1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Diminution de la lactation??

Discussion dans 'Grossesse - Co-allaitement' démarrée par Cerisia, 15 Novembre 2017.

  1. Cerisia

    Cerisia Hyperlactation

    J'écris par ici car depuis 4-5 jours, j'ai un soucis de nuits pourries avec mon fils de 25 mois. Je suis enceinte de presque 2 mois et je pensais que la diminution de la lactation arrivait plus tard dans la grossesse.

    En fait, mon fils avait enfin adopté un rythme de nuit correct avec un réveil vers 1h du matin et puis 6h30-7h, ce qui me convenait tout à fait... SAUF QUE depuis 4-5 nuits, il recommence à se réveiller toutes les heures entre 3h et 7h du matin et je commence à ne plus apprécier du tout ces réveils! En plus, il s'excite sur mes seins, les triture, les tire, appuye dessus, essaye de se coucher desssus, se retourne avec le téton en bouche... J'ai mal, je lui répète et re-répète mais si je lui retire le sein il hurle en disant "enco tété, enco lè lè" jusqu'à ce que le sein soit de nouveau dans sa bouche.... Je suis crevée et j'ai tendance à le repousser un peu agressivement depuis quelques nuits... :( Est-ce que le fait qu'il tète toutes les heures fait qu'il n'y a plus autant de lait? Est-ce que je devrais lui proposer une tasse de lait végétal à 4h du matin pour qu'il se calme et se rendorme plus sereinement jusqu'au matin? Je suis perdue sur ce coup... ou alors tout cela n'a rien à voir avec ma grossesse et ce serait encore les dents??
     
    Tags:
  2. cerise

    cerise Modératrice Adhérent(e) LLLF

    La diminution de la lactation peut arriver tôt... Ça varie d'une mère à l'autre, d'une grossesse à l'autre...
    Il est possible aussi que ton fils "ressente" les changements et qu'il éprouve le besoin de resserrer le contact avec toi.
    Tu peux effectivement lui proposer une alternative (ne serait-ce que de l'eau, ou autre chose si l'eau ne suffit pas)...
     
    Liliju aime ce message.
  3. Cerisia

    Cerisia Hyperlactation

    Je reviens par ici... parce que la situation ne s'améliore pas! Il se réveille de nouveau toutes les heures, 2h maximum... Cette nuit fût très pénible pour moi! Endormi à 19h30, micro réveil à 21h30 sans intervention nécessaire (ouf) puis réveil à Minuit trente en hurlant tétéééé... Je m'allonge à côté de lui, lui donne le sein et serre les dents pour les premières secondes très douloureuses, sauf qu'il ne veut plus lâcher, pleur tétéééé dès que j'essaye de lui retirer le téton qu'il serre entre ses lèvres et ça a duré jusqu'à 1h15. On se rendort, réveil à 3h30 même cinéma jusque 4h, réveil à 5h30 et là je n'ai même plus réussi à lui retirer le sein de la bouche jusqu'à son réveil à 7h du matin, les tétons en feu, les larmes qui coulent de mon côté... JAMAIS je n'aurais pensé en arriver là! J'avais envie de le frapper, de le repousser, de m'enfuir de ce lit. En y repensant, j'ai de nouveau envie de pleurer! :confused:

    On avait tenté la tasse de lait à la place d'une tétée, il ne la refuse pas... mais ça l'avait complètement réveillé et on a dût attendre 3h qu'il se rendorme, ce n'est pas une solution non plus!

    Moi qui aime tant dormir près de lui, je vais tenter l'éloignement, je vais tenter de ne plus dormir près de lui pour voir si l'éloignement diminue la tentation... J'ai aussi l'impression que le moindre mouvement de ma part (tirer la couette, changer mon bras de position...) le fait se retourner vers moi et chercher le sein! Du coup, si je quitte le lit et rejoins le mien, peut-être qu'il dormirait plus longtemps (minimum 2h) et que je pourrais reposer mes seins car là ce n'est plus possible pour moi même si je le regrette vraiment car jusqu'à maintenant, les 24 mois d'allaitement se sont super bien passés (après la mastite de ma première semaine d'allaitement). Et puis je sens que je dois me ménager pour l'arriver du petit deuxième, même si ce n'est pas pour tout de suite. Je me rends bien compte qu'il va y avoir une séparation avec mon aîné, je ne pourrai plus accourir à ses moindres demandes, il devra s'autonomiser un tout petit peu et je crois que cette étape commence déjà maintenant! J'ai peur aussi de ne plus avoir envie d'allaiter le petit maïs en préparation si je reste sur ses sensations et sentiments négatifs avec mon fils! Et puis, pour me rassurer, je me dis que 25 mois d'allaitement, c'est déjà honorable comme allaitement pour un premier enfant et qu'il en aura bien profité! J'ai aussi très peur de gérer ses pleurs de frustration si je lui refuse le sein... surtout la nuit! Car la journée il ne réclame plus sauf à 18h avant le repas du soir.
     
  4. Moumoune64

    Moumoune64 Lactarium Adhérent(e) LLLF

    Le papa pourrait-il t'aider la nuit ? Prendre le relais pour les réveils, négocier avec toi ce qui te paraît convenable pour l'allaitement et ton besoin de repos aussi.
    Je ne suis pas dans ta situation... Enceinte oui mais plus d'allaitement vu qu'il s'est sevré pile avant la grossesse. Mais crois comprendre ton ressenti, allaiter avec des seins devenus trop sensibles et à une fréquence soutenue ne m'aurait pas convenu non plus.
    Que veux tu faire ? Sevrer ton fils la nuit ? Sevrer totalement ?
    Personnellement je pense que l'intervention du papa pourrait t'aider, aussi expliquer à ton loulou que tes seins son sensible et qu'il peut téter mais pas longtemps ou un certain nombre de fois par nuit (enfin je propose mais c'est à toi de voir ce qui vous convient comme négociation), bien lui expliquer ce qui sera possible pour la nuit à venir au moment du coucher (ici ça avait bien marché après le voyage au Japon il se réveillait pas mal et on le prévenait.. Maman vient une fois, donne le titi s'il faut mais ensuite le titi fait dodo et c'est papa qui viendra te faire un câlin).
    Courage a toi
     
    Liliju aime ce message.
  5. Liliju

    Liliju Lactarium

    Bonjour @Cerisia,

    je comprends ton désarroi car j'ai partagé cette situation: une petite fille de 20 mois pendue à mes seins alors que j'étais déjà enceinte du deuxième et avec les tétons en feu, ajoutons à ça la fatigue de la grossesse et le stress d'un déménagement prévu et on a un cocktail explosif!

    Je pense que ton fils sent le changement, peut-être dans la quantité de lait mais aussi sûrement au goût.
    Ce changement doit lui faire peur et il a besoin d'un petit retour en arrière pour arriver à dépasser sa peur...
    Donc courage tout ça n'est que provisoire, et je te trouve trèèès patiente avec ton bébé quand je lis la nuit que tu as passé! Moi j'avoue avoir craqué pour moins que ça :oops:...

    L'idée du papa qui intervient, du dialogue avec ton fils est intéressante, et ça vaut le coup de tenter; mais pour ma fille ça n'a pas marché :(...

    Ce qui a marché pour nous en revanche c'est de chanter. J'ai toujours chanté pour ma fille (déjà pendant la grossesse) puis très régulièrement toujours la même chanson qui l'apaisait. Donc pendant qu'elle tétait je chantais "notre" chanson (mon idée était qu'elle fasse une association d'endormissement), ça a duré un bon mois, puis progressivement j'ai fait téter en chantant puis arrêté d'allaiter toujours en chantant mais en berçant, et au bout d'un moment je n'ai plus eu besoin d'allaiter, mais il fallait encore que je la berce en chantant (et c'était pas facile non plus car j'avançais dans ma grossesse et je devais la porter, ça tirait bien parfois o_O). Enfin elle a fini par ne plus se réveiller au bout de 3-4 semaines après la fin de l'allaitement.

    Je ne sais pas si ça peut t'aider mais ça peut être une piste supplémentaire...

    Ce qui m'a aidée aussi c'est de me dire que je ne peux pas tout pour mon enfant.
    Ca a été dur à admettre mais c'est ainsi. Il est des chagrins contre lesquels je ne peux rien. Et quand on est enceinte on a l'obligation de se protéger pour protéger son bébé, on doit aussi penser à lui faire une place et ça peut être dur avec un aîné qui tète encore.
    Personnellement je n'ai pas réussi à me projeter en maman allaitant mes deux enfants, je ne suis pas sûre que j'aurais pu faire assez de place pour mon deuxième, mais peut-être ton projet est-il différent? Peut-être envisages-tu un co-allaitement?
     
  6. bad mom

    bad mom Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Tu peux peut être aussi tenter un minuteur pour limiter la durée de la tt ?
     

Partager cette page

Chargement...