1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

étudiante puericultrice cherche témoigange pour mémoire de fin d'étude

Discussion dans 'Vos annonces' démarrée par lodie3099, 20 Mars 2011.

Tags:
  1. lodie3099

    lodie3099 Colostrum

    Bonjour,
    Je suis actuellement étudiante puéricultrice et j'ai besoin de votre aide pour orienter la question de départ de mon mémoire.

    Si vous avez fait le choix d'allaiter exclusivement à la maternité,

    votre enfant a t'il reçu des compléments de lait artificiel au biberon ?

    si oui cela a t'il eu un impact selon vous sur la poursuite de votre allaitement ?

    Merçi beaucoup d'avance a toutes les mamans qui voudrons bien prendre le temps de me répondre.

    Je vous souhaite de merveilleux moments de bonheurs avec vos petits bouts !!!!
     
    Tags:
  2. synage

    synage Montée de lait

    Bonjour,

    j'ai décidé d'allaiter mon fils dés le début de ma grossesse, une "evidence" comme on dit si bien.
    A la maternité... dur, très dur, un bébé qui tète toutes les demi heure, qui pleure sans cesse, je suis épuisée, on me propose de me le prendre pour la nuit... NIET! je refuse, je sais que les sages femmes et aides soignantes donnent des bib de LA la nuit... mon fils n'en aura pas... j'assume (un peu tête de mule), les débuts de mon allaitement auront été très durs... mentalement et surtout... de la fatigue!! Avec évidemment très peu de soutien de l'entourage... mais au final ça aura payé, mon fils est devenu un amour allaité 2 ans...
    Pour ma fille, je me suis donc pas posée de question... elle a 7 mois passée et tout roule, et à la maternité si j'ai vu 2 personnes par jour dans ma chambre, l'avantage d'accoucher au mois d'aout lol
    par contre bon nombre de mamans de mon entourages n'ont pas eu le courage de dire non au personnel de la maternité... un exemple sur 10 mamans aidées dernièrement à réussir dans leur projet d'allaitement, 8 ont eu droit aux biberons de complements à la maternité! et sur ses 8... 3 seulement ont prolongé leur allaitement au bout de 10 jours... ça laisse songeur!
     
  3. choubichette

    choubichette Voie lactée

    Bonsoir, allaiter ma fille été également une évidence... Pourtant à la maternité après la fatigue d'une nuit en salle d'accouchement, la journée avec toute la famille qui rend visite dur dur de se reposer... Et puis premier bb donc pas évident de donner le sein au bon moment on hésite on pose des questions aux personnels pas tjrs dispo:! Donc deuxième nuit la pupu me propose de prendre ma puce j'accepte car épuisé en plus Bb pleure depuis plus de 2h... Et pas moyen de la calmer... Je suppose qu'elle lui a donner un bibi de LA, enfin bref g culpabiliser toute la nuit et je n'ais qd même pas su dormir! Donc les autres jours aux seins uniquement je n'ais plus voulu qu'on me la prenne la nuit même si elle n'a fait que pleurer les 4 autres nuits!
     
  4. Itzala

    Itzala Montée de lait

    Bonsoir,
    Pour ma première, on me l'a prise la première nuit, je sais pas si on lui a donné un bib. Mais j'étais épuisé de mon accouchement.
    Pour ma deuxième, j'avais fait un projet de naissance où j'avais dit que je voulais un allaitement maternel exclusif, sans complément. Ça a été respecté, on ne m'a même pas proposé de me prendre ma fille la première nuit.
    Tu as choisit un sujet super intéressant !
    Bonne continuation !
     
  5. venna

    venna Montée de lait

    J'ai déjà exposé mon témoignage sur mon allaitement sur un autre forum.

    Pour moi aussi allaité à été une évidence. Au début malgré une séparation dès la naissance dù à des ennuies de santé de mon bébé, l'allaitement c'est super bien passé. J'ai eu moi même quelques soucis et mon traitement à ralenti la montée de lait. Mon bébé à reçu plusieurs complément de LA jusqu'à ce que je tire mon lait pour lui donner en biberon. Mon bébé à 15 jours et ne tète plus mon sein pour se nourrir depuis 10 jours, soit son premier biberon.
    Pour moi, c'est une évidence : le biberon gâche l'allaitement !
     
  6. Myriam

    Myriam Modératrice Membre de l'équipe Animatrice à la retraite

    Bonjour Lodie3099,

    Je me permets de déplacer ton message dans la rubrique Vos annonces où elle a sa place.
     
  7. flo

    flo Voie lactée

    Aucun de mes 2 enfants nés en 2006 et 2009 n'a reçu de compléments.
    Pour ma fille en 2009, c'était simple car l'allaitement avait très bien démarré, elle a perdu si peu de poids qu'à J+2 elle avait déjà repris son poids de naissance.
    Pour mon fils, 1ère expérience d'allaitement, le démarrage a été un peu plus difficile, perte de poids les 3 premiers jours. Je dois juste signaler qu'au 3ème jour, j'avais 39,7 de fièvre. Le personnel voulait me prendre mon bébé pour la nuit et m'ont donné des antibios auxquels j'étais allergique (c'est pas grave vous aurez un peu d'urticaire ça gratte) que j'ai fait semblant de prendre. Avec le recul, je sais que cette fièvre était lié à la montée de lait. C'est cette nuit là que mon fils a enfin beaucoup tété et a repris du lait, et ma fièvre est tombée sans avoir pris de médoc. Si on m'avait pris mon fils, ç'aurait été une catastrophe pour mon allaitement et on lui aurait surement donné des compléments. Je ne remercierai jamais assez mon mari qui a eu le courage de dire "non" au personnel de l'hopital alors que j'étais dans un état de faiblesse qui ne me permettait pas de m'opposer et qui a passé toute la nuit avec nous à l'hopital pour être sûre qu'on ne me prenne pas mon bébé de la nuit alors qu'il travaillait le lendemain matin.
     
  8. Eméra

    Eméra Montée de lait

    Bonjour,

    En ce qui me concerne, les débuts pour l'allaitement on était dur dur également. Après de longues heures de travail pour accoucher (vraiment treeeeeees longues), bébé est enfin arrivé. J'étais tellement à l'ouest dans la salle d'accouchement que je n'ai jamais pensé mettre bébé au sein. Personne n'est venu voir comment ça se passait, ou me pour conseiller, alors qu'ils savaient que c'était le premier, que je voulais allaiter, et que je n'avais aucune expérience. De retour dans la chambre, visite de la famille, cadeaux.....enfin bref, j'étais épuisée, et je n'ai pas eu d'instants pour me reposer avant quelques heures.
    Une puéricultrice est passée me voir (à peu près 6h après avoir accouché) pour me demander comment se passait l'allaitement. Haha. J'ai donc voulu le mettre au sein mais son réflexe de succion avait disparu....
    Je lui ai donné du colostrum par transfert pendant plus d'un jour, mais la montée de lait ne venait pas malgré le tire-lait qu'on avait mis à me disposition. Le dimanche (à peine 2 jours plus tard), une aide-soignante pénètre dans ma chambre avec un biberon de lait. Je lui explique mon choix d'allaiter et elle me sort "vous n'allez quand-même pas le laisser mourir de faim !". J'étais anéantie, je crois que j'ai pleuré pendant au moins 6h..... et bébé a eu du lait en complément, mais administré avec un DAL au doigt (heureusement!). Le lendemain, le pédiatre passe pour la visite. Il a l'air extrêmement étonné de voir qu'il est en régime mixte. Quand je lui raconte qu'on m'a un peu forcé la main, il me fait bien comprendre qu'on aurait pu attendre, sa courbe de poids n'avait pas beaucoup baissé....
    Dernier jour (jour 5), j'ai une montée de lait grâce au tire-lait ! Je suis heureuse, même si le personnel soignant me fait comprendre que je manquerai surement de lait.
    De retour à la maison je laisse complètement tomber les compléments. Bébé prend bien du poids. En gros je me débrouille mieux et ai plus confiance en moi.
    Le seul point négatif c'est qu'avec ce problème de succion, pendant plus d'un mois j'ai jonglé avec DAL au doigt, tire-lait, et bouts de sein en silicone. J'avais double travail....
    A 1 mois et demi tout s'est bien calé. Aujourd'hui, mon fils a 1 an et est toujours allaité :)

    Je voulais juste rajouter une petite précision. Durant mon séjour à l'hôpital, tout le monde n'a pas été "contre" l'allaitement. Ça dépendait des équipes. Je suis tombée sur une super puéricultrice, gentille, très patiente, sans qui je pense j'aurai pu laisser tomber. C'est elle qui m'a fournit le tire-lait, et plusieurs fois par jour, quand elle était se service, elle passait pour essayer de mettre bébé au sein.
    Quand le 2ème jour elle a vu que j'étais épuisée et que j'avais les yeux gonflés par les larmes, elle m'a proposé de prendre mon fils quelques heures la nuit en me promettant de le ramener dès qu'il se réveillerait pour manger. C'est ce qu'elle a fait, et en pleine nuit, elle m'a aider à refaire une tentative pour le faire téter.
     
  9. imanAlexandra

    imanAlexandra Hyperlactation

    j'ai choisi mon hopital(les bluets) pour son respect de maman et bebe et tout ce qui vient avec,pour allaitement c'etait une evidence mais pas tout de suite une volonte pur(plus parce que je savais que c'etait bon)
    ma fille malgre qu'elle tetais bien,premier jour elle a dormi un peu trop on lui a donne a la cuillere un peu do mon colostrum et ensuite malgre qu'ele etait non stop au sein elle a perdu un peu plus de 10% de son poids alors on m'a dit que si le lendmain encore une perte de poids on allait lui donne un complement mais pas en biberon!
    c'est eux qui explique qu'il faut eviter la sucette et biberon surtout au debut,c'est marque partout dans les couloirs etc:)

    alors elle n'en pas recu finalement mais le fait qu'il souligne tellement l'importance d'evite les biberons et sucette avait une importance fenomenale sur mon allaitement
     
  10. lodie3099

    lodie3099 Colostrum

    MERCIIIIII beaucoup à toutes !!!!
    vos expérience d'allaitement à la maternité me permettent de comparer avec mon expérience professionnelle et je vais donc pouvoir commencer mon mémoire sereinement.
    je suis très touchées par le nombre de réponse en si peu de temps ! merçi encore !
    Vous avez toutes eu beaucoup de courage dans ses débuts d'allaitement pas toujours simple !
    élodie
     
  11. Aurélie

    Aurélie Montée de lait

    On m'avait juste demandé si j'allaitais ou non. J'avais dit que oui. Mon mari était avec moi la première nuit et les suivantes (césarienne) pour m'apporter Rose dès qu'elle se réveillait. Je n'ai pas eu à refuser qu'on me la garde car on ne me l'a pas proposé comme si c'était normal puisque j'allaitais. En revanche j'ai eu un moment très dur où j'étais tellement épuisée et j'avais tellement mal que j'ai failli arrêter. Là, la puericultrice et la sf qui me suivaient depuis un moment m'ont proposé de lui donner un complément en me rassurant de suite et m'expliquant qu'il allaient lui donner à la seringue pour que je puisse souffler (c'était un petit bébé à surveiller niveau poids). Une évidence.
     
  12. MaXAm

    MaXAm Hyperlactation

    Bonjour, j'arrive un peu après la bataille mais si ça peut te servir quand même...
    J'ai décidé d'allaiter mon fils exclusivement bien avant d'accoucher, je souhaitais même un accouchement à domicile mais bon la n'est pas la question. Il est né avant d'atteindre la "limite" des 36SA, du coup il a fallu que je me batte pour qu'il ne reçoive aucun complément et j'ai réussi malgrés le peu de soutiens reçut dans cette maternité pourtant assez réputée normalement pour son respect.
    J'espère que tu sera une puéricultrice à l'écoute et qui saura se remettre en question lorsqu'elle à un doute, je te souhaite de réussir ton mémoire et ta vie professionnelle par la suite.
     
  13. Toupoutouce

    Toupoutouce Voie lactée

    bonjour
    alors ici aucun complement , jamais une goute de lait Artificiel
    allaitement est venu a nous , c'etait meme pas un choix , cela est venu naturellement
    voila
    =)
     
  14. coralie

    coralie Hyperlactation

    Bonsoir,
    Et bien nous dés le début de la grossesse c'était "une évidence" l'allaitement!!!
    Nous avons fait un projet pour que le jour de l'accouchement elle ne soit pas lavée, peau à peau et bien sur tétée de bienvenue... tétée qui a duré 1h ;-)
    Il n'y a pas eu de complémént et le personnel a été d'un grand soutien.
    Nous espérons que le lait artificiel ne passera pas chez nous...
    Bon courage et bonne continuation pour tes études
     
  15. Jennifer

    Jennifer Voie lactée

    moi egalement: l'allaitement, j'y tenais.pourtant, ma fille est née un peu faible, n'arrivait pas a téter, donc avant que je ne tire mon lait (le 1er jour avec la césa je pouvais pas trop), on m'a dit "ça lui suffit pas, faut lui donner un complément".et moi , deja complement sur le coup j'ai pas compris (auraient pu dire de lait en boite, on aurait dit un tabou!...), et apres, ben j'avais l'impression que c'etait limite une question de vie et d'mort et que pas l'choix :-(, ce qui n'etait pas le cas!!donc elle a eu un seul complement, car le lendemain, elles voulaient a nouveau l'faire, et j'ai dit"mais vous rigolez, vous avez 2 bib plein de lait a moi dans votre frigo", donc voila...
     
  16. mimie22

    mimie22 Colostrum

    témoignage

    Bonjour,
    Je suis maman de trois filles, allaités exclusivement jusqu'à 6 mois,puis pendant plus de 2 ans avec diversif.
    Ma première fille a reçu un seul bib de lait artificiel de toute sa vie : c'était une nuit en mater entre J1 et J2 où l'auxi m'a très vivement recommandé de leur laissé au moins une partie de la nuit sous prétexte que j'étais très fatiguée (je pleurais beaucoup aussi à cause de la douleur dû à la césar et j'avais un gros coup de blues). J'ai fini par accepter en pensant dormir un peu mais je n'ai pas dormi du tout, j'avais l'impression que c'était elle que j'entendais pleurer au loin. J'ai donc sonné au bout de 3 heures pour qu'on me l'a ramène. On m'a répondu "mais elle dort madame". Le lendemain, je regarde la sacro-sainte pancarte de surveillance des tétées et je vois qu'un bib a été donné sans qu'on ne m'ai demander mon avis. J'étais très en colère et je l'ai fais remarquer dès que j'ai pu à l'équipe concernée. Je trouve ça inadmissible de s'octroyer de tels droits sous prétexte qu'on est professionnel de santé! Heureusement, ce seul bib n'a pas eu de conséquence sur la poursuite de notre allaitement. Pour mes 2 autres filles, j'ai anticipé ce genre de pb en faisant un projet de naissance et en ne faisant plus jamais appel aux équipes de nuit, j'ai préféré me débrouiller toute seule même quand j'aurai apprécié un peu de réconfort ou de la solicitude. C'est dommage mais j'avais trop peur des réflexions désobligeante qui blessent beaucoup dans cette période de grande vulnérabilité.
    J'espère que mon témoignage pourra vous aider. Bon courage pour votre mémoire.
     

Partager cette page

Chargement...