1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Mémoire de sexologie Paris Descartes Maternage et Sexualité

Discussion dans 'Vos annonces' démarrée par Chlo, 5 Décembre 2014.

  1. sophie43

    sophie43 Hyperlactation

    Je me retrouve complètement dans ce que tu dis Oléa. La pression de l'environnement est importante et les femmes sont les premières à se l'appliquer. Je me souviens que j'étais inconsolable après la reprise des rapports (déjà rien que le terme met une barrière !) parce que je n'étais pas prête mais je me sentais coupable de ne pas l'être. Ça a été un déchirement pour moi d'admettre que non, là, ce n'était pas possible. Je me suis sentie mauvaise mère, mauvaise femme, toute nulle.

    Et c'est un peu pour ça que je vais éviter le questionnaire :). La sexualité n'entre pas facilement dans des cases. En discuter tranquillement avec quelqu'un, ok, mais je n'ai pas envie de voir des cadres autour de cette partie tellement intime et me dire "où est-ce qu'il FAUDRAIT que je me situe pour être suffisamment femme ?".

    A chacun ses névroses :p !
     
  2. Lili69

    Lili69 Hyperlactation

    Je comprends complètement ton explication Oléa. Et je pense que la rédactrice de ce questionnaire aussi. Je ne nie pas la dimension profondément anxiogène de cette question. J'ai aussi été chercheuse et je me mets aussi à la place de cette jeune étudiante, qui a le courage de choisir un sujet compliqué et qui se fait critiquer de toute part.

    Quant à cette pression, elle est évidente. Et elle est monstrueuse. Elle démontre aussi que nous sommes dans une société encore profondément ancrée dans le patriarcat. Loin de moi l'idée de vous heurter dans mes propos les filles. Je voulais juste prendre un peu la défense de cette jeune fille qui a dû pas mal bosser sur son questionnaire...

    La sexualité, c'est pas que des rapports sexuels, ce n'est pas que la pénétration, ce sont des regards, des caresses, des gestes tendres. Il faut arriver à se réinventer une sexualité : pour les uns, elle sera plus débridée, pour d'autres, elle sera plus érotique, sensuelle. Mais je ne crois pas qu'on fasse vraiment l'amour avec son conjoint comme avant la grossesse et la maternité. Et on n'est d'ailleurs plus jamais le même couple non plus!
     
  3. Myriam

    Myriam Modératrice Membre de l'équipe Animatrice à la retraite

    Bonjour à tou(te)s,

    Les deux discussions concernant l'appel à répondre au questionnaire de Chlo ont été fusionnées et déplacées en une seule discussion dans la rubrique "Vos annonces" pour garder une meilleure visibilité.

    pour l'équipe du forum LLLF,
     
  4. Chlo

    Chlo Montée de lait

    Bonjour à toutes,

    je viens de lire toutes vos remarques. Je vois bien que certaines d'entre vous sont un peu choquée par ce questionnaire. Je suis bien désolée.
    Il ne juge personne, il s'agit de chiffres et de comparaison entre deux populations l'une maternante l'autre non.

    Je suis sage-femme depuis plusieurs années et maman d'un petit garcon de 1 an que j'allaite donc je comprends bien vos positions, vos critiques et vos coup de gueule sur la "mère et la putain".
    Il s'agit d'un mémoire de sexologie et non de psychologie. il s'agit d'un questionnaire et non d'entretien directif. Il ne s'agit pas de trouver celles qui font bien les choses et celles qui n'ont rien compris, on s'en fou. chacun fait, dans son couple, dans sa vie, dans son travail, avec ses enfants, comme il veut comme il trouve bien pour son équilibre. et chacun surtout cherche son équilibre.
    Donc, je sais bien que "ce n'est pas le nombre de sodomies ou autres relations sexuelles qui déterminent la qualité de la vie affective du couple". Mais ce n'est pas la question!! La question est quelle sont les pratiques des couples pdt la grossesse et ensuite? A quel type de couple appartienne les femmes souhaitant de faire du maternage? La sexualité est-elle déplacée lors du co dodo ou lit conjugal continue t il d'être le lieu de la sexualité conjugale?
    Chacune de vos histoires sont personnelles et ce mémoire n'a pas pour objectif de juger les histoires de chacun mais juste de créer des statistiques sur un sujet.

    EN tous cas, à la vue de ces discussions houleuses, le sujet n'est pas si anodin.

    Merci de vos réponses
     
  5. Stephs13

    Stephs13 Lactarium

    Je reprends la question: pourquoi ne pas intégrer aussi une question sur les pratiques avant la grossesse
     
  6. Oléa

    Oléa Hyperlactation

    Étant à l origine de la réflexion sur la sodomie, qui avait pour but plus de faire sourire que de critiquer ( mais parfois on est très maladroit ) , je renouvelle mes excuses pour mon premier message.
    Et merci de faire ce lourd travail de recherche qui, j en suis sûre, aidera les futures mamans.
     
  7. Chlo

    Chlo Montée de lait

    pas de question sur avt la grossesse car les études montrent que c'est la qualité de la relation et de la sexulaité pendant la grossesse qui est prédictive de la qulaité de la relation et de la sexulaité après l'accouchement.
    Il ne s'agit pas de cas particulier mais de cohortes d'étude.
     
  8. Stephs13

    Stephs13 Lactarium

    Alors si des "cohortes d'études" le disent... Quand j'aurai trois minutes ;-) j'irai regarder sur un site documentaire car ça m'intéresse de comprendre pourquoi ce n'est pas pris en compte...
     

Partager cette page

Chargement...