1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification
  2. Bonjour visiteur,
    L'adresse forum@lllfrance.org est une adresse technique qui permet de régler les problèmes d'inscriptions et il ne sera pas fait de réponses aux questions d'allaitement.
    Si vous souhaitez, vous pouvez vous créer un profil sur le forum (Bouton se connecter/s'inscrire en haut à droite de votre écran) et commencer une discussion afin que la communauté du forum puisse vous répondre. ( pour créer une discussion )
    Rejeter la notification

Ma fille et moi souffrons

Discussion dans 'Les premiers mois' démarrée par Aviatrice, 10 Mai 2018.

  1. Aviatrice

    Aviatrice Colostrum

    Bonjour,

    Mon titre est un peu dur mais il est factuel. Je souffre de mon allaitement et en conséquence ma fille en souffre.

    Ma puce est née a terme le 19 janvier dans la soirée. Ce devait être un accouchement a domicile avec une sage-femme, dans une piscine. Au bout d'une quinzaine d'heure de travail réel, je ne supportais plus la douleur et les contractions n'étaient plus efficaces. Mon compagnon et la sage-femme avaient vu le sommet de la tête de ma fille mais impossible de la sortir. Je n'ai a aucun moment ressentit l'envie de pousser. Je poussais comme une brute mais rien a faire. Nous avons été transférées a l’hôpital (20 minutes de trajet avec mon chéri qui me tient la main, me rassure et mon père au volant). Je n'ai fondu en larmes qu'a l'arrivée aux urgences maternité en comprenant que ma fille allait venir au monde dans cet endroit de je ne sais quelle manière.

    Finalement, nous sommes tombées sur une très bonne équipe. Ils n'étaient pas du tout favorables a l'AAD mais ils ont tout fait pour m'éviter la moindre sur-médicalisation. On a quand même tenté de l’ocytocine mais rien a faire, contractions toutes faibles. Du coup, j'ai poussé comme une brute, encouragée par tout le monde (au point de me crier dessus mais bon c'est ce qu'il me fallait sur le coup). Entre mes jambes, une femme (sage-femme ? obstétricienne ? je sais pas moi) manipulait mon sexe et ça faisait mal. Il n'y a pas eu d'instrument ni d'episio. J'ai poussé, poussé et la tête est enfin sortie. La femme a fait tourner ma fille et elle est sortie de moi dans une dernière poussée. Je l'ai eu dans les bras. J'étais heureuse, mon chéri aussi, il a coupé le cordon qui ne battait déjà plus.

    On m'a pris ma fille et elle est partie, avec son père. Elle avait beaucoup de glaires. Ils ont décidé de l'aspirer. Rétrospectivement, c'était superflus et dangereux : elle respirait très bien, bon tonus etc. Je ne sais plus si elle a eu sa première tétée avant ou après cet épisode. Je me souviens juste qu'elle suçait son pouce ! Chose qu'elle n'a pas refaite jusqu’à ses 3 mois. Je n'ai rien senti de particulier, elle tétait et j'étais heureuse. Elle n'a pas tété très longtemps. Nous sommes restés tous les trois deux heures dans la salle d'accouchement. Je voulais rentrer a la maison. Signer une décharge. Partir. Nous avions peur d'un signalement alors je suis restée. 3 jours.

    L'équipe était bien mais c'est moi qui était mal. Je n'arrivais pas a dormir dans cet endroit, j’étais souvent tendue. Je n'avais pas de blessure ni rien donc j'ai vite pu me déplacer, prendre ma douche etc. mais je ne me sentais pas bien. Pupuce me faisait mal en tétant. Je n'en ai pas trop parlé mais j'ai eu droit a quelques perlounettes du type "c'est normal, ça va passer" ou "c'est parce-que vous avez la peau claire". Je lui donnais en berceuse et semi-allongée. J'ai eu ma montée de lait a J2, pas de problème de poids.

    De retour a la maison, j'avais des crevasses au centre de mes deux mamelons. Je ne supportais plus la douleur, j'étais fatiguée. Le premier soir, j'ai pleuré, beaucoup. Mon compagnon a de suite appelé la SF qui a son cabinet près de chez nous et qui m'avait fait la préparation a la naissance. Nous sommes allés a son cabinet. Elle a regardé mes seins, nous avons parlé de la naissance, du séjour a la maternité puis elle m'a aidé a faire une mise au sein en position semi-allongée.

    Dans les jours qui ont suivit, j'ai revu cette SF et une autre (la SF AAD). J'ai eu de bons et de mauvais conseils comme la tétine et espacer les téter de 2h ou utiliser des bouts de sein le temps que mes mamelons cicatrisent. J'ai utilisé les bouts de sein sur deux tétées, c'était pas pratique. Mon compagnon a acheté la tétine et il donnait le doigt a la petite pour espacer les tétées et me laisser dormir. Heureusement, il n'était pas vraiment nécessaire de trop espacer et puis est venu un moment ou j'ai refusé d'espacer et refusé la tétine. J'avais toujours mal mais j'avais cicatrisé.

    Les semaines ont passé, dans la douleur. Vers 3 semaines, la manière de téter de notre fille a changé au doigt selon chéri. Visite des 1 mois : +1kg, +3cm. Parfait. Je souffrais mais notre fille allait bien. Elle dormait, remplissait ses couches, je la baladais (porte bébé en crapaud), nous la baignions. Elle a eu des coliques mais c'est passé. Nous avons vu une première ostéo a cette époque : tension cervicale droite, chevauchement de deux os du crane. C'était cohérent avec la naissance (elle était coincée sur le côté droit). Les souffrances ont continué, je pleurais, je criais un peu parfois, je mettais la petite dans les bras de son père pour aller me doucher (comprendre, me calmer, me détendre). J'avais un début de REF. J'ai essayé de tirer avant les tétées pour que mon sein soit plus facile a prendre, j'ai essayé des tas de positions. Je donnais plusieurs fois le même sein, etc.

    Puis, je n'ai plus rien senti. Je n'avais plus mal. Mais ce claquement, toujours ce claquement. C'est insupportable. Mon mamelon ressortait biseauté, pas d'effet ventouse, elle ouvrait pas toujours bien la bouche non plus et ses lèvres n’étaient pas retroussées. Je me suis persuadée qu'elle avait le palais creux. Nous avons consulté un médecin qui a un DU en allaitement. Elle nous avait été recommandée par une animatrice LLL (merci !). Pas de frein, palais normal, bonne position. Nous sommes ressortis avec une prescription pour la pommade du Dr. Newman et le sentiment que nous avions été écoutés malgré tout.

    J'ai encore eu de grands moments de détresse. Des jours ou ma fille tète encore plus mal, ou elle pince, ou chaque mise au sein me donne envie de me lobotomiser pour ne plus rien sentir, la laisser téter tranquillement pendant que je ne suis plus la. Elle a continué de bien grandir malgré tout. Elle fait même des nuits de 5-6 voir 7 ou 8h ! Et des siestes ! Elle bouge beaucoup, sourit, gazouille. Sans les difficultés d'allaitement j'aurais au bébé parfait. Mais a cause de ces difficultés, elle est frustrée, moi aussi. Je vais bientôt passer au DAL au doigt + tire-lait car les tétées, je ne peux plus, elle pince, ça claque, je ne peux plus, je la rejette, je n'y arrive plus. La pauvrette hurle quand je la retire doucement. Je suis obligée de compter, chanter pour rallonger / supporter les tétées. J'alterne les seins. Je ne peux plus faire autrement.

    Nous avons encore vu une ostéo récemment : tension cervicale... gauche et aussi suggestion d'aller voir un orthophoniste pour rééduquer la mobilité de sa langue si j'ai bien compris.

    Ma dernière tentative ce sont des photos de ses freins que j'enverrai demain au fameux ORL de Paris. Je les ai déjà mises sur le groupe FB des freins. On me reparle de palais creux et frein de langue postérieur serré.
     
    Tags:
  2. picurka

    picurka Hyperlactation

    @Aviatrice en lisant ton message, c'est en effet les freins qui me sont venus à l'esprit tout de suite. Mais après j'ai lu que tu avais posté des photos sur le groupe fbook (lequel? il y en a deux). Si là-bas on te dit qu'il y a un frein postérieur, c'est qu'il y en a très probablement un, les mamans sont assez calées dans le sujet à force d'avoir dû faire des recherches elles-mêmes...

    Aussi, sur le groupe on conseille de voir un chiropracteur plutôt qu'un ostéo, car les ostéos n'ont pas le droit de manipuler les cervicales et parfois c'est là où il y a de grosses tensions, notamment en cas de frein.

    Pour la rééducation de sa succion, je te mets un lien vers un article d'un ORL américain réputé en freins, tu peux le traduire avec google translate. Il propose de démarrer les jeux de succion avant même la frénotomie afin de préparer bébé aux manipulations dans la bouche et pour muscler la langue. Tu peux également pratiquer le DAL au doigt qui demandera à bébé de téter le petit doigt (ou index, je ne sais plus) et ainsi pratiquer la bonne succion. Attention, le biberon est complètement un autre système et bébé ne s'entraînera pas à la bonne succion avec.
    https://www.facebook.com/DrGhaheriMD/posts/818200571674654
     
  3. Aviatrice

    Aviatrice Colostrum

    @picurka merci pour ta réponse super rapide. J'ai aussi oublié de préciser que j'ai vu une consultante IBCLC il y a plus d'un mois : pas de frein, palais normal, position bonne. Bref. Sur le groupe c'était par rapport aux symptômes. Je n'ai pas eu de réactions sur la photo du frein de langue que j'ai postée après il me semble. J'ai hâte d'être demain, j’espère que l'ORL pourra me donner un début de réponse de principe.

    Je vais regarder les exercices et l'article, merci !
     
  4. picurka

    picurka Hyperlactation

    Tu peux aussi regarder ces vidéos sur le "suck training" (j'espère que tu comprends l'anglais) :

     
  5. Aviatrice

    Aviatrice Colostrum

    Oui je comprends l'anglais, merci beaucoup pour les liens :).
     
  6. Sylvie

    Sylvie Modératrice Membre de l'équipe Animatrice LLL

    Tu voudrais remettre les photos de la bouche de ta fille sur le forum pour que les mamans te disent ce qu'elles en pensent ?
     
  7. Aviatrice

    Aviatrice Colostrum

  8. picurka

    picurka Hyperlactation

    Perso je pense voir un frein de lèvre sur la 1ère photo (tu dois sentir la résistance du milieu de la lèvre quand tu la soulèves).
    Et un frein de langue sous-muqueux sur la 3ème photo.
    Et puis tu dis que tu as des symptômes (crevasses, téton qui sort aplati).
     
  9. SEmilie

    SEmilie Lactarium Adhérent(e) LLLF

    Je retrouve tout mon allaitement dans le tien sauf que moi les bouts de sein me convenaient donc j'ai laissé comme ça 2 ans 1/2.
    Je pense que ta fille a un bon frein de lèvre supérieure (et même un bon). Pour le frein de langue je ne sais pas du tout les voir.
    Les consultantes ibclc, c'est un peu comme tout professionnel de santé je pense, tu peux tombés sur des personnes dont les freins sont la spécialité et d'autres qui ne savant pas les détecter.
    Il est tout à fait possible que ce frein se mette à pauser plus de problème quand la lactation s'adapte et qu bébé doit fournir plus d'effort pour déclencher le réflexe d'éjection. courage à vous et surtout donne nous des nouvelles.
     
  10. Aviatrice

    Aviatrice Colostrum

    Merci beaucoup pour vos réponses. Je ne pensais vraiment pas a un frein de lèvre même s'il a été mentionné (un peu serré mais ne devrait pas gêner). D'une certaine manière, j’espère que l'ORL va me dire "oui il y a un frein de lèvre et un frein de langue serrés" et que j'aurai un RDV dans le mois. J'en rêve la nuit en observant ma fille qui dort paisiblement. Je me dis que tout ira mieux, que nous ferons un genre de "lune de miel" d'allaitement. Même si ça prend du temps a devenir "normal".

    Par contre, je n'ai plus de crevasses depuis la maternité, juste beaucoup d'inconfort, de pincement, les mamelons déformés etc. Je pense que d'autres mères supporteraient mieux mais moi non :(. Heureusement que j'ai mon REF. Mais elle commence a montrer des signes de dents qui vont sortir et ma lactation fluctue je crois (passage en lactation auto ?) donc c'est pire. J’espère pouvoir encore tenir un peu.

    Par rapport aux exercices : j'ai commencé de suite, pupuce n'a aucune succion ou presque mais je sens et vois sa langue bouger et "faire des vagues". Elle n'arrive pas a retenir le doigt dans la bouche (elle agrippe ma main avec les siennes du coup). Je vais continuer cet exercice et les autres.
     
  11. picurka

    picurka Hyperlactation

    Super pour les exercices, ça va beaucoup l'aider.
    Tu peux aussi envoyer des photos à dr A. à Paris, pédodentiste, qui coupe également au laser. En général elle a plus de disponibilités. Tu peux demander son adresse mail sur le groupe fbook je crois.
     
  12. Aviatrice

    Aviatrice Colostrum

    Je ne savais pas si le docteur A. prenait aussi les photos, je voulais essayer le docteur R., on verra demain.
     
  13. Sylvie

    Sylvie Modératrice Membre de l'équipe Animatrice LLL

    @picurka peux-tu mettre l'infographie qui montre comment prendre des photos pour le frein de langue ? je trouve ce document très clair, et ça permet de révéler les freins sous muqueux de façon plus claire.
     
  14. picurka

    picurka Hyperlactation

    Oui, la voilà. En gros il faut 2 personnes : une qui soulève la langue/la lèvre en étant derrière la tête de bébé et une autre qui prend la photo.
     

    Pièces jointes:

  15. Mamenrond

    Mamenrond Hyperlactation Adhérent(e) LLLF

    Comme @SEmilie, j'ai utilisé les bouts de sein (dès la sortie de la maternité) pour éviter la douleur, c'était au dessus de mes forces de continuer sans, tu es très courageuse d'avoir surmonté ça !
    Aussi, bébé avait beaucoup de mal à "se ventouser" sans les bouts, c'était difficile de lui faire prendre le sein et il s'impatientait...
    Plus tard et grâce à ce forum j'ai compris que mon bébé avait (a minima) un frein de lèvre, mais la pression de l'entourage a pesé (surtout sur mon mari), et nous n'avons pas fait la route jusqu'à Paris pour le faire couper...
    J'ai donc continué avec les BDS, jusqu'à très récemment (il a 4,5 mois) : un matin, bébé a attrapé le BDS, a tiré dessus vers le bas pour l'enlever, et a attrapé le sein du premier coup ! J'étais scotchée ! Bon, c'était encore douloureux mais moins... J'ai utilisé les BDS pour certaines tétées quand ça devenait trop douloureux, et là ça fait presque 3 jours que je ne les ai pas utilisés !! Comme quoi tout peut arriver !!
    Je te souhaite beaucoup de courage, bravo pour ton parcours !!
     
    Sharizhai aime ce message.
  16. SEmilie

    SEmilie Lactarium Adhérent(e) LLLF

    Alors moi je crois n'avoir eu de crevasse qu'une seule fois en tout début d'allaitement et ensuite plus du tout par contre pendant les 15 jours où j'ai réussi à tenir sans bout de sein je n'ai pas eu une seule crevasse mais les tétées étaient insupportables, je hurlais en début de tétées en serrant les dents pour ne pas effrayer mon bébé et je devais me contrôler mon ne pas trop serrer la tête de mon bébé à la prise du mamelon. Je pleurais tout au long de la tétée et ensuite j'enduisais mon sein de lanoline pour essayer de soulager le mamelon. Pas une seule crevasse, juste un sein violet et en bâton de rouge à lèvre. J'avais l'impression d'avoir le mamelon brulé, à vif mais pas de crevasse. Ce genre de douleurs personne ne peut les supporter (même si à la maternité on m'a assuré que ça venait de ma peau top claire et fine...). Par la suite, même avec les bouts de seins j'ai parfois bien morflé.
     
    Dernière édition: 10 Mai 2018
    Mamenrond aime ce message.
  17. Mamenrond

    Mamenrond Hyperlactation Adhérent(e) LLLF

    C'est trop ça @SEmilie !
    Là avec mes tétées sans BDS, le mamelon ressort violet et un peu biseauté, mais bien moins aplati qu'avant, je pense que c'est pour ça que ça devient plus supportable... Tu n'as jamais réessayé sans les bouts ?
     
  18. SEmilie

    SEmilie Lactarium Adhérent(e) LLLF

    Si, plein de fois et j'ai regretté pendant les 3 jours suivants. J'ai réessayé aussi vers 2 ans je crois mais après 2 ans avec des bouts de sein, c'est pas évident pour un enfant de téter sans. Non seulement elle ne voulait pas, mais elle ne savait pas faire. Mais bon, j'ai fait avec, ma fille s'est sevrée naturellement à 2 ans 1/2, c'est maintenant l'essentiel (je ne pensais pas pouvoir dire ça un jour :))
     
    Mims68, ParisianLawyer et Mamenrond aiment ce message.
  19. Mamenrond

    Mamenrond Hyperlactation Adhérent(e) LLLF

    Oui au moins elle a pu profiter de ton lait !! Félicitations à toi pour ta ténacité !
     
  20. SEmilie

    SEmilie Lactarium Adhérent(e) LLLF

    Et des tétées !!! :)
    Et moi j'ai pu aussi profiter de l'allaitement.
    Je ne regrette vraiment pas. La douleur, on l'oublie avec le temps alors que le souvenir des tétées pas du tout.
    Plein de courage à toi @Aviatrice et j'espère que tu auras rapidement une réponse qui te regonflera d'espoir.
     
    Mamenrond aime ce message.

Partager cette page

Chargement...