1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Allaitement raté, trop de difficulté à m'en remettre

Discussion dans 'Présentations' démarrée par Liyah, 29 Avril 2014.

  1. Liyah

    Liyah Colostrum

    Bonjour les mamans

    Je vous écris, désespérée... J'AI raté l'allaitement de ma fille, cet allaitement qui me tenait tant à coeur, cet allaitement qui me faisait rêver durant ces 8 mois et demi de grossesse.
    J'ai pourtant mis toutes les chances de mon côté, super sage femme conseillère en lactation, cours de prépa à l'allaitement je connaissais tout sur le bout de doigts et j'attendais ce moment avec choix... Le lait coulait même déjà depuis mes 3 mois de demi de grossesse. J'avais hâte§

    Ma fille est née, on l'a posée sur moi, j'ai eu droit enfin nous avons eu toutes les deux droit à cette tété d'accueil si importante.
    Malheureusement notre bonheur de dure pas...
    Des la maternité j'avais beaucoup de mal à la positionner correctement et j'avais les seins en sang. Frein de langue et de lèvre détecté mais la pédiatre n'a pas voulu lui couper (ma fille en a un et va tres bien). On a du attendre 15 jours pour enfin trouver un ORL qui lui coupe.
    Retour à la maison ma super sage femme vient me montre comment placer ma fille correctement mais toujours ses affreuses douleurs.

    Ces douleurs deviennent de plus en plus insupportable, ma puce tête toutes les 2h durant 45 minutes et à beaucoup de mal à atteindre le lait riche j'ai beaucoup de lait... Analyses au labo verdict Staphylocoque, la douleur est la sans cesse je n'arrive meme plus à me savonner les seins.
    Ma fille tête je pleure de douleur je frappe dans des coussins je les mord pour ne pas retirer ma fille de mon sein nourricier et je pleure.. j’appréhende chaque tété j'ai peur.. je n'en profite pas, je suis fatiguée, je ne comprend pas pourquoi c'est si difficile...
    Mon entourage insiste " le lait en poudre est très bien tu n'en peux plus arrête"

    Je n'y arrive plus je suis à bout. Au bout d'un mois je craque...

    Je tente de tirer mon lait mais la douleur ne s'en va pas, je suis sous antibiotique, ça ne m'aide pas.. Je finis par faire des mastites à répétition, bébé tete toujours toutes les 2h durant 45 minutes j'ai 40 de fièvre elle ne dort pas de la nuit je craque, j'abandonne, je pleure, je prepare son premier biberon de LA et c'est la fin

    Je n'arrive pas à accepter, à m'en remettre, j'ai échouée, j'ai privée ma fille du meilleure

    Elle a maintenant 8 mois, je rêve souvent lui donner le sein, je rêve la voir au sein et le lacher pour me sourire, je rêve la voir tirer mon T-Shirt mais tout ça ne se réalisera pas...
    Nous sommes dans le maternage proximal, cododo, écharpe, aucun pleure et cet allaitement je ne l'ai pas, je n'ai pas réussie, j'en pleure encore souvent, comment accepter cet échec...
     
    Tags:
  2. Marielabeille

    Marielabeille Hyperlactation

    En te lisant j'ai à la fois envie de te cajoler et de te secouer. Parce que tu as fait énormément de sacrifices pour ta fille. Je suis sûre que tu es une mère formidable. Et à ressasser cette histoire d'allaitement, en fait, tu gaspilles de l'énergie qui serait mieux employée à faire encore plus pour ta fille. A mon avis, tu n'as pas échoué. Comment va ta fille ? Est-ce qu'elle a l'air malheureuse avec toi ? C'est ça qui compte. Haut les coeurs maman !
     
  3. Aubine

    Aubine Voie lactée

    Ton témoignage m'a emu et je suis sûre d'une chose, ta fille a beaucoup de chance de t'avoir, aurais je été capable d'en faire autant pour mon fils que j'aime tant ? C'est la question que je pose en te lisant... Marie a raison, essaie de ne plus ressasser mais j'imagine combien ça doit être dur... Sois sûre que nos meilleures pensées vont vers toi et ta petite. Comment est elle ?
     
    Dernière édition: 29 Avril 2014
  4. oumiza

    oumiza Hyperlactation

    holala ton message me touche grave je me retrouve un peu dans ce que tu écris.

    pour bébé 1 j'ai rêver d'allaiter mais les douleurs et le sang étaient là ma fille a même arraché un morceau de mon téton berkkk
    j'ai tenu 1 mois a pleurer et souffrir pour le bien etre de ma fille. au final elle perdait du poids donc je suis passé au LA quelle déception, mais avec le recul je me dit que j'ai fait le maximum et que le principal est quelle soit en bonne santé et Dieu merci elle va bien.

    aujourd'hui j'ai une poupette de 4 mois et je peu te dire que la 1ere tétée a été extremement angoissante pour moi j'attendais la douleur lol qui n'est jamais venu mes seins étaient comme "fait" grace au premier allaitement aujourd'hui j'allaite exclusivement et j'en suis très heureuse.

    cet échec a quand mm laissé des séquelles, pendant de long mois je pesais la nourriture de bébé 1 de peur qu'elle soit pas nourri comme il faut, et aujourd'hui j'ai toujours peur que bébé 2 n'est pas une courbe harmonieuse alors avant chaque rdv chez la pédiatre c'est une angoisse de fou; là j'ai une baisse de lait je suis en panique totale je vais l'amener la semaine prochaine a la pmi pour la faire peser j'ai peur.

    bref tout ca pour dire que le principal est la santé du bébé tu as tout fait tu es, j'en suis sur, une super maman :) bravo pour ta persévérance
     
    Dernière édition: 29 Avril 2014
  5. Lili69

    Lili69 Hyperlactation

    Que tes mots sont durs, quelle émotion en te lisant. Moi, ce sont mes accouchements que j'ai ratés. Je me retrouve dans ta douleur, la difficulté de faire le deuil de quelque chose qu'on a rêvé si fort. Alors oui, on est des "bonnes" mamans mais des mamans qui souffrent, avec des blessures si profondes. Un chagrin que peu de gens comprennent car pour eux ces choses sont insignifiantes. Mais je te dirai de la même manière qu'il y a de quoi être fière de toi, de ta volonté à donner le meilleur à ton bébé. Tu as réussi à maintenir le lien par le maternage malgré la déception, la déchirure. Quel courage!
     
  6. Alex71

    Alex71 Montée de lait

    Rassure toi, tu n'es pas la seule à avoir vécu tout cela. J'ai exactement le même ressenti que toi par rapport à bébé 1. Allaité 5 semaines pour finir par une opération chirurgicale pour cause d'abcès. Après de multiples engorgements et mastites, des heures de pleurs et de souffrances dès que bébé tétait, parfois jusqu'à me faire saigner le sein tellement il tirait fort dessus, j'ai fini moi aussi par craquer. Je m'en veux encore aujourd'hui de n'avoir par continuer sur le sein qui fonctionnait mais 3 semaines avec une cicatrice ouverte et une mèche de 30 cm dans le sein m'ont fait baissé les bras. Tout le monde m'a dit que j'avais déjà fait beaucoup pour lui et que 5 semaines de mon lait était déjà super.
    Alors à mon tour, je te dis la même chose. Ton bébé a déjà pu avoir ton lait pendant un mois, dis toi que c'était mieux que rien. Je connais ce sentiment de culpabilité, et 3 ans après il est encore bien tenace, crois moi. Mais avec du recul aujourd'hui, et avec un allaitement de bébé 2 qui se passe pour le mieux, je suis convaincue qu'allaiter doit rester un plaisir et non une torture. Tu as fait tout ce que tu pouvais pour lui, maintenant profite des bons moments avec ta puce et même au biberon, ces moments là restent magiques.
    Courage à toi.
     
  7. fannie

    fannie Hyperlactation

    tu as un deuil à faire celui de ton allaitement que tu aurais voulu différent.

    mais regarde ta fille aujourdhui! n'est elle pas heureuse souriante, bien dans ses baskets grace au maternage proximal que tu lui offres?

    on a toutes un idéal de maternage dans la tête, mais la réalité nous rattrappe, et oui on fait ce qu'on peut du mieux qu'on peut, il faut être tolérant avec soi même et se pardonner nos erreurs, l'essentiel c'est d'essayer d'être meilleur!

    moi dans un registre différent je suis anti fessée et pour une éducation non violent, et je me suis retrouvé à mettre une fessée à mon fils ou à lui hurler dessus... quel choc, quelle deception... mais je suis juste humaine, avec mes faiblesses, alors je m'excuse, je fais tout pour m'améliorer, tout pour ne pas recommencer... et ça marche, je m'améliore de plus en plus! et j'apprends à mon petit que je ne suis pas parfaite, mais que je fais tout pour être meilleur pour lui, et lui m'encourage! il me dit: tu n'as pas crier aujourd'hui maman!ou si j'ai crié, il me dit c'est surement que tu es fatiguée aussi, ce n'est pas facile de ne pas crier quand on est fatiguée... je lui ai appris l'empathie, et c'est agréable de vivre en sa compagnie;

    nous sommes maman imparfaites d'enfants imparfaits...

    peut être auras tu un autre enfant, et tu pourras essayer de prendre ta revanche d 'allaitement, mais tout ne sera pas parfait non plus, c'est la vie
     
  8. fonfec9

    fonfec9 Voie lactée

    Et oui il y a malheureusement...et heureusement toujours de l'inconnu dans la maternité. Ça commence pendant la grossesse et se poursuit bien après. J'ai mis des années à faire le deuil de mes accouchements (3 cesariennes donc je ne connaitrais jamais le plaisir d'accoucher par voie basse et de serrer mes bébés contre moi) et maintenant je me rends compte que l'allaitement est effectivement une expérience fantastique. Mais quand on ne peut plus...on ne peut plus! Tu ne pouvais pas créer une relation maternante en continuant à souffrir comme ça! C'est déjà tellement énorme ce que tu as fait. Est ce que tu ne pourrais pas trouver quelque chose (atelier de massages , bébé nageur...) pour avoir un moment à part, en plus du cododo que tu aurais fait de toutes manières?
    je sais que c'est difficile de se "raisonner" mais la culpabilité ne fait qu'entraver vos relations...il faut arriver à lâcher du lest et profiter de chaque instant.
    Courage..
     
  9. toupidek

    toupidek Période de pointe

    J'ai lu des mots chargés de douleur, de regrets, de reproches et pourtant tellement de courage et de détermination dans ton message : je suis émue aux larmes !

    Je rejoins fannie sur la notion de deuil à faire. As-tu pu partager tout ça avec quelqu'un, le papa pour commencer ?
    Parfois on a besoin de se faire accompagner par quelqu'un d'extérieur, de neutre : médecin, psy, groupe de parole ou autre, capable de rester hors du jugement, d'accueillir nos émotions pour qu'on s'en libère...
    J'ai mis 1 an à faire le deuil de mon accouchement et de mon incapacité temporaire (heureusement !) à recevoir mon fils comme je l'aurais souhaité, en maman aimante. Je reste persuadée que pour moi, la date anniversaire était hautement symbolique, je te souhaite que ce soit plus rapide de ton côté mais parfois, seul le temps permet d'accepter.

    Personnellement, je rencontre beaucoup de femmes (collègues, amies) qui s'extasient quand elles découvre que j'allaite encore mais tout a été simple pour nous sur ce plan là et même dans de bonnes conditions la fatigue physique et psychique est là et c'est dur, surtout les premiers mois ! Alors quand je découvre des histoires comme la tienne (elle ressemble à celle d'une collègue), je suis admirative : la durée d'allaitement n'est rien comparé à l'amour d'une mère pour son bébé lorsque cela amène à des sacrifices comme j'en lis dans ton histoire. Serais-je parvenue aussi loin dans de telles circonstances ? Sans doute pas. Et je suis persuadée que je ne peux bien accompagner mon enfant qu'en étant moi-même dans un état assez serein pour être disponible. Lorsque c'est à nos dépends, en matière de santé (physique ou psychique) en particulier, la limite est atteinte et le choix tellement difficile s'impose de lui même : il faut s'occuper de nous ! C'est aussi une leçon qu'on leur transmet : se respecter permet d'être à l'écoute des autres.

    si tu en as envie, donne-nous des nouvelles de temps à autre
     
  10. Liyah

    Liyah Colostrum

    Bonjour à toutes

    Un grand merci pour vos mots et encouragement. Je pense qu'en parler a d'autres mamans et de l'écrire m'a vraiment fait du bien.. Mon mari m'ecoute mais ne me comprendra jamais comme je le souhaite.

    Merci 1000 fois pour vos mots réconfortant et vos pistes d'idées de sortie.
    Ma fille est géniale si joyeuse et souriante je suis persuadé que le maternage proximal est fait pour nous, elle a tellement besoin de contact vous me rassurez et j'essaie aussi de me rassurer j'ai échouée je ne peux plus rien y faire
    Je dois profiter d'elle au maximum j'ai cette chance d'avoir arrêté de travailler pour le consacrer a elle de tout partager avec elle.
    Je vais voir si je peux trouver des activités comme bebe yoga on essaie la langue des signes en se moment j'espère qu'on y arrivera !

    Avoir pu mettre des mots sur cette douleur, avoir partager avec vous, vous étendre dire que ce n'est pas la fin m'a vraiment aidé. Il fallait que ça sorte et je vous remercie encore pour votre aide.
     
  11. Aubine

    Aubine Voie lactée

    Je suis contente de lire à quel point ta petite semble bien dans sa peau et si bien tout près de toi, avec toi dans ces premiers mois de vie ! C'est génial que tu aies pu arrêter de travailler pour te consacrer pleinement à elle, je ne travaille pas non plus et je me rends compte que c'est un privilège vraiment. Profite bien d'elle, régalez vous ensemble et l'une de l'autre, toutes les activités proposées par les autres mamans sont bien attrayantes et tu m'as donné envie d'essayer aussi la langue des signes

    Bonne continuation à vous 2, mais j'entrevois déjà une route pleine de bonheur, d'amour et de moment complice entre une maman extraordinaire et ça fille tout aussi géniale
     
  12. fannie

    fannie Hyperlactation

    tu peux aussi participer à une réunion LLL, justement pour dire ta deception de ne pas avoir pu allaiter comme tu voulais et rencontrer des mamans qui te comprenront, car peut être que certaines personnes ne coprennent pas ta deception en te disant, mais enfin, ce n'est pas si grave que cela! alors que toi tu as besoin qu'on sache que si pour toi c'était important.

    il n'y a pas " que " l'allaitement!

    tu peux être maternante autrement, moi aussi j'ai fait la langue des signes, des ateliers montessori, la piscine, les ludothèques,la musique , le théatre pour enfants, il y a pleins d'autres moyens de t' éclater dans ton rôle de maman! à toi de trouver ce qui te plait!
     
  13. Struzza

    Struzza Période de pointe

    Bravo pour ton courage Liyah, ton témoignage est très émouvant. Tu as bien fait de venir en parler ici. Il fallait que ça sorte pour que tu puisses être complétement épanouie dans ton rôle de maman... et c'est chose faite :)
     
  14. Meli1

    Meli1 Période de pointe

    Bravo pour ton courage et ta perseverance!! Tu es une maman formidable n en doute pas!!! Ton temoignage est tres emouvant et m a beaucoup touché!!
    Ta fille est est heureuse et epanouie Alors be te culpabilise pas! Plus facile a dire qu a faire..
    Je Pense bien a toi
     
  15. Poupadi86

    Poupadi86 Montée de lait

    Moi je te trouve tres courageuse!!! Jaurai pas tenu plsu loin que la mater

    tu as tout fait pour que cet allaitement dure, mais c'était impossible.. tu ne peux en vouloir a personne, ni a toi ni a ta puce, c ainsi!!!

    Ta puce profite des biberons donnés avec amour, et c cet amour qui compte finalement le plus.. mieux vaut un biberon donné dans la sérénité, le partage, lamour, quune tetee donnee dans la douleur et les larmes.

    jai raté aussi mon 1er allaitement et le 2eme se passe bcp mieux... courage
     
  16. Stephs13

    Stephs13 Lactarium

    Quel courage! Quel amour!!! Ta fille doit être tellement fière de toi
    Je pense que quand tu lui raconteras ça un jour elle en sera émue aux larmes comme nous toutes!!!!!
    J'ai aussi raté mon premier allaitement : je n'avais aucune douleur mais mo fils semblait souffrir et j'ai suivi les conseils qui me disaient darreter( mon fils n'a pourtant pas arrêté de souffrir) et je le vis toujours aussi mal mais mon deuxième allaitement se passe très bien!
    Te rends tu côté de tout ce qe tu as fait pour ta fille et detout ce que tu fais au quotidien??????
    Je vais peut être faire hurler certaines mais même si je suis pro allaitement je pense que donner un biberon avec amour montre autant d'amour que donner son sein!!!! Et combien sot celles d'entre nous qui comme moi n'ont jamais reçu autre chose que du lait artificiel et qui s'en portent très bien quand même!!!!!!
    Je trouve que ce que vous avez partage avec ta fille, grâce a to amour , ton abnégation dans la doulour pendant quatre semaines ( ce qui est énorme quand on souffre) va vous créer quelque chose de très spécial et beau.
    Bo courage
     

Partager cette page

Chargement...