistes pour aider ton bébé à reprendre la tétée : http://www.lllfrance.org/Surmonter-les-obstacles/Refus-de-teter.html

    Qu'en penses tu ?

    Comment s'est passée la nuit ?
     
  4. Emmanuelle

    Emmanuelle Hyperlactation

    Sylvie t'a donné la réponse à ta demande sur un éventuel sevrage et moi j'ajouterais juste que tes sentiments ne t'ont pas trompés, tu as bien senti que "quelque chose" n'allait pas.
    Quant aux réflexions de ton entourage (famille, médecins, amis ...), ne laisse personne te dire que tu as assez allaité. Quand j'ai dû sevrer ma petite dernière pour raisons de santé, je n'ai fait qu'entendre autour de moi "13 mois c'est déjà bien, elle est grande maintenant", aucune de ces personnes ne s'est rendu compte que cette phrase était comme un coup de poignard pour moi. Seul mon mari et mes amies allaitantes comprenait mes larmes de tristesse et de colère.
    Autorise-toi à leur répondre, personne ne sait mieux que toi ce que tu ressens.
     
  5. cami001

    cami001 Période de pointe

    Je te comprends vraiment! Du jour au lendemain mon fils qui avait 6 mois (qui a aujourdh'ui 3 ans) n'a plus voulus de mon sein, du coup, j'ai introduit les bib! on m'a bandé les seins( et oui!) et on s'est moqué de moi car je pleurais tout le temps! on me disait que j'avais largement assez allaiter que maintenant c'etait un grand et que c'etait moi la plus bete car je le couvais beaucoup trop et qu'en refusant mon sein il me disait que je l'oppresait trop!!! super!!!

    En faite aujourd'hui grace au Forum ( que je n'avais pas dans le temps!) je me rends compte que c'etait apres ma reprise du boulot; qu'il adorait les bib ( et oui sa va pus vite!) et que du coup j'ai suivi ce que l'on m'a dit!! j'en ai emormément souffert! c'est la premiere fois que j'en reparle, et j'en ai les larmes qui coulent encore!! un vrais tromatisme!! je n'en ai jamais reparler car les gens (meme mon mari) ne comprennent pas la souffrance de ce moment douloureux, j'ai eu l'impression d'etre arraché de mon fils...

    Fais comme il te semble et n'ecoute pas les autres. Parle beaucoup avec ton fils, (peut etre que je vais etre contredite) mais est ce que sa ne serait pas une bonne idée, de le mettre au sein apres un milieu de biberon , il serait un peu calé et du coup moin nerveu. En faisant un gros calin?

    Courage a toi
     
  6. Dorothée

    Dorothée Colostrum

    Merci...

    Merci beaucoup, beaucoup!
    Mon entourage essaye juste de me consoler, mais je crois ne peut pas me comprendre... Quant à la pédiatre elle dit "tout ce que vous faites est bien." On l'a choisit pour ce respect de nos choix mais parfois ce n'est pas soutenant. Donc merci.
    Je ne pense pas à une confusion, il prend des biberons -2 par jour environ-depuis ses 2 mois sans aucun problème dès que je suis au boulot.
    Il s'est réveillé cette nuit à 5 heures comme avant malgré le bib' d'hier soir, donc?
    Et ce matin il a tété normalement mais s'est enfilé un kiwi et un pain de fleurs aussi sec après. Je pense que ce que je fabrique comme lait en ce moment n'est plus suffisant.
    Sauf que pb pour relancer la lactation, je bosse à temps plus que plein la semaine prochaine. Si je fais ce que je peux, si on fait ce qu'on peut, cette semaine, est ce que ça peut reprendre après de façon plus normale la semaine d'après où j'attaque les vacances?
    Merci de vos réponses et témoignages.
    Je crois que je vais m'autoriser à expliquer ma tristesse!
     
  7. Sylvie

    Sylvie Modératrice Membre de l'équipe Animatrice LLL

    Oui, vas-y ! fais ce que ton coeur de maman te dit ! en proposant +++ la tétée, ta lactation peut tout à fait repartir !
    D'autant plus si les vacances se profilent à l'horizon ! Une semaine à tenir, et pleins de tétées et de calin tétée pour les vacances ! quelle belle perspective !

    ( tu parles de baisse de lactation : as tu eu ton retour de couche ? penses tu que ça puisse être lié à un moment particulier de ton cycle ?)
     
  8. Kay

    Kay Animatrice LLL Animatrice LLL

    Dorothée je suis de tout coeur avec toi.
    Je confirme ce que disent les autres, ce n'est pas un sevrage naturel, c'est un sevrage provoqué par ton absence dû à la reprise de travail et à l'introduction des biberons. Ce n'est pas forcément une confusion sein-tétine (toute bénévole non professionnelle que je suis, je dis que ça existe, pour l'avoir vécu), mais une simple préférence pour la solution la plus simple. Avec le biberon, le lait coule tout seul, alors qu'avec le sein, il faut téter pour faire venir le lait. Comme nous les adultes, les bébés préfèrent ce qui requiert moins d'efforts ;-)

    Il n'est pas facile pour ceux qui n'ont pas vécu un allaitement aussi long de comprendre tes sentiments. Celles qui auront allaité deux mois auront à peine pu surmonter les difficulté de mise en route avant d'entamer le sevrage, elles n'ont pas connu un allaitement au rythme de croisière où l'on apprend à connaître son bébé et où l'on se sent une grande complicité et symbiose avec son bébé.

    S'il m'était arrivé ce qui t'arrive j'aurais été catastrophée. Là où je t'admire, c'est que tu es venue chercher les infos dont tu as besoin, tu te prépares pour réparer ce qui vient d'arriver, et ça c'est merveilleux, ton bébé a beaucoup de chance de t'avoir comme maman!

    Ce qui me choque c'est de lire "je veux être accompagnatrice et non castatrice" - est-ce quelqu'un de ton entourage qui t'accuse d'être castatrice??? en quoi donner le sein peut avoir cet effet là?

    Bon courage Dorothée!
     
  9. maloudaine

    maloudaine Période de pointe

    comme je te comprends Dorothée! J'ai vécu une expérience similaire, je travaillais à plein temps depuis plusieurs mois et mon fils de huit mois a fait une grève de la tétée. Il a fallu lui donner du lait (tiré) en bib, j'étais en larmes!! Heureusement cela n'a pas trop duré....J'ai intensifié le cododo, les calins et finalement j'ai eu gain de cause! Pratiques-tu le cododo? As-tu essayé de tirer ton lait manuellement ou de changer de tire-lait?
    En tout cas, bien-sûr que tu as le droit de pleurer ... Je comprends ta frustration et ta peine... N'écoute pas les personnes qui te diront que huit mois d'allaitement c'est bien assez et que tu dois laisser grandir ton bébé, et tout le blabla habituel!
     
  10. hellène

    hellène Période de pointe

    Bonsoir Dorothée,

    En te lisant ma gorge se serre encore, mon aînée avait 11mois quand tout à coup elle a refusé le sein. C'était il y a deux ans et j'ai passé des jours à pleurer, à ne plus pouvoir croiser son regard sans fondre en larmes, à me demander pourquoi elle me faisait ça etc... A l'époque le forum n'existait pas, mais le papa m'a fait appeler la conseillère LLL de ma région qui m'a parlé de grève de tétée et remotivée. J'ai tenu deux mois supplémentaires en tirant mon lait (et en me faisant des crevasses alors que je n'en n'avais jamais eues !!! )et en le lui donnant dans ses repas car refus sous toute autre forme. Si près du premier anniversaire, c'était trop bête. Depuis j'ai cherché et me suis informée, en cause, je le sais maintenant : les dents (plusieurs en quelques semaines), une diversification trop rapide (changement de pédiatre depuis), nombre de tétées insuffisant pour maintenir la lactation (matin et soir à 9mois ça ne pouvait pas tenir), acquisition de la marche (le lendemain du dernier jour où j'ai tiré mon lait).

    On me disait aussi, c'est énorme 11mois, respecte son choix, laisse-la, c'est toi qui as un problème si tu t'obstines, va voir un psy, c'est malsain cette relation ... entre autres gentillesses... Personne si ce n'est peut-être le papa n'a compris ma détresse et mon désespoir d'alors.

    J'ai pris une claque supplémentaire le jour où j'ai lu que le sevrage naturel c'était après 2ans, moi qui croyait avoir quand même fait quelque chose de bien.

    Alors OUI tu as le droit de pleurer toutes les larmes de ton corps, je te tends des mouchoirs virtuels un par un. Mais une fois que tu n'as plus de larmes, sache une chose : tu as le mérite d'avoir frappé à la bonne porte en ce moment délicat. Comme les autres je te redis, cododo, câlins, portage, tire-lait, séduction de bébé et surtout détermination à te battre, super maman !

    De tout coeur avec toi, pour que cette grève dure le moins de temps possible. Courage !
     
  11. Isabelle

    Isabelle Fontaine de lait

    Bonjour, je lis beaucoup de tristesse et je ne pense pas qu'on soit obligée de subir un sevrage précoce, plus maintenant. Cette situation est terrible, peut-être plus de lait, une maman qui travaille, qui veut donner le meilleur à son bébé... c'est tellement beau de lire tant d'amour.

    Mon petit Paul a été sevré totalement à 6 mois. Il ne pouvait plus amorcer le sein. J'ai fait une relactation et il s'est remis en tété continue. Ma lactation n'est jamais bien revenue, et avec ma fille les soucis de succion étaient encore pire. Elle a eu une frenotomie à 7 semaines. Paul ce sera fait bientôt, pour le moment il a le lait grâce à sa soeur qui entretient la lactation.

    Si tu sens que tu préfèrerais remettre le petit au sein, il y a des solutions, et comme tu travailles, il ne faut pas te mettre trop de pression, c'est possible, et c'est un beau projet, pas une folie, ni de l'égoïsme.

    Je me rappelle d'une maman qui avait demandé de l'aide à une consultante en lactation et celle-ci l'avait encouragé au sevrage, évoquant un problème psychologique qui empêchait une bonne lactation... le bébé avait aussi un frein de langue court... le souci est résolu, mais en attendant cette maman a beaucoup souffert de ce manque d'écoute sur son projet d'allaiter.

    Quoi qu'il se passe, quelque soit ta décision, je te dirais simplement que même si ce sevrage n'est pas naturel, ce n'est pas de ta faute. Ce genre de sevrage est fréquent, je pense quand l'enfant n'a pas une succion suffisamment efficace pour amorcer et vider le sein même quand il n'est pas en hyperlactation. Avec le début des compléments, la succion désorganisée, le sevrage arrive très vite et tellement vite que la maman souffre de cette "dépression". Le bouleversement hormonal suite à la baisse rapide de lactation nous fragilise encore plus.

    Tu as bien raison de pleurer et d'écouter ton coeur de maman. Le sevrage est une étape importante et très difficile quand on ne s'y attend pas. Moi j'avais programmé le sevrage de Paul, et pourtant je ne l'ai pas supporté. En cassant la tété continue et l'hyperlactation il est venu plus rapidement que je pensais. Je pensais pouvoir "gérer" le sevrage, et il m'est tombé dessus.

    Tu peux tout à fait tirer un peu ton lait pour le petit si tu veux. Si tu veux le remettre au sein, il faudrait savoir si il a une bonne succion.

    L'allaitement peut s'arrêter là, ou peut-être pas.

    Est-ce que ce topic t'aiderait ? En parler avec cette maman ? http://forum.lllfrance.org/showthread.php?147-Je-regrette

    Ou cette maman ? http://forum.lllfrance.org/showthread.php?120-Trop-tard

    Ou cette maman ? http://forum.lllfrance.org/showthread.php?1147-Elle-ne-s-endort-plus-au-sein-!-!-!

    8 mois, c'est vrai que c'est déjà bien ! mais tu ne te sens pas de sevrer le petit si tôt... tu as raison d'en parler... tu n'es pas toute seule, n'hésites pas à contacter une animatrice LLL pour parler avec elle, ça fait du bien !

    La piste de la grève de tété.... si tu as tes règles dans quelques jours, tu comprendras pourquoi le petit refusait le sein... il a peut-être mal aux dents ou autre chose...

    Mon petit Paul a réagit pareil, c'était comme un sevrage "naturel" dans le sens où c'est lui qui refusait le sein. Finalement, il tète encore... comme quoi... j'ai même cru qu'il n'aimait pas mon lait !

    Cette fichue culpabilité qui nous tombe dessus... on culpabilise pour le sevrage et aussi pour le remettre au sein... c'est une décision difficile... voir son bébé qui refuse le sein et réclame le biberon, comment croire que ce n'est pas que pour nous qu'on aimerait qu'il soit au sein ?

    Grève de tété ou confusion tétine, succion désorganisée, oui, mais il y a peut-être frein de langue court aussi... tu peux nous mettre des photos si tu veux, comme dans les autres topics.

    Bises
     
    Dernière édition: 26 Juin 2011
  12. Dorothée

    Dorothée Colostrum

    Bonjour à toutes qui avez pris le temps de lire et de répondre,
    Dans les pistes que vous évoquez, il n'y a pas de problème au bib' car il en boit au moins un chaque jour depuis plusieurs mois, sans effet sur la tétée ni la lactation. Il a attaqué nos assiettes et donc la diversification vers 5,5 mois donc ce n'est pas l'introduction de compléments.

    Du coup j'ai arrêté de pleurer et j'ai analysé précisément la situation. A part celle de 6h du matin, les tétées sont très courtes. Il s'énerve facilement quand le lait ne coule pas tout de suite et parfois lâche carrément l'affaire et se détourne du sein. Le soir en ce moment il est fatigué et s'énerve en moins de 20 secondes parce que ça n'arrive pas. Ne nous leurrons pas, je suis fatiguée aussi et ça m'énerve aussi. Et ça ne doit pas arranger le problème.
    Pas de retour de couches, donc pas lié au cycle à priori.
    Pas de cododo, je suis contre. Par contre le principe, mais je ne dois ma survie quotidienne qu'à la qualité de mon sommeil que je ne partage même pas avec mon amoureux. J'adore mon fils -et son père- mais chacun sa chambre!:eek: Sérieusement il ne fait plus de tétée de nuit de façon régulière depuis ces 2,5 mois, le jour où il a dormi dans sa chambre perso.
    Finalement, je pense tète moins, parce que le lait vient moins vite, donc moins de lait qui vient moins vite...
    Solution adoptée: lui donner quand je suis là très souvent et pis on verra bien.
    Merci encore.
    (Ceci dit aujourd'hui il doit téter plus de sueur que de lait... C'est p't être nourrissant aussi!)
     

Partager cette page

Chargement...