1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Besoin de soutien moral (et de conseils pratiques)

Discussion dans 'Travail et allaitement' démarrée par #MadameRêve, 2 Mars 2018.

  1. #MadameRêve

    #MadameRêve Hyperlactation

    Bonsoir,
    je n'ai pas l'habitude de poster sur un forum mais ce soir, je me sens très angoissée, ce qui n'était pas arrivé depuis longtemps, et j'ai vraiment besoin de soutien et de conseils ! Je ne suis pas sûre de poster au bon endroit car plusieurs sujets sont évoqués...
    Avant tout, je suis maman depuis un peu plus de 6 mois, pour la première fois, d'une petite fille.
    Pour camper un peu le décor, je me suis sentie, dès le 4e mois de ma grossesse, très proche d'elle, pratiquant une sorte d'haptonomie improvisée, lui parlant beaucoup, etc. et j'ai vécu sa naissance comme une retrouvaille. Depuis qu'elle est née, on passe beaucoup de temps ensemble, on est dans une relation très joyeuse, proche.
    Les 1ers mois de sa naissance ont été très intenses (forcément), avec notamment un début d'allaitement pas très serein et l'impossibilité de la coucher dans son lit.
    J'étais (et suis) convaincue des bienfaits du maternage et de la réponse systématique à ses besoins et je m'y suis lancée à fond, encouragée par l'idée que ça ne durerait pas.
    Et effectivement, juste avant ses 3 mois, la puce a fait sa première nuit (7 heures), puis pendant presque 1 mois, les a succédées. Pas des nuits de rêve hein, mais elle dormait d'avantage que les 4 heures d'affilées qu'elle faisaient depuis sa naissance (je mesure seulement aujourd'hui à quel point c'était déjà merveilleux :D !) : 6/7/8 voire 9 heures en début de nuit.
    Et puis... et puis j'ai repris le travail.
    Avec plusieurs particularités :
    - un travail ponctuel (donc pas tous les jours et pas à temps plein, aussi bien en semaine qu'en WE),
    - dans le milieu du spectacle (donc horaires atypiques, variables d'une vacation à l'autre, pouvant être fractionnées dans la journée),
    - le père à la maison pouvant s'occuper de notre fille,
    - un bébé refusant de manger en mon absence et hurlant à la mort (les pleurs ont rapidement cessé mais elle a tjs refusé de boire du lait autrement malgré TOUS nos essais).
    Bref. Au bout de 3 semaines, les nuits se sont sensiblement modifiées : elle dormait tjs minimum 4 heures d'affilées en 1re partie de soirée mais elle se réveillait davantage en 2nde partie. Puis elle s'est réveillée de plus en plus tôt. Puis de plus en plus souvent. À ce jour, 3 mois après, elle se réveille toutes les heures dès le début de soirée.
    Comment dire... :)
    A la même époque que la réduction des nuits, on a remarqué aussi plusieurs changements dans son comportement, qui ressemblent beaucoup aux signes de l'angoisse de séparation :
    plus de sourires aux inconnus, refus des bras autres que les miens, vite fait ceux du père mais pas à plus de 4 pas de distance de moi (on a compté), peur de prendre le bain, refus d'être couchée dans son lit, grande difficulté à lâcher prise et à s'endormir avec moi.
    Question 1 / L'angoisse de séparation, décrite comme étant vers 8 mois, est-ce possible à 4 mois et demi ???

    Et s'il y a des améliorations à ce jour (elle re-sourit vaguement aux inconnus - non mais sinon, c'est une fille adorable je vous assure !, va sans plus de pb dans les bras de son papa), nous sommes à un stade de proximité qui me pose question : cododo systématique chaque nuit et portage pratiquement toute la journée, hors périodes de jeux sur le tapis mais lors desquelles je suis à côté d'elle, tjs grande difficulté à lâcher prise pour s'endormir.
    Question 2 / Dans quelle mesure est-ce que le cododo empêche-t-il l'apprentissage du sommeil autonome ? Comment le bébé peut-il parvenir à passer d'un cycle de sommeil à l'autre seul s'il a la possibilité de téter dans 1 demi sommeil ?
    Car j'envisage volontiers le cododo, ne serait-ce que pour ma survie, mais je l'envisage comme une solution provisoire. Or n'y a-t-il pas un 'piège' qui peut se créer ?

    Question 3
    / Si le besoin de réconfort de ma fille, presque 2 mois après, reste aussi fort (je dirais même qu'il s'intensifie), cela ne voudrait-il pas dire que je me plantequelque part ?

    Je cherche beaucoup de soutien moral dans mes lectures car c'est très important pour moi de ne pas peser sur ma fille, de ne pas lui en vouloir d'une situation que je sais normale chez les bébés : ne pas faire ses nuits, avoir besoin d'être rassurée. Mais je me sens découragée de voir que ça dure aussi longtemps et d'avoir le sentiment que ça empire (je n'aime pas ce vocabulaire mais là ce soir, c'est mon ressenti) et j'ai besoin d'un soutien plus personnel...Car je me sens perdue dans ma façon d'aborder la situation.

    En effet, là présentement, je viens de recevoir mon planning et il ne ressemble à rien. J'ai qqs marges de négociations mais ça ne réglera pas tout. Je suis susceptible d'être absente à TOUS les moments de la journée (entre 8h et minuit) dans les prochaines semaines et je n'arrive plus à envisager de quelle façon organiser une journée type. En gros une routine. Pour les repas. Pour le soir. Pour le sommeil.
    Bref, j'ai besoin d'un coach de vie je crois...

    Question 4 / Comment envisager une routine rassurante pour ma fille sachant que je suis susceptible de ne pas être là à tout moment de la journée ? (vous avez 4 heures)
    Question 5 / Elle est diversifiée depuis ses 4 mois et demi à la purée/compote/yahourt. Puis-je remplacer mes tétées par ces aliments aussi bien le midi que le soir ? (L'alimentation est aussi un grand sujet de perdition pour moi)(j'ai oublié de préciser que lorsquae je suis à la maison toute la journée, ce qui arrive aussi régulièrement, elle demande à téter toutes les 2 heures, jour et nuit)

    J'espère que la formulation des questions ne paraît pas trop incisive, je le fais aussi pour clarifier ma pensée. Je mesure que c'est un long message, j'espère ne pas exagérer. Merci à celles qui auront le courage de me répondre !

    Bénédicte
     
  2. ParisianLawyer

    ParisianLawyer Modératrice Adhérent(e) LLLF

    Bonjour @#MadameRêve

    Deja bienvenue :)

    Tu as frappé à la bonne porte ;)

    J'ai tout lu mais j'ai du boulot à finir donc ce sera bref (pour l'instant ;) ) (j'ai pas 4 heures maintenant :p )

    Question 1: je ne pense pas a l'angoisse de separation à cet age (le mien l'a fait à 12 mois) mais j'ai deja entendu des mamans sur le forum parler de grands changements du sommeil à 4 mois en raison des apprentissages/ decouvertes. Ca concerne je crois @Jujumeo (mais je peux me tromper)

    Question 2 : je ne pense pas que le cododo soit un piège

    Ici cododo occasionnel (+++ en fin de nuit quand il etait petit, aujourd'hui c'est rare mais ca arrive) mais ca n'a jamais empêché mon bébé de dormir seul

    Question 3 : ton bébé est encore perit5et de maniere generale, certains ont besoin de contacts +++ par rapport aux autres, surtout de leur maman ;)

    Question 5: bp de mamans ici qui travaillent poursuivent l'allaitement avec le bebe qui a leur lait quand elles sont pas la et "open nibard" quand ils sont avec elles :)

    Ma question à moi : est ce que t'as deja entendu parler des bebes BABI ? Ca t'evoque qq chose ?

    Désolée de ne pas pouvoir faore plus long (pour l'instant :) )
     
  3. #MadameRêve

    #MadameRêve Hyperlactation

    Bonsoir !
    Avant tout, un grand merci pour vos réponses et votre gentillesse, ça m'a fait beaucoup de bien et ça m'a bien rassurée sur plusieurs points (notamment le cododo, j'avoue que le dernier exemple est très encourageant ;) )

    @ParisianLawyer, oui, j'ai bien entendu parler des BABI. Ce qui m'avait éloignée de cette idée est que j'avais l'impression que ça concernait des bébés qui pleurent beaucoup (or ma fille pleure relativement peu au quotidien sauf exceptions, ne se réveille jamais en hurlant, et est facilement consolable) mais peut-être est-ce que je me trompe ?
    C'est vrai que je reconnais la puce dans certaines descriptions, notamment celles concernant la tonicité et son attachement, mais je n'ai pas l'impression que ce soit un bébé globalement anxieux ou hypersensible (mais peut-être à nouveau est-ce que j'ai mal saisi ce qu'était un BABI ? Ou ce que me dit ma fille, aussi, c'est possible ;) )

    @Marnie, merci pour ce que tu dis à propos de la nourriture, ça retire un sacré poids ! Je crois que je suis tombée sur de mauvais conseils de la part d'une puéricultrice de la PMI (qui en plus nous avait dit ''Et en plus elle réclame vos bras ? Eh bien ça promet !'') qui m'ont beaucoup embrouillée > pas de purée/compote fait maison, pas de pomme de terre en liant, pas le soir. Je préfère carrément ce que tu me dis ;)

    Pour finir de te répondre, avec le père, ça se passe mieux (plus de pleurs ou très peu, endormissement bien plus facile qu'avec moi) par contre, vu qu'on n'osait pas lui donner autre chose à manger le soir pour remplacer mon lait, elle s'est tjs endormie plus ou moins à jeûn, et plus tôt dans la soirée.

    Je ne peux pas développer plus longuement ce soir, mais à nouveau, merci !
    Bénédicte
     
    Dernière édition: 3 Mars 2018
  4. ParisianLawyer

    ParisianLawyer Modératrice Adhérent(e) LLLF

    Pour la pdt : ma crèche me donne aussi en liant donc il en a eu des 4 mois et demi, aucun souci à 6 mois :)
     
    Marnie aime ce message.
  5. #MadameRêve

    #MadameRêve Hyperlactation

    Oui, on a finalement arrêté d'écouter la puer (on s'adresse à d'autres) et on est passé à la pdt & au fait-maison. J'ose pas encore prendre beaucoup d'initiatives mais ça va venir !
    C'est fou, j'ai beau ne pas me sentir globalement stressée (sauf pic ;) ), je me rends compte parfois que j'ai en fait une pression permanente et parfaitement inutile (genre, ces foutues pomme de terre ! ). J'ai aussi parfois peur de rater un coche que j'aurais ignoré et de réaliser qu'à 5 ans, je n'ai jamais pensé à faire un truc hyper important et raté une étape fondamentale et évidente ("QUOI ?? Elle n'a jamais eu de doudou ?? Mais elle ne peut pas rentrer à l'école dans ses conditions, désolés...")...
    Bref, je trouve ça pas si évident de trouver la démarche qui nous convient (en terme de santé, surtout) etde garder confiance !

    @Marnie, je suis totalement d'accord avec toi, concernant l'impression qu'il faut tout de suite attendre à l'enfant qu'il se débrouille tout seul au risque sinon de 'mauvaises habitudes'. Ou de l'attitude parfois carrément méfiante qu'ont certains adultes vis-à-vis des bébés ("c'est des tyrans, fais gaffe")
    Je suis heureuse d'être avec qqn qui est aussi très partant à l'idée de faire autrement que nos modèles éducatifs, loin d'être horribles hein, mais classiquement basés sur les schémas d'autorité de type 'si tu pleures va dans ta chambre' et une tape sur la main pour dire que c'est interdit ! Et qui m'a fait confiance à propos du maternage.

    A propos du sommeil, c'est vrai qu'elle a 2 dents qui sont sorties il y a 1 mois et qu'une bronchio est apparue ensuite (et actuellement, de la toux la nuit, encore)...
    Question bête : comment on repère les pb de reflux ?
    En fait, Leïla ne se réveille jamais en hurlant : elle nous réclame par de petits gémissements (qui s'intensifient si on rapplique pas). De ce fait, je n'ai jamais privilégié l'hypothèse d'une douleur (sauf dent et glaires) mais plutôt la difficulté à passer d'un cycle à l'autre seule. Mais peut-être est-ce que je me trompe ?

    Je dois filer, c'est la 'sieste' !
     
  6. ParisianLawyer

    ParisianLawyer Modératrice Adhérent(e) LLLF

    J'ai oublié de réagir tellement c'est énorme: bien sur que tu peux lui donner du fait maison :rolleyes:

    Sauf rare exception (genre pendant nos vacances au japon) mon bébé n'a que ca a la maison et la crèce propose aussi bp de fait maison

    Et mon fils n'a pas de doudou (15 mois et demi ;) )
     
  7. #MadameRêve

    #MadameRêve Hyperlactation

    Voilà ! Nan mais on est d'accord, c'est n'importe quoi o_O !
     
  8. ParisianLawyer

    ParisianLawyer Modératrice Adhérent(e) LLLF

    Ah et si elle ne se réveille pas en hurlant de faim, tant mieux, ca veut juste dire que tu l'allaites bien aux premiers signes d'éveil :)
     
    #MadameRêve aime ce message.
  9. Sorcelica

    Sorcelica Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    D87AE83A-A81B-4324-A1A9-89F6D7EF040F.jpeg
    Tiens pour te rassurer je files des frites pour 17h au mien promis c’est pas un tyran :p
    Avec de la mayonnaise pitié n’appeller pas les services sociaux
    Ecoute personne que ton instinct et ton bébé quand raph a piquer mes frites il avait 4 mois et demi j’ai recracher mon coca par les narines quand je l’ai vu enfoncer la frites dans sa bouche.
    Le lendemain je lui ai fait une puree de carotte (bah oui faut bien faire les chose moi aussi j’ai un medecin un peu envahissant)
    Bah la puree de carrotte il en a pas voulu
    J’ai trouver la DME/ les recommandation canadienne et des le lendemain il avait courgette+ foie de veau et il a manger ! (J’ai un gourmand moi)
     
    Marnie, ParisianLawyer et Christine13 aiment ce message.
  10. Sorcelica

    Sorcelica Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    et pour la question sur le cododo
    Oui je lis en diagonale les post j’avais pas vu que tu te posai ce genre de question
    Ici raph a dormi jusqu’a 17 mois dans mon lit je dirai meme plus il dormai le sein dans la bouche. (Moi je dormai lui je sais pas trop on changeai de cote toutes les heures sa fait un peu haché mais j’ai survecu)
    Aujourd’hui il a 20 mois il dort dans son lit et en plus toute la nuit (23h-8h du matin) sans interruption
    La transition c’est fait a ma demande j’etait genre hyper determiné je lui ai dit que maintenant il ne dormirai plus avec maman. (La j’ai decouvert l’enfert respect a celle qui ne font pas de cododo, je me suis lever 8 fois par nuit mais il dormai dans son lit) 2 semaine apres j’ai dit c’est fini tu aura plus la tété la nuit maman elle est fatigué ( les reveils on progressivement diminué) et voila ou j’en suis :)
    Bref ya pas d’habitude et quand vous serez prets vous changer puis c’est tout
     
    Marnie aime ce message.
  11. Christine13

    Christine13 Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Bonsoir @#MadameRêve

    Moi aussi un message pour te rassurer sur ta manière de faire :)
    Moi aussi je bossais dans le spectacle (cirque) et bien je n'ai pas eu ton courage ! C'est moi qui suis à la maison et mon mari qui taffe!
    Mais tu vois nous ne sommes pas dans la même situation et pourtant à 4 mois les nuits ici aussi ont complètement changé! @Marnie a vu juste ;)
    On était à 3 reveils par nuits jusqu'à 3 mois puis il a diminué progressivement jusqu'à faire des nuits sans réveil, jusqu'à 9h de sommeil. Je l'entendais se rendormir en suçant son pouce. Et presque d'un coup réveil toutes les heures comme si le pic des 3 mois avait été décalé d'un mois. Impossible de le poser aussi pour les siestes (il dormait dans son landau à côté de mon lit).
    Je l'ai pris dans le lit avec nous et je l'ai gardé sur moi pour les siestes. J'ai découvert LLL, j'ai compris que j'avais surtout beaucoup de problèmes dans mon allaitement à cause d'un ref causé par un traitement hormonal.
    En te lisant j'ai vraiment le sentiment que ta fille fait tout pour compenser ton absence. Pour elle qui n'a aucune notion du temps, car tu pars tu pars. Elle n'a aucune moyen de savoir que tu reviens. Malgré la présence de papa... Mon pédiatre à l'habitude de dire qu'il y a maman le soleil et les autres sont vaguement des planètes qui tournent tout autour...
    Ici je dors encore avec lui et je crois que personne ne veut arrêter. Pour les siestes en revanche il a accepté presque du jour au lendemain de se détacher et dormir sans être collé à moi vers 10 mois et sans que je fasse quelque chose dans ce sens. Pour te dire qu'il est juste impossible que tu donnes de maivamauv habitudes à ton bebe. Par contre tu la rassurés autant que tu peux et c'est bien l'essentiel je triuve.
    Quelques lectures que nous partageons souvent sur ce forum et qui pourront te rassurer je l'espère : les livres de Carlos Gonzalez et Isabelle Filliozat.

    Donc je dirais pas l'angoisse de séparation mais elle profite de sa maman un max, pas d'apprentissage du sommeil mais ta présence qui la rassure les besoins et envies de bébé changent il y aura des allers et retours, des hauts et des bas, mais aucun piège. Pas de routine nécessaire selon moi mais bien répondre aux appels de bébé lui montrer que celui qui est là répond toujours présent. Le lait doit rester son alimentation principale jusqu'à ses un an alors j'aurais tendance à proposer encore mais je comprends qu'insister soit compliqué...
     
    line_eleane, Marnie, Elyuna et 1 autre personne aiment ce message.
  12. Marnie

    Marnie Lactarium Adhérent(e) LLLF

    Bah si les pesées de compotes sont rassurantes, rien n'empêche de peser :p C'est comme peser les bébés eux-mêmes très souvent : y en a que ça rassure, d'autres que ça inquiète. Pour la nourriture moi j'étais mal à l'aise au début aussi, parce que je trouvais ça beaucoup moins instinctif que l'allaitement. On aurait dû attendre que bambin mette la main dans les plats (vu que dans notre cas il n'y avait pas de facteur d'urgence).

    @ParisianLawyer propose un sujet utile avec des idées de compotes et purées maison ici.

    Sinon dans ma crèche ils proposent les purées non pas "toutes-en-un" (comme c'est le cas dans l'industriel notamment où tu as un mix légumes+ féculents + viande par ex.), mais tout séparément, par exemple les protéines sont à part des légumes : ça permet que les petits s'approprient le goût des aliments "simples" et gèrent leur quantité sur chaque groupe alimentaire. Je ne sais pas dans quelle mesure le fait que la petite puisse gérer peut vous aider à être plus sereins avec ces histoires de nourriture ? (Dans l'idée qu'ils sont assez instinctifs, ces petits, pour manger ce dont ils ont besoin, en qualité comme en quantité) ? Après je ne sais pas si ça fait partie de la problématique ou pas ("A-t-elle ce qu'il lui faut pour satisfaire ses besoins ?") ou si le problème est "seulement" "Est-ce que je prends des risques à donner/pas donner ceci ou cela" ?

    (Non ton titre est bien, il y a les tags sous ton premier post de toute façon ! D'ailleurs avec le tag cododo, tu trouveras pas mal de témoignages.)
     
    Christine13 et ParisianLawyer aiment ce message.
  13. Christine13

    Christine13 Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Je suis heureuse de lire que nous arriverons à vous apporter un peu de réconfort :)

    Moi je suis du genre à tout noter, ça m'a bien rassurée toute la première année. Pour la nourriture, j'ai pesé au début mais là j'ai trouvé le truc trop pesant. Et puis c'était pas trop son truc la bouffe à Esteban.. ça s'est amélioré quand je suis passée en dme et que j'ai surmonté mes appréhensions avec les fausses routes. J'ai un peu naïvement suivi les recommandations du pédiatre qui m'a dit que vers 6 mois je pouvais commencer mais rétrospectivement je pense que pour d'autres enfants je ferais plus attention à leur réaction face à la nourriture : sont-ils tentés par ce qu'il y a dans notre assiette ?

    Je sais bien qu'à ma place ça paraît très facile à dire mais un des meilleurs conseils que j'ai reçu via ce forum c'est faire confiance à bébé : oui il sait ce qu'il veut et ce dont il a besoin. C'est un peu au début mais une fois que tu as lâche prise et que tu te laisse guider ça va mieux. Des fois tu as des petites bouffées de panique à cause d'un problème : mon mari, ma famille et LLL m'ont beaucoup aidée à relativiser :)

    Oui Gonzalez je trouve qu'il est génial ! :)
     
    ParisianLawyer aime ce message.
  14. Klr

    Klr Colostrum

    Bonjour à toutes,
    Tout d'abord, je n'ai lu que que le 1er post de Bénédicte, parce que je viens d'arriver dans la conversation comme un cheveux dans la soupe :) et qu'il y a beaucoup à lire. Mais je voulais réagir devant le désespoir d'une maman !
    Les bébés restent des personnes et chaque personne est différente, donc il n'y a pas de façon de faire type... C'est un conseil/ constat qui ne m'a pas aidée moi non plus au début... mais qu'on m'a souvent dit et qui est finalement vrai. Il faut observer bébé, voir ses difficultés pour l'aider et ses points forts pour l'encourager. On peut tester les conseils d'autres mamans en tenant compte de notre connaissance de notre enfant et en se faisant confiance, afin de trouver la solution, mais ça ne marche pas toujours du 1er coup.

    Question sur l'angoisse de la séparation (et question routine)
    Je ne crois pas, à cet âge, qu'il y ait angoisse de la séparation. Vous décrivez avoir établi une relation de proximité très forte avec votre petite avant la reprise de votre travail. Je pense tout simplement que ce changement l'a chamboulée. Vous n'avez pas à en culpabiliser et il faut simplement trouver le nouveau rythme qui la mettra en confiance. Vous êtes le socle de confiance de votre bébé. Pour le moment, elle ne vous voit pas comme une autre personne mais comme un prolongement rassurant d'elle-même. Il faut donc la rassurer ! Et il y a des enfants qui ont besoin de plus de câlins que d'autres. En ce moment, je suis un peu la soupape de décompression de mon fils de 9 mois, quand il est hyperactif ou énervé. Il réclame un gros câlin pendant parfois 10mn, le temps de redescendre. Et ça ne le frêne en rien dans son autonomie, bien au contraire ! Le Papa peut utiliser les mêmes techniques que Maman quand elle n'est pas là. Ca peut être une manière de tapoter le dos pendant un câlin, une chanson, garder un doudou... Par contre, si c'est Papa qui gère le quotidien et que vous avez des horaires aléatoires, je dirais que c'est le papa qui est désormais plus à même d'apporter le rythme sécurisant dont votre fille a besoin. Si votre enfant trouve sa routine quotidienne avec son papa, elle appréciera d'autant plus les moments passés avec vous !

    Il y a eu une période, autour des 6 mois de mon fils, je crois, pendant laquelle il a perdu toute autonomie et ne voulait plus décrocher de mes bras. Ca a duré non stop 3 semaines et je n'en pouvais plus. Puis j'ai compris que je ne l'aidais pas en le gardant tout le temps à bras et j'ai changé ma façon de faire. Je le mettais le matin avec ses jouets préférés sur notre lit, pendant que je pliais le linge, en l'ignorant presque et en montrant une vraie concentration sur ma tâche. Il me regardait, intrigué, pendant un bon moment, en râlant parfois un peu puis, rassuré tout de même de me voir à proximité, il jouait seul. Lorsqu'il avait l'air très concentré dans son jeu, je m'absentais de la pièce en allant ranger un vêtement dans la pièce à côté (et en gardant toujours un oeil sur lui). Au fur-et-à-mesure, j'augmentais le temps d'absence. Quand je le voyais tilter sur mon absence de la pièce, je revenais avant qu'il ne s'en plaigne, en faisant mine d'être toujours occupée à ma tâche de pliage et rangement. Comme si tout allait bien, tout était normal. Ca a fonctionné ! Petit à petit, il a repris goût à redécouvrir ses jouets seul et à ne plus être inquiet quand je m'éloignais quelques instants.
    Il faut garder en tête que votre petite peut ressentir vos angoisses. Si vous avez confiance en vos choix de vie, en votre enfant, que vous êtes sereine dans votre relation avec elle, elle sera elle-même sereine !

    Un conseil qui m'a terriblement aidée pour que mon fils refasse ses nuits et qui peut-être appliqué pour tous les moments de la journée (siestes, repas...), c'est le rituel. Pour que bébé soit bien dans son rituel du soir, nous avons même mis en place un "prérituel". Voici comment ça se passe :
    - entre 18h/18h30 et 19h, moment d'activité intense avec Maman, Papa ou les 2. On met de la musique joyeuse, on fait rouler la balle de l'un à l'autre, on fait des guilis pour évacuer le stress potentiel de bébé par le rire aux éclats, on fait du bruit avec les instruments de musique... bref, on s'amuse beaucoup et on prend plaisir à être ensemble.
    - vers 19h, on "redescend" progressivement, on commence à fermer les lumières trop fortes, on met des musiques plus calmes, on fait un gros câlin pour se relâcher.
    - vers 19h15, bain si c'est le soir du bain (et on laisse à bébé le temps de bien apprécier ce moment, d'être en confiance et de s'y détendre) et pyjama.
    - 19h40, on dit aurevoir aux voisins et à la rue en fermant les rideaux et stores, à Papa et Maman en faisant un bisou rapide, puis direction chambre. En arrivant, on allume la petite lumière douce qui fait des points lumineux au plafond et on les observe en silence, on ferme le rideau en disant un dernier aurevoir aux voisins et on s'asseoit sur une chaise pour ouvrir un petit livre musical pour le soir, bébé assit sur les genoux et qu'on sert très fort pour un dernier câlin. Puis bébé tète et s'endort juste après, vers 20h00. On le berce 5mn en chantant doucement et on le couche dans son lit.
    Ca ne marche pas à tous les coups au début, mais ça a marché le 1er soir pour nous ! Et il a bien compris qu'il allait se coucher pour un gros dodo.
    Le rituel, fait sereinement par Papa et Maman, met bébé en confiance. Ca peut marcher même pour le baiser sur le front quand vous allez travailler !
    Les bébés étant des éponges à émotions, si vous appréhendez, ils appréhendent, si vous êtes nerveux, ils sont nerveux... Je me suis même aperçue que, les jours de grande fatigue où j'avais hâte que bébé soit couché, et bien ça ne marchait pas. Il ressentait ce petit agacement en moi.

    Les bébés traversent différents stades tous les 3-4 mois. Tout est remis en question. Donc pas d'inquiétude s'il faut tout recommencer dans quelques mois !

    Question cododo
    Notre fils commence ses nuits dans son lit et les termine dans le nôtre. Une question de paresse sur la 1ère tétée du matin :) Avant la mise en place du rituel, on le couchait dans notre lit ou dans son berceau dans notre chambre. Il faut miser sur la sécurité du bébé, bien sûr. Nous le faisons dormir avec nous parce que nous ne bougeons pas en dormant et nous le mettons au-dessus de la couette. Donc pas de risque d'étouffement ni d'écrasement.
    Je pense que le cododo n'est pas un problème pour l'apprentissage de l'autonomie. Si vous mettez en place un vrai rituel, votre fille le reconnaîtra quand vous la mettrez dans un autre lit dans sa chambre ! Si elle arrive à s'endormir en étant bercée, vous pourrez la déposer où bon vous semble.

    [...]
     
    Mims68 aime ce message.
  15. Klr

    Klr Colostrum

    [...]

    Question réconfort

    Votre fille a besoin de réconfort : il faut lui en donner. Mais peut-être le faire autrement. Essayez de décentraliser son attention sur vous, passez des moments à 3 avec Papa ou dans des groupes avec d'autres mamans et enfants. Quand mon fils a eu cette "perte" d'autonomie dont je parlais précédemment, nous sommes allés dans un groupe parents-enfants. Les parents parlaient pendant que les bébés jouaient sur un tapis central avec plein de jeux. Mon fils était intrigué mais ne décollait pas de mes bras. Je l'ai mis sur le tapis avec un jouet devant lui. Il a observé le jouet qu'il a pris d'une main, mais est resté immobile à regarder les autres enfants. Puis 30sec après : ouinnn !! Je l'ai repris dans mes bras en lui faisant un câlin de quelques secondes et en lui montrant que je comprenais, en lui disant : "Oh, c'est difficile de se retrouver seul face à tous ces enfants", puis lui montrais que j'avais vu tout ce qu'il se passait, qu'il pouvait se rassurer puisque j'étais confiante et je l'encourageais : "Regarde comme ils sont gentils... Tu as vu tous les enfants... tous les jouets... Oh wah ! Allez on y retourne". Ca n'a pas été facile parce qu'il était le plus jeune et que les autres enfants lui chapardaient les jouets qu'il avait devant lui, il a fallu renouveler l'expérience 2 autres fois dans d'autres groupes avec moins d'enfants pour que ça fonctionne. La curiosité finit par l'emporter. Bien évidemment, quand les besoins vitaux de sommeil et d'alimentation sont comblés. Quand bébé est fatigué ou a faim, pas moyen de jouer avec les autres.
    Confiance en vous et votre enfant, sérénité et ça va bien se passer !

    Question alimentation
    Personnellement et pour l'avoir testé sur mon fils, je dirais qu'il est beaucoup trop tôt d'introduire des aliments solides avant 5mois1/2. Mon fils a démarré à 4mois1/2 et ça a été une catastrophe pour son système digestif. J'ai malheureusement persévéré, sans savoir. Je sais maintenant qu'il n'était pas prêt. Son estomac n'était pas mâture. Ce sont les recommandations actuelles. Question d'allergies, etc... Etant bête et disciplinée, je pense qu'une maman qui allaite et n'a aucune allergie, qui mange de tout, offre à son fils davantage que ce que peut apporter la diversification alimentaire. Le lait fait passer des saveurs, des nutriments. On dit que, jusque 9 mois, le bébé pourrait se nourrir exclusivement de lait maternel car, du moment où la maman a des repas riches et équilibrés, le lait contient tous les nutriments dont le bébé a besoin. Quoiqu'il en soit, à 4-5 mois, un bébé prendra au minimum 4-5 repas sur 24h (2 tétées le matin, 1 le midi, 1 l'après-midi et 1 le soir). Un seul repas solide est suffisant, sous peine de carences car le lait maternel est encore plus riche à cet âge (les apports énergétiques et la densité du lait change en fonction de l'âge de l'enfant) et, avant 5-6 mois, une purée de légumes le midi ou une compote suffit. Puis on introduit le solide au goûter. Ca devient purée le midi (légumes, féculents et viande) et compote l'après-midi. Il est important de maintenir les tétées du matin et du soir, d'après ce que j'ai pu lire. Tout est question de convictions personnelles et d'habitudes alimentaires de la famille. J'imagine que le plus important est que l'ensemble des nutriments soit répartis sur la journée, que vous introduisiez le goûter avant ou après le dîner, par exemple. Et votre bébé vous fait savoir quand il est temps de passer à l'étape supérieure. Le mien tête parfois 2 fois le soir en ce moment. Je pense introduire prochainement un dîner.
    Avez-vous pensé à tirer votre lait ? Ca peut être une solution en cas d'absence ou pour déléguer si vous êtes fatiguée. Il m'est arrivé de tirer mon lait pour contrôler la quantité de lait que prenait mon fils quand je pensais ne plus en produire suffisamment... On se rassure parfois comme on peut... Il buvait son biberon dans mes bras. Ca l'a habitué au biberon et son père lui en donne parfois.
    Si elle tète toutes les 2 heures, rien d'anormal. Mon fils faisait ça aussi. J'étais fatiguée mais c'est comme ça. Il y a eu une période à ses 4 mois où il demandait le sein toutes les heures, voire moins, et tétait vraiment. Le pédiatre m'a bien fait comprendre qu'il voulait surtout sa maman et qu'un bébé qui tète sur une fréquence inférieure à toutes les 2h ne cherche pas à se nourrir. Donc votre fille tète toutes les 2 heures parce que ça lui convient, parce que la règle des 3h était encrée dans les générations précédentes mais que chaque enfant est différent. Certains adultes vont faire 3 gros repas dans la journée, d'autres 5 repas... S'il fait trop chaud ou trop sec les fréquences augmentent... Mais peut-être aussi que son repas du midi n'est pas assez consistant... Il faut tester !
    Je pense qu'il ne faut pas forcer la nature de votre fille, mais l'accompagner dans un rythme quotidien qui lui convient, lui donner les repas qu'elle semble aimer et bien digérer. J'avoue que les 6 premiers mois de mon fils ont été compliqués sur ce point. Sans parler des stades dont je parlais plus haut qui chamboulaient tout ce qu'on mettait en place... On avance de 3 pas puis on recule de 2 puis on avance de 5 et on recule de 4 puis on avance de 4 pas... En dents de scie mais on avance !
    J'ai toujours eu peur de lui apporter des frustrations en voulant forcer sa nature. Un bébé qui exprime un besoin que seul un adulte peut combler et qui obtient satisfaction sera un adulte moins anxieux, non ? Il n'y a pas de caprice chez les bébés. Je suis même persuadée que les caprices n'existe finalement pas, même chez les adultes. Il n'y a que des besoins à combler. Et ce n'est pas toujours celui exprimé...
    Une vidéo très intéressante sur la diversification de bébé :

    Bref, je n'ai jamais su faire court, désolée. J'ai écrit ce message par petits moments sur 2 jours !
    Mais, pour résumer, accordez-vous les périodes de repos qui vous sont nécessaires pour apprécier les moments avec votre fille, soyez convaincue de vos choix et soyez confiante. 6 mois, elle est si petite ! Il faut que Papa aille dans le même sens, bien sûr. Si vous observez votre enfant, vous verrez qu'elle vous envoie inconsciemment des signaux pour dire qu'elle a faim, sommeil, envie d'un câlin, besoin de comprendre ce qu'il se passe... besoin de repères.
    Parents zen, bébés zen.
    We can do it !
     
    Mims68, Jujumeo et ParisianLawyer aiment ce message.
  16. #MadameRêve

    #MadameRêve Hyperlactation

    Ohlala, mais je n'avais pas vu ces nouveaux messages (je n'ai pas reçu de notifications, désolée) !
    Je réponds rapidement car je ne peux pas rester longtemps, mais je tenais à vous remercier pour vos derniers messages @Marnie, @Christine13 et @Klr !
    Je vous réponds bientôt :)
     
    Christine13 et ParisianLawyer aiment ce message.
  17. #MadameRêve

    #MadameRêve Hyperlactation

    Ça y est, j'ai un peu de temps pour moi !
    Je ne regrette absolument pas d'être venue sur ce forum, ça m'a vraiment aidée à garder la foi parce que c'est toujours aussi intense !
    Merci pour vos réponses,encore.
    @Marnie , pour te répondre par rapport à l'alimentation, mes problématiques sont plutôt sur les éventuels risques 'à donner/pas donner ceci ou cela", car les premières purées données l'ont beaucoup fait souffrir au moment de la digestion. Mais aussi celle posée lors des vacations qui commencent à 18h et se terminent tard "va-t-elle crever de faim/accepter de manger avec son père/dormir/se réveiller toutes les heures" ?.
    Et merci pour tous tes conseils et exemples

    @Christine13, oui, je note aussi beaucoup (surtout ses rythmes de sommeil) ! Concernant l'envie de Leïla, je sens qu'elle est très intéressée par ce qu'on mange et, de plus en plus, trouve qu'elle se montre bien moins motivée quand on lui propose de la purée.
    Bon, on se sent un peu débordé en ce moment (on a zéro relais, en fait), on arrive difficilement à gérer les courses, ah et on va déménager dans 1 mois (histoire de biiiien achever de chambouler la puce) ce qui fait qu'on n'est pas très bon dans la proposition de nouveaux aliments. C'est quelque chose qu'on met un peu de côté...

    @Klr, merci merci pour votre partage d'expérience ! C'est drôle, je fais parfois presque qu'exactement comme vous (la petite sur le grand lit, moi pliant le linge, quittant la pièce, etc.). C'est vrai qu'en ce moment, Leïla réclame énormément ma présence et c'est épuisant. Effectivement, comme vous dites, je crois que "décentraliser" un peu notre relation pourrait faire beaucoup de bien. On n'a pas osé encore le faire à cause de l'hiver et de sa bronchio. Mais j'ai hâte que le printemps arrive pour faire davantage d'activités à l'extérieur avec elle. Déjà, hier, nous sommes allés tous les 3 à une expo, utilisant le porte-bébé à l'extérieur pour la 1re fois : ça s'est hyper bien passé. En plus, ça a permis que la tétée suivante, un peu plus espacée dans le temps, soit plus efficace.
    Je me reconnais beaucoup dans ce que vous faites, dans votre façon de rassurer tout en montrant qu'autre chose est possible, une fois que l'enfant sera prêt.
    Concernant le tirage, on a essayé de lui donner mon lait en mon absence par tous les moyens (tétines diverses, DAL, cuillère, pipette), ce fut un échec. De plus, c'est une vraie galère pour moi de trouver un créneau pour tirer mon lait...
    " Je suis même persuadée que les caprices n'existe finalement pas, même chez les adultes. Il n'y a que des besoins à combler. Et ce n'est pas toujours celui exprimé..." Ô combien d'accord !

    Merci encore pour vos messages, ça permet de tenir le coup et d'envisager ma reprise cette semaine avec un peu moins d'appréhension.
    Le petit chat vient de se réveiller, faut que je file !
     
    Christine13 aime ce message.
  18. #MadameRêve

    #MadameRêve Hyperlactation

    @Marnie Merci pour ta réponse ! Excellente nouvelle pour les nuits :) !!
    Reprise du travail hier soir, le coucher a été un petit peu long pour le père mais rien de bien méchant, 1 seul micro réveil dans la soirée, puis 3 réveils après mon retour = ce n'était pas arrivé depuis bien longtemps ! On sent bien tous les 3 qu'il faut un peu modifier nos habitudes ;)
     

Partager cette page

Chargement...